Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Jeanne Voisin
24/03/2011

NOUVELLES INSOLITES


Ô temps ! suspends ton vol - Un amour de chien - Mort d'un ours


Ô temps ! suspends ton vol

Aeromexico b777, avril 2007 (c) Johnnysast
Aeromexico b777, avril 2007 (c) Johnnysast
Ces jours-ci le vol d'Aeromexico reliant San José, capitale du Costa Rica, à México a été retardé de 24h, clouant ainsi au sol 101 passagers. Ce n'est pas la première fois qu'un tel incident se produit. Alvaro Vargas, directeur adjoint de l'aviation civile du Costa Rica révèle à propos de ce dernier retard "Je pense que les passagers n'ont pas su quelle était la véritable cause de la suspension du vol, parce que je crois qu'on leur a dit autre chose". En réalité, les deux pilotes qui arrivaient d'une fête très arrosée, se sont présentés dans un tel état d'ébriété que les autres membres de l'équipage ont refusé de les laisser monter à bord. Aeromexico a pour sa part confirmé que ses pilotes "n'étaient pas en état" de piloter et a précisé qu'ils avaient été suspendus. En outre, la compagnie a présenté ses excuses aux passagers.

Un amour de chien

Zangao, mastiff tibétain, mars 2008 (c) Yeti
Zangao, mastiff tibétain, mars 2008 (c) Yeti
Il est bien connu que quand on aime on ne compte pas ! Big Splash, mastiff tibétain, en est la preuve. Il a été vendu 10 millions de yuans soit 1,1 million d'euros à un homme fortuné du nord de la Chine. Agé de 11 mois, le chien pèse déjà quelque 80 kilos et a été nourri de poulet et de boeuf ainsi que de savoureuses nourritures chinoises. C'est une très ancienne race créée par les nomades d'Asie Centrale et du nord de l'Inde, habituée à garder les troupeaux au Tibet. L'animal est très apprécié dans la culture chinoise, c'est pourquoi son prix atteint maintenant des sommets d'autant plus qu'il est très recherché par les nouveaux riches du pays qui sont prêts à payer cher pour s'en procurer un. L'éleveur de Big Splash, Lu Liang, révèle à son propos "Il a d'excellents gènes et sera un chien bien élevé". "Quand j'ai commencé dans ce métier, il y a dix ans, je n'ai jamais pensé que nous pourrions vendre des chiens à un tel prix". D'ailleurs, l'acheteur de ce mastiff n'a pas agi seulement par amour de la gent canine, il a réalisé une sorte de placement car il sait que les "services" d'un chien mâle peuvent être facturés 100000 yuans, environ 10800 euros pour un seul accouplement. Il a très vite calculé qu'il porrait récupérer son argent investi en quelques années.

Mort d'un ours

Knut au Jardin zoologique de Berlin, 24 mars 2007 (c) Jens Koßmagk
Knut au Jardin zoologique de Berlin, 24 mars 2007 (c) Jens Koßmagk
Pendant des mois on nous a parlé de Knut, cet ours blanc pensionnaire du zoo de Berlin qui avait eu bien des malheurs avant de devenir l'idole des Allemands. Né le 5 décembre 2006 dans le même zoo, il avait été abandonné par sa mère Tosca puis recueilli par Thomas Dörflein, un soigneur qui le nourrissait au biberon et dormait même près de lui. Cette histoire avait ému l'Allemagne entière et on se pressait pour le voir. Sa première apparition publique, le 23 mars 2007 suscita des scènes d'hystérie. Knut est mort dans l'après-midi du 19 mars, il a été retrouvé inanimé dans le bassin où il vivait. Il était quelque peu tombé en disgrâce ces derniers temps, il s'était empâté, son poil avait jauni et il n'attirait plus autant les regards et en conséquence rapportait moins au Jardin zoologique. Au temps de sa gloire en effet, il avait inspiré de nombreux produits dérivés. Cette mort a attristé tout le monde à Berlin même Klaus Wowereit, maire-gouverneur de la capitale allemande, s'est dit bouleversé, des milliers de messages ont été envoyés. Le président de l'association des Amis du zoo a annoncé que Knut aurait son mémorial au zoo et d'ajouter "Avec un monument, il y aura quelque chose qui restera pour les futures générations et qui permettra de conserver le caractère unique de cette personnalité animale". On a commencé à récolter des fonds pour l'édifier dans l'enceinte du parc zoologique.



Par Jeanne Voisin (dernière modification le 29/03/2011)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Vies de chiens - 17/09/2016

Bretagne est morte - 19/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :