Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Alexia Sibony / WIM
07/04/2015

La santé connectée

Communication de notre partenaire WIM*


L’ère du tout connecté arrive à grands pas et la santé est entrée dans cette ère. Le développement des nouvelles technologies de l’information et des applications mobiles promet de belles années connectées à venir.


Phénomène de mode ou révolution médicale?

la_sante_connectee.mp3 La santé connectée.mp3  (105.31 Ko)


Les objets connectés qui permettent le "quantified self" (auto-mesure) inondent le marché; 3 millions en ont été vendus en France en 2013 pour un chiffre d’affaire de 64 millions d’euros: balances, montres, bracelets, …
Ces nouvelles approches révolutionnent déjà le quotidien d'un nombre chaque jour plus grand d'individus.

Sur le marché de la santé, les objets connectés se répartissent en deux segments: d’une part, des solutions destinées à un usage thérapeutique et soumises à des certifications strictes, et d’autre part, des appareils grands publics qui recueillent des données dites de bien-être pour garder la forme, progresser dans les performances, etc. Ces objets ont également pour vocation de diagnostiquer l’arrivée précoce de pathologies, de prévenir les maladies ou de faciliter le suivi médical des maladies chroniques.
La santé connectée, c’est aussi des logiciels, des applications numériques permettant d’optimiser la prise en charge des patients et de faciliter l’exploitation des données. Récemment, Apple a lancé Research Kit dont l’objectif est d’aider la recherche clinique par la constitution de bases de données d’ampleur inédite.

Il existe des milliers d’applications, de forums et de sites internet qui permettent le "quantified self". Cette évolution est intrinsèquement liée à la généralisation du smartphone. L’écran mobile sert d’interface pour visualiser les données enregistrées et les partager. Un art de vivre qu’il faudrait voir comme une volonté accrue de la part des consommateurs de se connaître soi-même, et ainsi de mieux gérer leur vie et leur productivité.

Le numérique est aussi en marche pour accompagner le développement des technologies de l’information et de la communication, en y imprimant l’éthique et la déontologie médicale.
Les applications et objets connectés constituent des outils complémentaires utiles à la prise en charge des patients, et principalement ceux qui souffrent de maladies chroniques ou d’affections de longue durée (Tensiomètre pour le suivi des hypertendus ou Glucomètre connecté pour le suivi des diabétiques)
En France, sur une veille de 4.000 applis santé/bien-être, on observe que 60% sont destinées au grand public et 40% aux professionnels de santé mais la tendance serait en train de s’inverser.


La féminité connectée

Alors que le marché des objets connectés ne cesse de gagner du terrain, les femmes qui arrivent doucement sur le marché de la santé connectée, inspirent de plus en plus les créateurs.

La fertilité

De nombreux objets et applications ont été lancés et séduisent de plus en plus les futurs parents pour qui toute aide est la bienvenue.
On sait que les méthodes conventionnelles sont souvent contraignantes (prise de température, test de fertilité, etc.)
Il existe aujourd'hui un objet connecté qui permettrait aux couples désireux d'avoir une grossesse d'augmenter leurs chances: le Tem-drop est un petit capteur facile d’utilisation qui, placé sous le soutien-gorge de l’utilisatrice, surveille les variations de la température du corps pendant le sommeil et permettrait d'augmenter la probabilité de concevoir.

La maternité

De nouveaux objets se développent pour faciliter la vie de la femme enceinte, sachant que les périodes entre deux examens sont parfois des moments d’inquiétude. On aura ainsi des ceintures de grossesse reliées au téléphone, voir des applications mobiles pour entendre, enregistrer et monitorer le bébé (Mobius, Bellabeat).

La surveillance des seins

Des campagnes originales pour la prévention des cancers sont de plus en plus en vogue… à l’instar du soutien-gorge Tweeting Bra (voir la vidéo ci-dessous), qui cache une puce électronique à la forme du célèbre oiseau. Sitôt le soutien-gorge dégrafé, un tweet est envoyé sur le téléphone associé. Une invention insolite pour sensibiliser les femmes sur l’importance de se faire dépister pour le cancer du sein!

Pour les femmes… et leurs maris: l'équilibre alimentaire

Quel que soit l’âge, les femmes sont soucieuses de leur équilibre alimentaire. Nombre d’applications (Healthkit, TactioSanté), d’objets tels que les balances connectées (Withings), les bracelets connectés (Fitbit), ou l’AppleWatch (dont la sortie est prévue en avril) synchronisés avec la majorité des appareils offrent des expériences complètes de santé connectée qui permettent de mesurer le poids, la taille, la masse graisseuse, le tour de taille, la pression artérielle ou encore le cholestérol… autant de données générées sous forme de graphiques qui permettent de visualiser l’évolution des résultats.

Le grand public semble prêt à faire confiance aux objets connectés et aux applications mobiles, mais ceux-ci ne peuvent en aucun cas être considérés comme une fin en soi; il s'agit d'un ensemble d'outils permettant de mieux gérer sa santé et son bien-être, d'améliorer l'accès aux soins, la qualité de la prise en charge et l'autonomie des patients. La confidentialité des données de santé recueillies par ces applicatifs est un thème essentiel qui fait l'objet de nombreuses discussions.

* wim.mc



Par Alexia Sibony / WIM (dernière modification le 07/04/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Quantum Lab - 03/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 10




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :