Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
10/04/2011

Le Podcast Edito Les révoltes arabes en débat


Alors que Le Monde, en partenariat avec TNS Sofres, organisait lundi 4 avril un large débat sur le "Printemps arabe et les Européens" au Théâtre du Rond-Point à Paris, le magazine trimestriel du groupe Aréion "Moyen Orient" consacre son dernier numéro d’Avril-Juin aux "Révolutions, le réveil du monde arabe". Entre un intellectualisme hexagonal embarrassé, prudent, voire froid et d’émouvantes et tragiques réalités politico-militaires de terrain, le fossé est parfois plus important qu’on ne le pense dans la perception des événements. Dans ce nouveau cycle de leur histoire, les rives de la Méditerranée n’en auraient-elles pas complètement terminé avec leurs oppositions et leurs ambivalences ?


Le Podcast Edito Les révoltes arabes en débat
Risques d’enlisement militaire en Libye, ralentissement du processus démocratique en Tunisie, danger d’une captation de la révolution populaire par les Frères musulmans en Égypte, phénomène de contagion réprimé dans le sang en Syrie : après un silence qui témoignait de leur sidération devant les événements, spécialistes et intellectuels, français et étrangers, interviennent dans un débat de fonds sur les perspectives du monde arabo-musulman. Impressions générales au colloque organisé par Le Monde: l’initiative politique provient pour une fois des pays riverains du sud de la Méditerranée qui semblent "avoir perdu leur complexe", affirme la politologue Fatiha Héni-Dazi. En témoigne l’audace saoudienne d’envoyer, sous couvert du Conseil de Coopération du Golfe et malgré le veto de Washington, un millier de soldats pour mater la rébellion à Bahreïn. A l’accoutumée arrogante et donneuse de leçon, l’Europe jauge avec un embarras mêlé d’inquiétude, l’aspiration légitime des peuples à la "dignité" humaine: "On n’a pas tellement d’influence", résume modestement l’ancien Ministre français des affaires étrangères Hubert Védrine tandis que l’Ambassadeur de France Yves Aubin de la Messuzière rappelle la nécessaire épaisseur du temps afin de prendre l’exacte mesure d’un processus "qui va s’étaler sur des années" et ne pas se cantonner au monde arabe. Une "Europe frileuse" regrette pour sa part Ghassan Salamé qui se réjouit -sans le nommer !- de la chute annoncée et "attendue depuis vingt ans" de Bachar al-Assad. On a connu l’ancien Ministre libanais de la culture sous occupation syrienne nettement plus timoré. L’ambivalence est certes dans les deux camps, soulignent des participants : d’un côté, un Etat comme le Qatar prête militairement main forte aux opérations contre le régime libyen dans le cadre de la résolution 1973 des Nations Unies mais d’un autre, Doha apporte un soutien sans réserve au dictateur syrien qui réprime violemment la contestation. Une ambivalence nourrie des mouvements sur le terrain : avancées et reculs en Libye rendent de plus en plus délicat un engagement occidental susceptible, par surcroît, d’être affaibli par l’annonce de la candidature de Barack Obama aux élections de 2012. De quoi rendre très hypothétique toute implication américaine supplémentaire.

Les peuples arabes face à la démocratie et à l'islam

Le dernier numéro de "Moyen Orient", trimestriel géopolitique du Groupe Aréion, offre lui aussi un saisissant contraste entre les articles signés d’un côté ou de l’autre de la Méditerranée : la longue interview de Philippe Droz-Vincent sur "les sociétés civiles dans le monde arabe" propose une étude brillante mais in vitro, dépourvue d’empathie humaine. Eclairant à titre symbolique de l’incrédulité des réactions françaises lors des premiers soulèvements. Un sentiment qui appert également dans la contribution de l’ancien ambassadeur Denis Bauchard sur "le printemps arabe, entre espoir et désillusions". Il suffit pourtant, quelques pages plus loin, de lire les réflexions d’Amin Allal sur "Les enjeux politiques en Tunisie" ou celles de Tewfik Aclimatos, Chercheur associé au Collège de France sur Égypte, pour vibrer plus à l’unisson de ces révolutions. Cette approche "concernée", moins distante, suscite une meilleure acuité dans l’analyse des situations : Narrimane Benachka parvient ainsi à distinguer plus finement les "convergences et les hétérogénéités" de ces révoltes arabes tandis que Arie Kacowicz, Professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem appelle les dirigeants israéliens à profiter de cette "espace" pour "mettre en place une nouvelle diplomatie, plus ingénieuse et plus active". Seule exception notable, celle d’Ignace Leverrier, ancien diplomate et spécialiste de la Syrie, dont les connaissances détaillées du pays éclairent d’une rare intelligence la chronique d’une chute annoncée. Enfin, une enquête de l’Arab Barometer Survey commentée par Marc Tessler, Professeur à l’Université de Michigan, étudie les "comportements des citoyens ordinaires du monde arabe, face à la démocratie et à l’islam". Question tellement cruciale qu’on n’ose presque plus la poser.

podcastrevoltesarabes.mp3 Podcast_révoltes_arabes.mp3  (3.29 Mo)




Par (dernière modification le 10/04/2011)





1.Posté par geom le 10/04/2011 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent eclairage, comme a l'accoutume. En tant qu'habitant du M-O, dont le pays se verra bient...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...

L’Amérique post-Trump [Revue de presse]

Trois semaines après l’élection de Donald Trump à la présidentielle américaine, le monde entier s’étonne encore de ce résultat inattendu....



Le Podcast Journal sur :