Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
15/03/2015

La vaccination, pourquoi?


Beaucoup de polémiques contradictoires ont pu avoir lieu par le passé, sur le sujet de la vaccination*, en particulier en France, pays de Louis Pasteur.


Photo (c) Grook Da Oger
Photo (c) Grook Da Oger
C'est Louis Pasteur, chimiste et physicien français, pionnier de la microbiologie, qui a mis au point le premier vaccin, celui contre la rage. Ce scientifique a fait avancer la médecine préventive d'un grand pas; pourtant, de nos jours, on dirait que sa patrie lui tourne le dos et veut revenir dans les conditions "moyenâgeuses" d'avant-vaccination...
En effet, malgré les recommandations et les résultats probants, la majorité des Français serait contre la vaccination, voire même, contre les gestes préventifs pouvant détecter des maladies graves. La cause en est probablement le détournement économique et politique dont les questions de santé font les frais régulièrement dans l'Hexagone.

De nombreuses pathologies peuvent être évités avec un vaccin adapté, en témoignent les chiffres de l'OMS. Des millions de vies ont pu être sauvées grâce aux services de santé nationaux. Plus de 70% de la population mondiale a accès à la vaccination.
Actuellement de nombreux nouveaux vaccins sont en train d'être mis au point contre des maladies infectieuses (y compris le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose), parmi lesquels plusieurs "ont déjà été homologués ou en sont à un stade avancé de développement (notamment les vaccins antirotavirus et antipneumocoques)". L'OMS précise que "des mesures sont prises également pour garantir la sécurité de la vaccination (par l’usage de seringues autobloquantes, par exemple) et cette question devient une priorité de premier plan pour les pays".


L'exemple à Monaco: la vaccination des femmes, mais pas que...

Mardi dernier s'est tenue à Monaco, sous l'impulsion de deux associations de femmes monégasques, une conférence sur la vaccination des femmes et leurs enfants. D'éminents médecins ainsi que le Conseiller de Gouvernement pour les Affaires Sociales et la Santé, Stéphane Valeri, sont intervenus sur cet enjeu de santé publique majeur. Il convenait d'apporter une information objective aux résidents et Monégasques et de souligner l'action gouvernementale, ce qu'a voulu faire Stéphane Valeri en soutenant l'organisation de cette conférence. Il a rappelé combien il faut viser l'excellence en matière de prévention et de qualité de soins. Le gouvernement monégasque peut ainsi compter depuis plusieurs années sur des programmes de dépistage du cancer colo-rectal, du cancer du sein et de l'ostéoporose. En outre, il a annoncé pour le 13 avril l'ouverture d'un nouveau service de sénologie au Centre hospitalier Princesse Grace, sous la direction du Dr Mathieu Liberatore, radiologue.

Un des sujets abordés lors de la conférence fut la vaccination des jeunes filles contre le virus du papillome humain (HPV), responsable des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes. Ce virus a une incidence grave sur les occurrences de cancer du col de l'utérus, et la vaccination préventive constitue une étape importante dans la lutte contre ce cancer. Les assurés sociaux monégasques ont donc été conviés à faire vacciner les filles dès l'âge de 11 ans. Stéphane Valeri a tenu à apaiser les polémiques naissantes sur d'hypothétiques pathologies liées à la vaccination, aucune étude ne l'ayant démontré. Il a rappelé la place privilégiée, parmi les meilleures du monde, qu'occupe Monaco sur la liste des pays de l'OCDE en matière de santé publique. Enfin, il a fait part d'un rêve, celui qu'un jour des vaccins puissent être développés pour prévenir d'autres maladies cancéreuses, avec la même efficacité que celui contre le papillomavirus humain. C'est tout l'enjeu de la recherche oncologique des prochaines années.

vaccination_femmes_monaco.mp3 Vaccination Monaco.mp3  (710.12 Ko)



* Principe de la vaccination

1. Le vaccin introduit dans le corps une forme inactive du microbe.
2. En réaction, le corps produit des défenses, les anticorps.
3. Lorsque le vrai microbe actif rentre dans le corps, il est reconnu par les défenses qui l’éliminent. La maladie ne se développe pas.

Sources: INPES, OMS


Par (dernière modification le 15/03/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :