Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Vendredi 24 Octobre 2014
23:15
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Le Podcast Edito - France Législatives juin 2012: du vote motivé au vote logique?

27/05/2012
Lu par 1662 visiteurs web

Alors que les intentions de vote placent le PS et l’UMP au coude à coude, les élections législatives de juin prochain interrogent la capacité de François Hollande à convaincre une part des Français de transférer la dynamique d’un vote motivé aux présidentielles par le rejet de Nicolas Sarkozy sur celle d’un vote logique destiné à fournir au nouveau président de la République une majorité parlementaire lui permettant de mettre en place son programme.


Le Podcast Edito - France Législatives juin 2012: du vote motivé au vote logique?

podcastjuin2012.mp3 Podcastjuin2012.mp3  (2.19 Mo)

Que se passera-t-il lors des élections législatives françaises des 10 et 17 juin prochains? A en croire les résultats du sondage OpinionWay-Fiducial pour le Figaro et LCI réalisé du 23 au 25 mai, le PS ne devance l'UMP que d’un point dans les intentions de vote (32% contre 31%) et ce, malgré un score annoncé de "45% pour le bloc de gauche" et le souhait exprimé par "55% de l’ensemble des Français" de doter le nouveau président de la République d’une majorité à l’Assemblée Nationale. Nonobstant aussi un désintérêt partisan: seulement "53% des électeurs de droite sont décidés à se mobiliser pour cette échéance électorale" contre 63% pour les soutiens de François Hollande.

Des chiffres en apparence contradictoires. Et qui soulèvent une question sous-jacente sur le prochain scrutin: la dynamique du vote motivé -sinon utile- qui a prévalu lors de l’élection présidentielle de mai dernier se poursuivra-t-elle en juin dans les urnes? En clair, l’anti-sarkozysme sans lequel François Hollande n’aurait sans doute pas été en mesure de gagner les présidentielles de 2012 se prolongera-t-il sous la forme d’une victoire parlementaire? Les primaires socialistes en témoignaient déjà si l’on veut bien se souvenir du fait que Martine Aubry n’était pas jugée à même de battre le président sortant: les Français qui ont investi le candidat socialiste de cet objectif et qui ont, sur ce point, obtenu satisfaction, passeront-ils du vote motivé au vote logique destiné à conforter l’assise du pouvoir élyséen au Palais Bourbon?

Acquérir pour la posséder la victoire héritée des électeurs

Le sondage ne tranche pas ce dilemme avec netteté: "70% des Français déclarent voter plus en faveur d’un courant politique proche de leurs idées" contre seulement 29% pour une personnalité appréciée. Et plus de 80% d’entre eux, pour les deux grands partis majoritaires, sont en outre certains de leur choix. Le différentiel d’un seul point comme résultat des intentions de vote en faveur du Parti socialiste traduit sans doute cette fluctuation de la part de ceux qui ont voté, si l’on ose dire, plus pour faire perdre Nicolas Sarkozy que pour faire gagner François Hollande. Ces derniers auraient-ils décidé de regagner leur écurie politique?

La nature du gouvernement constitué autour de Jean-Marc Ayrault est pourtant destinée à les rassurer: nouvelles générations de ministres, figures pragmatiques dans les ministères les plus régaliens dont celle de Manuel Valls place Beauvau et verrouillage des personnalités les plus doctrinaires par le jeu savant des périmètres ministériels. Autant dire que François Hollande a bien enregistré le message et affiche son souci, pour plagier Goethe, d’acquérir pour la posséder la victoire qu’il a héritée des électeurs. Les premiers pas, sobres mais déterminés, du nouveau locataire de l’Élysée de même que la sanglante querelle de succession des chefs à l’UMP, ne devraient pas le desservir.


Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1662 fois — Contenu mis à jour le 27/05/2012





1.Posté par Nicolas ZAHAR le 28/05/2012 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nicolas ZAHAR, candidat dans la 4ème circonscription des Alpes-Maritimes: extrait du site www.nic...  

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Figures publiques - 08/10/2014

1 2 3 4 5 » ... 8











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents