Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
27/04/2016

Le prince de la pop-funk a tiré sa révérence


La nouvelle est tombée le 21 avril 2016 en début de soirée: Prince est mort. Pour les plus jeunes, ce nom aristocratique n’évoquera pas grand-chose, mais pour tous ceux qui ont dansé leur premier slow sur Purple Rain, la perte est tragique.


La star des années 80-90

hommage_prince.mp3 Hommage à Prince.mp3  (499.39 Ko)


Quiconque avait entre 15 et 30 ans dans les années 80 à 90 a aimé Prince. Le "Kid de Minneapolis" avait conquis des millions de fans grâce à son style unique et profondément novateur. Mêlant habilement la pop, le funk et quelques riffs rock bien sentis, cet artiste perfectionniste avait l’art de faire danser de 7 à 77 ans. Des titres comme "Kiss", "Boys and Girls" ou encore "Purple Rain" sont dans toutes les mémoires des actuels quadragénaires. Multi-instrumentistes (il savait jouer de 15 instruments), danseur de premier ordre, compositeur et chanteur, Prince était un artiste complet qui ne reculait devant rien pour satisfaire à son art.

Prince, ce n’était pas seulement un style musical unique, c’était une personnalité étonnante, fantasque, déconcertante. Chacun de ses concerts était un show hallucinant, débordant d’effets, de danses improbables, de mise en scène explosive. Ses apparitions déclenchaient l’hystérie. A l’instar de Mickaël Jackson dont il fut le rival, il incarnait pleinement le concept de "star".

D’autres artistes de sa trempe, comme Madonna, Aretha Franklin ou Mick Jagger, ont immédiatement réagi à l’annonce de son décès par des déclarations éplorées. Barack Obama a quant à lui, a déclaré: "Personne n’était plus fort, plus créatif, plus audacieux que Prince".


Une carrière en dents de scie

Après l’extraordinaire succès de l’album "Purple Rain" en 1984, le Kid de Minneapolis poursuit son ascension fulgurante avec "Kiss", puis "Sign of the time", qui se vendent à des millions d’exemplaires partout dans le monde. La star est devenue une icône en moins de trois ans.

Mais à partir de 1996, l’artiste souhaite se renouveler et s’adonne à l’expérimentation musicale. Jusqu’en 2004, on n’entend presque plus parler de lui. Il donne des concerts dans de petites salles, ne fait plus le "buzz".

Son génie ne s’est pourtant pas tari, comme en atteste l’album "Musicology", fruit d’une longue maturation. Un an plus tard, le disque est déjà de platine, par deux fois, et récompensé de deux Grammy Awards.

Puis, de nouveau, l’artiste se fait plus discret et disparaît même totalement de la scène publique et des réseaux sociaux à partir de 2012. Dans son domaine de Paisley Park, dans le Minnesota, la star goûte une existence paisible et retirée, tout en poursuivant son aventure artistique. Ses cent millions de disques vendus ne suffisent pas à apaiser sa fièvre créatrice.

Un décès aux circonstances floues

Ce décès, à l’âge de 57 ans, survient de manière brutale et inattendue. Ses causes exactes sont encore inconnues. Prince venait de commencer une série de concerts et rien ne pouvait laisser supposer que sa santé était chancelante.

Même si, il y a quelques jours, son avion privé avait dû atterrir en urgence dans l’Illinois pour "soigner une grippe", le chanteur était apparu sur scène dès le lendemain et avait pleinement rassuré ses fans. Il avait cependant annulé deux concerts par la suite. Certaines sources disent aujourd'hui que cette "grippe" aurait en fait été une overdose (voir vidéo).

Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause du décès, l’artiste ayant été découvert inanimé chez lui, dans son ascenseur. L'autopsie a eu lieu le 22 avril 2016.

Comme David Bowie, dont il partageait le goût pour l’ambiguïté sexuelle et les costumes extravagants, ainsi que le génie créatif, Prince nous quitte en 2016. Seule consolation, ses mémoires, dont il venait d’annoncer la publication et qui ne devraient pas trop tarder à paraître.




Par (dernière modification le 26/04/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Qui est Theresa May? - 07/10/2016

Destin presque royal - 02/07/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :