Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Christian Colombeau
11/12/2008

NOUVEAUTÉ DISCOGRAPHIQUE


LA DIVINE PATRICIA PETIBON EN ÉTAT DE GRÂCE


Le talent et le génie de chanter dans son arbre généalogique

NOUVEAUTÉ DISCOGRAPHIQUE
Dans le cheptel lyrique hexagonal, la sympathique Patricia Petibon est hors norme. Par son talent, indéniable, ses choix artistiques légèrement déjantés, ses sulfureux récitals loufoques à l’irrésistible "french touch", ou autres "Fantaisies", irritant parfois, tenant plus du one woman show au joli impact auprès d’un public complice et amusé, mais d’un style auberge espagnole qui fit souvent grincer bien des dents bien loin du lyrique traditionnel pur et dur.
Car il lui fallait simplement se faire remarquer, d’une autre manière ou d’une autre, coûte que coûte, face à son illustre rivale lyonnaise ! Le tout en un match amical, à disputer pour ces deux dames dans la catégorie poids plume.
Ce que ne voulait ou pouvait lui offrir la France, la rousse volcanique le trouvera naturellement à l’étranger, à Vienne notamment avec de beaux succès scéniques parfaitement mérités. Le temps aussi de s’attacher quelques grands noms de la baguette… Chi va piano va sano…
La soprano rentre aujourd’hui par la grande porte dans l’univers du Disque et se voit offrir un récital tout ce qu’il y a de plus sérieux, de plus classique, par la DG, Maison teutonne qui a quand même sacrifié, à tort et à travers, sur son autel à clochettes jaunes, quelques grands noms du chant international.
Ce compact donc, tout nouveau, tout chaud, tout beau, léché à l’extrême, dans une stupéfiante prise de son large, claire, aérée, a ceci d’intéressant qu’il nous présente une Patricia sous une facette nouvelle, vocalement et théâtralement parlant.
L’artiste a mûri, sa voix aussi, mais sans rien perdre de son étonnante agilité et de son électrisante homogénéité.
Sous le titre "Amoureuses" voici, avec à le concours de Mozart, Haydn et Gluck, une série de portraits d’héroïnes s’épanchant sur les affres ou les joies de l’amour. Ce qui nous permet d’entendre LA Petibon dans un récital original, au minutage généreux, équilibré, bien pensé, évitant encore une fois le piège de la carte de visite ou de la promotion simpliste.
On passe alors du léger au dramatique dans une belle continuité artistique et musicale.
Certains pourront préférer Reine de la Nuit plus tellurique, mais, les quatre autres Mozart sont d’une limpidité réjouissante, d’une émotion réelle (Nozze !!).
Armide et Iphigénie de Gluck nous permettent de découvrir la chanteuse sous un jour nouveau, celui de la simple déclamation tragique au beau drapé antique.
Mais, c’est dans Haydn que la Diva éclate littéralement. Au point que l’on croirait toutes ces pages écrites spécialement pour Elle, car rehaussant par ses seules qualités certains airs d’un intérêt tout relatif …
Autres grands vainqueurs de cet inestimable produit, Daniel Harding et le Concerto Köln. Aux petits oignons, comme buvant de l’œil et de l’oreille la soliste, en totale symbiose, ils ne font pas qu’un simple bruit de fond, mais se montrent d’un réel soutien, d’une chaleureuse complicité musicale et artistique, d’un très haut niveau orchestral.
Vous l’avez compris. Un disque à écouter, ré-écouter. A posséder coûte que coûte. A offrir. Qui devrait figurer dans les écoles, les conservatoires, les musées… partout !!


Par Christian Colombeau (dernière modification le 11/12/2008)





1.Posté par Annie FRUNEAU le 12/12/2008 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Joli disque effectivement... Et quelle artiste sympathique !

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

33e Fête du Cinéma - 23/06/2017

Imany est de retour - 08/06/2017

1 2 3 4 5 » ... 75





Dans nos blogs :

Comment rafraîchir nos animaux de compagnie en période estivale

C’est l’été… et avec l’arrivée des beaux jours, la chaleur, voire la canicule. Comment veiller au bien-être de votre compagnon à quatre...



Le Podcast Journal sur :