Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
12/02/2012

Le Podcast Edito: L’argent de l’Etat et le narcissisme présidentiel


Alors que Nicolas Sarkozy lance sa campagne sur le thème "mes valeurs pour la France", l’analyse de "L’argent de l’État", ouvrage rédigé par le député René Dosière (Éditions du Seuil) montre, malgré le satisfecit accordé au chef de l’État pour la mise en place d’un "budget globalisé" et identifiable de l’Élysée, les dérives financières du narcissisme présidentiel. Un avatar dont le système politique de la Ve République n’est pas le moindre des responsables.


Le Podcast Edito: L’argent de l’Etat et le narcissisme présidentiel

podcastargentetat.mp3 Podcastargentétat.mp3  (2.93 Mo)


Il y eut, en 1975, le premier et fastueux Sommet du G6 à Rambouillet. Il y eut ensuite la "mobilisation de deux concordes" pour les déplacements de François Mitterrand et "les dernières dépenses de la présidence Chirac". A lire "L’argent de l’État", l’ouvrage rédigé par le député René Dosière et publié aux Éditions du Seuil, tous les chefs de la Ve République, mis à part le Général de Gaulle qui ne rechignait pas, selon l’auteur, à sortir son carnet de chèque personnel, ont épousé sans état d’âme les moyens matériels et financiers de la fonction présidentielle. Après "L’argent caché de l’Élysée" (Seuil, 2007) destiné à dénoncer des dépenses élyséennes "dissimulées dans les budgets d’une quinzaine de ministères", l’enquête menée par le député socialiste de l’Aisne montre une triple rupture instaurée par Nicolas Sarkozy: la mise en place d’un "budget consolidé", plus lisible donc, de la présidence de la République et un changement subséquent de l’activité présidentielle qui déplace le centre de gravité décisionnelle de Matignon vers la "ruche" de la rue du Faubourg-Saint-Honoré. Paradoxe de ces mutations pourtant positives au regard de la comptabilité publique, cette étude éclaire par surcroît la relation pour le moins narcissique de Nicolas Sarkozy avec le pouvoir élyséen.

En témoignent la "hausse de son traitement de 172%" afin d’éviter une rémunération du président "inférieure" à celle de son premier ministre ou les "sommes vertigineuses" consacrées aux déplacements présidentiels donnant "le sentiment que l’Élysée ne se sent pas le moins du monde concerné par les économies à réaliser dans le pays". Des déplacements au cours desquels, selon l’auteur, Nicolas Sarkozy passe moins de temps à "recueillir des avis" qu’à "balayer les remarques que lui adressent ses convives". Des séjours en outre critiqués pour leur "délire sécuritaire" donnant lieu à l’exploitation disproportionnée des forces de l’ordre.

Un sommet à 58.000 Euros la minute

Deux autres exemples dans ce livre nourrissent en particulier cette ambiguïté qui semble spécifique à l’actuel hôte de l’Élysée: celle de ne pouvoir personnellement se contenter des attributs constitutionnels inhérents à son élection au suffrage universel direct. En premier lieu, celui de "Air Sarko One": un airbus présidentiel qui possède, à en croire les journalistes qui ont voyagé à son bord, un "aménagement de qualité, sans luxe ostentatoire" mais dont les raisons et les péripéties de l’acquisition ont durablement alimenté l’impression d’un président obnubilé par "la folie des grandeurs". Ne serait-ce qu’une mauvaise communication alors que les effectifs dévolus à l’image et à la parole présidentiels ont été "multipliés par cinq"? Et, surtout, le sommet de l’Union Pour la Méditerranée organisé au Grand Palais le 13 juillet 2008: "58.000 euros la minute", selon les calculs de l'auteur qui s’appuie également sur le rapport féroce du regretté Philippe Seguin, premier Président de la Cour des comptes de l’époque: "une forme de record, par son ampleur, le caractère irrégulier des procédures suivies et son impact massif sur les finances publiques".

Ce "rythme d’évolution des dépenses élyséennes sept fois supérieur à celui du budget de l’État" trahit finalement les éternelles dérives monarchiques du système politique de la Ve République. Outre le devoir de "combattre le cumul des mandats" exécutifs et locaux, et celui de fustiger l’excessive et malsaine concentration des pouvoirs dans la capitale, "la République, explique en conclusion René Dosière, doit adopter un mode de fonctionnement plus modeste et diversifier le recrutement de ses élites politiques". Mais le parlementaire ne souffle mot du refus, par les députés de l’Assemblée, de réduire de 10% leurs indemnités dans le cadre de l’effort national. A quoi bon alors citer en exergue Charles Péguy: "la mystique républicaine, c’était quand on mourrait pour la République, la politique républicaine, c’est à présent qu’on en vit"?


Par (dernière modification le 12/02/2012)





1.Posté par sylvere le 13/02/2012 16:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher Monsieur.
Lorsque l'on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage. Lorsque quelque chose ne n...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :