Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
07/04/2013

Le Podcast Edito - Le tabou Cahuzac et les angoisses primitives de la classe politique française


De l’extrême gauche à l’extrême droite, les responsables politiques français manifestent tous dans "l’affaire Cahuzac" les mêmes symptômes, décrits dans l'ouvrage de Freud: "Totem et Tabou. Quelques concordances dans la vie d’âme des sauvages et des névrosés". Chronique analytique sur le "tabou" Cahuzac et les manifestations angoissées de la politique française dans ses rapports ambivalents avec l’analité psychique: l’argent.


Le Podcast Edito - Le tabou Cahuzac et les angoisses primitives de la classe politique française

podcasttaboucahuzac.mp3 PodcastTabouCahuzac.mp3  (3.09 Mo)


Dans ces quatre essais datés de 1912, Freud exploite les découvertes de la psychanalyse pour "interpréter la vie sociale des peuples primitifs". Un texte d’une singulière actualité. La "terreur sacrée" qui s’est emparée de la classe politique française fait écho aux aveux de l’ancien ministre du budget: "l’homme qui a enfreint un tabou devient tabou lui-même car il possède la faculté dangereuse d’inciter les autres à suivre son exemple", rappelle Freud. La "prohibition principale dans la névrose obsessionnelle comme dans le tabou" devient celle du "contact". Jusqu’au "délire de toucher". D’où la "muraille de Chine" dressée, selon Bercy, dès le 10 décembre 2012 entre Jérôme Cahuzac et tout dossier le concernant. A défaut de pouvoir exorciser le "démon" supposé du transgresseur, il faut l’isoler: démission du gouvernement, exclusion du Parti socialiste, proscription de l’Assemblée nationale et suspension du Grand Orient de France. L’incriminé quitte la "fournaise" augustinienne de Paris pour, en toute discrétion, se réfugier sur ses terres: "le désert français" de Jean-François Gravier lui évitera-t-il de finir comme proie du "repas totémique"?

Liée à l’analité psychique du maniement de l’argent, cette "contagiosité des objets prohibés" contraint en outre à la mise en place d’attitudes ritualisées et autres "commandements cérémoniaux": une déclaration solennelle du chef de l’État, voire, bientôt peut-être, une "interdiction de prononcer le nom", une injonction "généralement observée avec beaucoup de rigueur". Conséquences de cette ambivalence où la condamnation se nourrit "d’une jalousie mêlée d’envie": des surenchères d’annonces et de propositions sur la moralisation de la vie politique, un lancement de pétitions sur la Toile, des appels publics au remaniement gouvernemental et à la dissolution de la Chambre des députés. Autant de "projections d’objets internes" hostiles et malfaisants vers le monde extérieur, visant à détacher ces derniers de la personne même qui les éprouve pour être attribués à une autre.

S'inspirer des redoutables hearings du Sénat américain

Revenons un bref instant au "réel": afin d’éviter ce triste et chaotique "roman national", il aurait suffi d’inclure explicitement les "membres du Gouvernement" dans la Loi organique promulguée le 23 juillet 2010 et publiée au Journal officiel un jour après. Issu de la réforme du 23 juillet 2008 voulue par Nicolas Sarkozy, l’article 13 de la nouvelle Constitution de la Ve République prévoit que le pouvoir de nomination du président de la République sur certains emplois ou fonctions fera préalablement l’objet d’un avis public des commissions compétentes des deux assemblées. La mesure inspirée à l’origine par les redoutables hearings du Sénat américain avant toute confirmation d’une fonction officielle dans l’Administration aux États-Unis – Hillary Clinton s’en aperçut avant de devenir Secrétaire d’État de Barack Obama – aurait permis d’instaurer, si telle avait été la volonté – mêlée d’un peu de courage – de ceux et de celles qui l’ont adoptée, un contrôle en amont sur ceux qui nomment. Et pas uniquement sur ceux qui sont nommés.

Conclusion tirée de "Totem et Tabou": "la tentation d’en faire autant" doit être réprimée en "punissant l’audace de celui dont on envie la satisfaction". Et ce, afin de conjurer le "danger social". "Il arrive souvent, explique pourtant Freud, que le châtiment fournisse à ceux qui l’exécutent, l’occasion de commettre à leur tour, sous le couvert de l’expiation, le même acte impur".


Par (dernière modification le 07/04/2013)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 12




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :