Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
05/11/2014

Les journalistes français et leur environnement, une dure réalité

Écoutez un regard décalé


Vous ne m'en voudrez pas aujourd'hui de parler un peu des journalistes, de notre profession. Deux sujets ont retenu plus particulièrement mon attention. L'actualité tout d'abord, non pas me rappelle mais m'apprend qu'il existe une "Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes". Désormais tous les 2 novembre, l'ONU rappellera que dans le monde, des journalistes tombent sous les coups et que généralement, ces crimes restent impunis. Plus scientifique, j'ai eu l'occasion de lire une excellente étude encore récente, puisque publiée il y a moins d'un an, "Les journalistes français et leur environnement (1990-2012)", réalisée sous la direction de Christine Leteinturier de l'université de Panthéon-Assas. Compte-rendu.


regard_decale_journalistes.mp3 Regard décalé journalistes.mp3  (370.58 Ko)


Les conclusions de auteures de l'étude "Les journalistes français et leur environnement" ne sont pas très optimistes. La réalité quotidienne professionnelle des journalistes ne semble pas un long fleuve tranquille. Les transformations des marchés d'emploi des journalistes étudiés entre 1990 et 2012 montre, entres autres, un accès à l'emploi difficile, des carrières courtes et plus complexes.
Le journaliste aujourd'hui doit être multi-compétent et capable d'accepter et de suivre les mutations et autres reconfigurations du marché et des pratiques du lectorat. Passionnant et difficile. Le journalisme à la papa, c'est manifestement fini, si tant est qu'il n'ait jamais existé. Ceux qui ont choisi ce métier ne peuvent ignorer cette réalité.
Les auteures de l'ouvrage semblent regretter ces transformations qui pour elles éloignent le journaliste "de l'idéal social et politique de l'auxiliaire et vigie de la démocratie posé lors de la refondation de la presse française en 1945". C'est vrai et c'est ainsi. La presse ne sera plus jamais la même. Le modèle de la presse numérique reste à inventer comme le précise Françoise Laugée dans une très intéressante partie sur la mise en ligne de la presse avec une présentation des signes avant-coureurs très éclairante. "Il n'était pas envisageable il y a 10 ans qu'un blog soit promu média, qu'un réseau social virtuel fasse office de diffuseur d'informations pour les plus jeunes, qu'un site de microblogging communique, à l'aide d'un téléphone portable (…) à l'instar d'une agence de presse mondiale ou encore que des citoyens internautes produisent des contenus d'information comme des journalistes". Le chapitre sur les nouveaux outils journalistiques est tout à fait d'actualité, fact-checking, data-ournalisme, robot-journalisme et enfin drone-journalisme représentent le journalisme du futur. Les nouveaux modes de diffusion de l'information mettent la presse sous cyberdépendance et pour Françoise Laugée, ce qu'internet a apporté au journalisme, "c'est la prise d'un risque majeur de perte de toute crédibilité avec la porosité des frontières distinguant jusqu'ici strictement l'information et la communication". Pour tous ceux intéressés par le fait journalistique et pour tous les étudiants concernés, cet ouvrage est indispensable.

Plus de 90% des crimes commis contre les journalistes ne sont jamais élucidés, et donc jamais punis. Un tel niveau d’impunité constitue une sorte d’encouragement pour les auteurs d’exactions. Le chiffre est impressionnant mais pas surprenant. La majorité des assassinats de journaliste sont commandités par des personnes qui n'agissent pas par eux même et dont la motivation est la peur du secret dévoilé. Par conséquent, les enquêtes pour découvrir les meurtriers sont très difficiles à mener.
La "Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes" a été instaurée par l’Assemblée générale de l’ONU, en hommage aux deux journalistes français de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, assassinés au Mali le 2 novembre 2013, il y a exactement un an, déjà. En général, dans ces affaires, les criminels sont des gouvernements, des groupes armés ou des tueurs à gages. Les victimes sont des journalistes, visés en raison de leurs enquêtes sur la corruption, le trafic de drogue ou leurs critiques des autorités, d'où les difficultés encore une fois de les voir aboutir. Rappelons que depuis le 1er janvier 2014, 56 journalistes ont perdu la vie.


Par (dernière modification le 05/11/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :