Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

M.D.

Les proies: dans le harem de Kadhafi, un livre-témoignage


Un récit d'Annick Cojean, journaliste au quotidien Le Monde, paru aux éditions Grasset ce 12 septembre 2012, appuyé par les propos recueillis - entre autres, de l’une des très nombreuses esclaves sexuelles -, séquestrée, violée, violentée pendant des années aux côtés de centaines d’autres jeunes filles dans les sous-sols de la résidence fortifiée du dictateur.


Un livre à lire que l'on ne voudrait... pas lire

Annick Cojean explique son livre:
"J’étais allée en Libye à la fin de la révolution, parce que j’étais très intriguée de voir que les Libyennes étaient quasiment absentes de tous les documents que je consultais. Avant même d’y aller, j’avais rencontré une opposante de longue date qui était devenue chef rebelle et qui m’avait dit qu’il y avait eu énormément de viols. J’ai donc appris que les femmes avaient été très importantes dans la révolution et systématiquement punies de viol. Le viol a été utilisé comme une arme de guerre: des conteneurs entiers de Viagra ont été commandés et dans les villes occupées on a violé en masse sur ordre de Kadhafi: violer d’abord, tuer ensuite.
Beaucoup de diplomates et services occidentaux savaient une part de vérité sur les mœurs de Kadhafi, mais ils ignoraient sans doute leur étendue et leur sauvagerie. En Libye, beaucoup s'en doutaient, mais la peur était telle qu'ils préféraient fermer les yeux.
Ce harem sordide est le plus terrible tabou des années Kadhafi. Ses victimes sont enfermées dans leur secret. Avant, elles ne pouvaient rien dire: Kadhafi dirigeait tout. Aujourd'hui, malgré sa mort, elles ont tout à perdre en parlant. Elles seraient rejetées, voire tuées. La pression sociale, culturelle et religieuse est si forte qu'elles ne seront jamais reconnues comme victimes. J'espère que mon livre, bientôt diffusé en Libye, permettra d'y remédier et d'empêcher le nouveau gouvernement d'occulter le sujet
".

Des phrases bouleversantes, des vérités hallucinantes aux mots et maux-fléaux hélas encore existants en ce XXIe siècle. Un frisson glacial envahit le lecteur à cet inconcevable si long règne de l'horreur qui a pu exister par le silence, la lâcheté et l'hypocrisie humaine du monde entier.

Consultez la page Amazon de l'auteur en cliquant ici
les_proies.mp3 Les_proies.mp3  (542.17 Ko)


15/09/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le "Projet 99" - 29/10/2017

Noon, une voix en or - 23/10/2017

1 2 3 4 5 » ... 78





Dans nos blogs :

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...



Le Podcast Journal sur :