Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
31/05/2015

Le mate: boisson sociale

Recettes en vidéo


La yerba mate est devenu au fil des siècles un symbole de la culture argentine. Cette boisson amère, à la saveur végétale puissante, est une tradition importante dans bon nombre de pays d'Amérique latine. Suivant une cérémonie codifiée, la consommation de ce chaud breuvage est un rituel ancien basé sur l'échange et le dialogue.


le_mate.mp3 Le mate.mp3  (145.71 Ko)


Le mate est une infusion traditionnelle obtenue à partir des feuilles de l'arbuste Ilex Paraguariensis que l’on retrouve dans la région du Nord-Est de l’Argentine, en Uruguay, au Sud du Brésil et au Paraguay. Les indiens Guaranis furent les premiers à découvrir cette herbe et à en reconnaitre les vertus.

De nos jours, il est connu que la yerba offre de nombreux bénéfices pour la santé. En autres, cette boisson a des propriétés anti-oxydantes, diurétiques, elle aide à lutter contre le mauvais cholestérol et l'obésité. L'herbe précieuse serait, en outre, riche en vitamines et minéraux, fer, calcium et phosphore. Le mate est aussi reconnu comme un coupe-faim puissant, qui permettait au gauchos de jeûner durant de longues heures sans faiblir.

L'évocation de la yerba ramène, d'ailleurs, souvent à l'image de gauchos assis autour d'un feu de camp, au beau milieu d'une plaine d'Argentine, se faisant passer en silence la calebasse.

Boire le mate est une tradition centrale de la culture argentine, l'herbe est même devenu la boisson nationale. Karla Johan Lorenzo, sommelière à Buenos Aires et auteure du livre Yerba Mate, résume ainsi le rite " le mate c’est comme la pipe de la paix qui circule de bouche en bouche dans l’intimité collective, l’axe central du cercle de l’amitié fraternelle"

Les rituels et codes associés à cette tradition sont abondants et particulièrement élaborés. Préparer le breuvage correctement est crucial, un équipement spécifique est donc particulièrement requis. La calebasse, appelée aussi mate, est traditionnellement conçu à base de cucurbitacée vidée et séchée au soleil. De nos jours on peut trouver toutes sortes de mate dans divers matériaux, mais les puristes préféreront celui en écorce de courge ou à la rigueur en bois. A la calebasse s'ajoute la bombilla, paille d'un acier plus au moins noble munie à son extrémité de spirales ou de trous permettant de filtrer les herbes.

La préparation et le service du mate revient exclusivement au cevador, ce maitre de cérémonie est le seul autorisé à remplir la calebasse. Il versera donc la yerba dans le mate puis le secouera afin d'en évacuer la poudre résiduelle. Avec de l'eau froide, il humidifiera l'herbe pour la réhydrater. Enfin, il ajoutera une eau chaude qu'il aura pris soin de ne pas porter à ébullition, 70-80°C étant la température idéale.

L'étiquette veut également que le cevador boive en premier afin de s'assurer de la qualité et du goût de la préparation. La calebasse passe ensuite de main en main, chacun prenant soin de ne pas laisser trop attendre les autres. Lorsqu'elle est vide elle est retournée au cevador qui la remplit à nouveau et on recommence la ronde.

Lorsqu'on ne veut plus boire la règle exige que l'on remette son mate au maitre de cérémonie en le remerciant. Il est important de se rappeler de ne jamais dire merci avant de ne plus souhaiter être resservi. On peut utiliser le même mate jusqu'à 10 fois, ceci dépendant de la qualité de la yerba. On arrête ou on en prépare un autre lorsque le goût devient lavado, c'est à dire passé, fade.

Aujourd'hui consommée par tous les Argentins de toutes classes sociales, la yerba se décline en différentes saveurs, de la douce à l’amère, certains l'agrémentent de sucre, de miel, d'écorces ou de jus de fruits pressés. Cependant, pour les puristes le mate se doit d'être amer et sans sucre ajouté. L'important dans cette cérémonie est la place qu'elle laisse à la générosité et la communication. Il est courant d'entendre que la consommation du mate est un rite valorisant les discutions, lorsqu’on boit on écoute et lorsqu'on attend on parle. En définitive, qu'importe la calebasse pourvu qu'on ait le partage.




Par (dernière modification le 28/05/2015)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L'igname - 18/04/2016

1 2 3 4 5 » ... 9




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :