Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Le Traité sur le commerce des armes

Communication de notre partenaire


Pour les millions de personnes dont la vie est menacée en raison d’une réglementation défaillante du commerce mondial des armes, la protection a fait un pas de géant jeudi 25 septembre 2014, a déclaré Amnesty International alors que le Traité sur le commerce des armes (TCA) dépasse les 50 ratifications nécessaires pour que puisse démarrer le compte à rebours de 90 jours avant son entrée en vigueur.


tca_1.mp3 TCA.mp3  (236.53 Ko)

Pour les millions de personnes dont la vie est menacée en raison d’une réglementation défaillante du commerce mondial des armes, la protection a fait un pas de géant jeudi 25 septembre 2014, a déclaré Amnesty International alors que le Traité sur le commerce des armes (TCA) s’apprête à dépasser les 50 ratifications nécessaires pour que puisse démarrer le compte à rebours de 90 jours avant son entrée en vigueur.

L’Argentine, les Bahamas, le Portugal, la République tchèque, Sainte-Lucie, le Sénégal et l’Uruguay devraient être les prochains États à confirmer leur ratification du traité, lors d’une cérémonie qui se tiendra à l’ONU, à New York. Le TCA a désormais toute chance de s’inscrire dans le droit international le 25 décembre 2014, et de prendre force de loi pour tous les pays qui l’auront ratifié d’ici là.

"Le combat pour que le flux irresponsable d’armes cesse d’occasionner des souffrances prend un nouveau tournant. D’ici à la fin de l’année, une réglementation internationale robuste permettra d’empêcher que des armes arrivent entre les mains de ceux qui bafouent les droits humains. Cette avancée remarquable n’aurait pas été possible sans le soutien de plus d’un million de personnes qui ont aidé à maintenir la pression sur les gouvernements et qui ont dit "ça suffit, il faut arrêter de fournir des armes qui contribuent aux atrocités et aux violences", a déclaré Salil Shetty, le secrétaire général d’Amnesty International.

Depuis le milieu des années 1990 Amnesty International n’a cessé de faire pression et de se mobiliser pour un tel traité. Au moins un demi-million de personnes meurent chaque année, en moyenne, et plusieurs millions d’autres sont blessées, violées et forcées de partir de chez elles du fait de la faible réglementation du commerce mondial des armes.


30/09/2014




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :