Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Gilles Carvoyeur

NORGES : Tennis féminin et l'Open GDF Suez en Bourgogne


Derrière le prestigieux Open de Coubertin à Paris, le groupe GDF SUEZ sponsorise 15 Open régionaux en France et en Bourgogne, le Trophée d’Auxerre, ainsi que le Tournoi féminin de Gueugnon (Saône et Loire).


NORGES : Tennis féminin et l'Open GDF Suez en Bourgogne
Pour sa troisième édition sur les installations tennis du Golf de Norges, le tournoi accueillera des joueuses classées autour de la 200ème place mondiale. "A l'image du rendez-vous de Norges, les tournois internationaux dotés de 10 000 dollars, mis en place par la Fédération Française de Tennis, constituent la première marche du circuit international féminin. Chaque tournoi est homologué par Tennis Europe et la Fédération Internationale de Tennis. Leurs objectifs : permettre aux jeunes espoirs de s’aguerrir sur le circuit international et d’obtenir leurs premiers points WTA, permettre aux joueuses d’améliorer leur classement professionnel et aux joueuses blessées de reprendre la compétition sur un circuit moins élevé, enfin accueillir des épreuves internationales sur le territoire français. Ces tournois internationaux féminins se déroulent selon le règlement de la WTA et à la réglementation spéciale de la catégorie 10 000 dollars agréés par la Fédération Internationale de Tennis et par Tennis Europe" confie Denis Liébé, Directeur du Golf Dijon Bourgogne dont les installations accueillent l'Open GDF Suez 2010.

Les tournois dotés de 10000 dollars ont vu s’affronter des joueuses qui évoluent aujourd’hui dans les 100 premières mondiales. De Amélie Mauresmo à Alizé Cornet, les joueuses françaises et étrangères ont fait leurs premières armes sur des 10000 dollars.

De son côté, GDF Suez souhaite développer la pratique du tennis chez les femmes et les jeunes. Ainsi au niveau français, le groupe accompagne une dizaine de joueuses. "Nous accompagnons les professionnelles à toutes les étapes de leur carrière dès leur plus jeune âge, et les aidons dans leur reconversion" indique Claude Mennella, Délégué Régional. "Pourquoi cet engagement ? Le parcours professionnel d’une joueuse commence la plupart du temps par des tournois dotés de 10 000 dollars. Le circuit passe pour la troisième fois par la Côte d'Or. Je m’en réjouis. Les premiers points WTA et la première expérience du circuit « Pro » s’obtiennent grâce à ce type de compétition. Les efforts consentis par les organisateurs se verront récompensés demain par la satisfaction de voir évoluer au plus haut niveau des joueuses venues leur rendre visite quelques années plus tôt", ajoute t-il.

L’Open (6 -14 mars 2010) est un évènement unique en Bourgogne.

Le partenariat noué avec la Ligue de Bourgogne de Tennis est très enrichissant comme le confirme Gilbert Belin, Président de la ligue de Bourgogne de Tennis : "C’est un évènement unique en Bourgogne. Pour cette seconde édition, l’Open GDF SUEZ accueillait la joueuse tchèque Zuzana Ondraskova classée 185ème mondiale. Sa participation a démontré la qualité du plateau engagé. Le tournoi de Côte d’Or, incontournable rendez-vous des amoureux du tennis féminin de haut niveau, s'est hissé à la première place des tournois que la Bourgogne n’ait jamais accueillis."

"C’est une grande fierté pour GDF Suez et pour l’ensemble des partenaires d’offrir un tel niveau de compétition, ici à Norges,"
conclut Claude Mennella.

Exemple avec l'Open de Paris, qui accueillant des joueuses prestigieuses, est le deuxième événement de tennis de l'Hexagone après Roland Garros. Un an après sa dernière victoire sur le circuit professionnel, à l’Open GDF Suez, Amélie Mauresmo a reçu un vibrant hommage au stade Pierre-de-Coubertin. "L’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat, l’essentiel ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu" - Amélie Mauresmo aurait pu s’approprier cette maxime formulée par le Baron Pierre de Coubertin pour qualifier son parcours à l'OPEN GDF Suez. Avec dix participations, entre 1999 et 2009 – elle n’a manqué que l’édition 2004 – l’ex-numéro 1 mondiale a noué une relation unique avec le publique de l’enceinte parisienne qui porte le nom de l’ancien président du CIO. La détermination et la volonté de la lauréate de l’Open d’Australie et de Wimbledon 2006 ont séduit les spectateurs qui en ont fait leur chouchou. Avec trois victoires et autant de finales disputées porte de Saint-Cloud, Mauresmo est la joueuse qui a le plus marqué ce tournoi. "Elle a une grande histoire avec l’Open. Elle a disputé sa première grande finale ici, en 1999, face à Serena Williams", rappelle Philippe Peyrat, le directeur du service mécénat et sponsoring de GDF Suez. "Cette compétition était l’une de ses préférées, elle avait vraiment une relation directe avec le public."

Aujourd'hui, elle a décidé de prendre son temps pour réfléchir à sa nouvelle vie. Elle sait qu’elle aura le choix pour sa reconversion. GDF Suez, qui l’accompagne depuis 1997, aimerait poursuivre l’aventure avec l’ancien numéro 1 mondiale. "On lui a proposé de continuer avec nous. Quand elle nous a annoncé qu’elle arrêtait, on a respecté sa décision. On est prêt à continuer avec elle, toutes les portes sont ouvertes. Elle pourrait s’investir sur des causes comme l’enfance et le développement durable. Mais elle n’a encore rien décidé", assurait Philippe Peyrat.

Désormais orphelins d’Amélie Mauresmo, les spectateurs de Coubertin se cherchent une nouvelle icône. Cette année, Aravane Rezaï, Alizé Cornet, Virginie Razzano ou encore Julie Coin représentaient la France. "Il y a une place à prendre dans le cœur du public. Il verra qui lui donne le plus d’émotion. Mais il n’y a pas que le tennis. Pour moi, il y a trois filles qui ont du caractère. Bartoli peut enflammer le stade, Cornet aussi en cas de victoire. Mais pour moi celle qui a le plus de potentiel pour conquérir les spectateurs, c’est Aravane Rezaï qui a beaucoup de caractère", confiait Régis Brunet avant la finale.

Pour tous renseignements : Claude Mennella - Délégué Régional GDF Suez - 03.80.63.45.67 - claude.mennella@gdfsuez.com

27/02/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :