Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Jeanne Voisin
03/12/2014

Nous irons à Monte-Carlo


On est tenté d'évoquer le titre de ce film de Jean Boyer sorti en 1952, avec Audrey Hepburn, à propos des quelques pages qu'un grand quotidien français du matin vient de consacrer à la Principauté dans son magazine La Parisienne. Deux titres, "Monaco sans se ruiner, c'est possible" et "Huîtres, barbagiuans et bière locale à Monaco". Tout un programme qui ne peut laisser indifférent.


Photo (c) Eva Esztergar
Photo (c) Eva Esztergar

monte_carlo.mp3 Monte-Carlo.mp3  (193.19 Ko)


Un préjugé est tout d'abord combattu, à savoir que la Principauté de Monaco n'est pas réservée qu'aux milliardaires! Et c'est prouvé, il est possible de s'y déplacer même quand on a ni véhicule, ni chauffeur, d'y dormir sans retenir une suite dans un palace et d'y prendre un repas des plus corrects sans s'asseoir à une des cinq tables étoilées.

Y est évoqué aussi le Musée océanographique avec ses richesses et l'attraction actuelle, une exposition "Requins, l'expo-sensation", est à l'affiche depuis le 8 juin 2013.

Les moyens pour rejoindre la Principauté sont variés. Depuis Paris, l'avion jusqu'à Nice, par les lignes traditionnelles et même une low-cost, puis l'autobus ou le train jusqu'à Monaco, où l'on arrive dans une gare souterraine très moderne. De nombreux TGV partent aussi de Paris pour Nice. Ne faisons pas de parisianisme… il est inutile de préciser qu'il existe d'autres lignes aériennes qui rejoignent Nice depuis les grandes villes européennes, il en est de même pour le train. A l'heure de l'Internet, il est naturellement aisé de se chercher un hébergement au meilleur prix, selon l'époque évidemment.

Le site www.visitmonaco.com est très bien fait et donne une quantité de renseignements dans tous les domaines qui peuvent intéresser le touriste. Naturellement, s'impose aussi une visite sur place au Bureau du tourisme, sis boulevard des Moulins, près du Casino, l'on y est très aimablement reçu et l'on y trouve une abondante documentation, dont des plans très bien faits. A noter qu'une antenne existe également à la gare. Quant aux transports publics, ils sont remarquablement organisés, un réseau de cinq lignes permet d'explorer tout le territoire et de visiter les endroits les plus notables. Ceci pour un prix modique avec toute une gamme de formules, depuis le ticket valable pour 1 voyage acheté au distributeur 1,5€ ou la carte pour un jour à 5,5€.
Sans compter le bateau bus et les bus de nuit. Il est possible d'avoir des renseignements plus complets sur www.cam.mc. Ce qui ne dispense pas de marcher et de découvrir la vraie vie monégasque et les paysages superbes que l'on a de toutes parts. On nous objectera que cela peut être fatigant car de nombreuses artères sont fort escarpées, c'est compter sans les nombreux ascenseurs publics, il y en a plusieurs à la gare qui emmènent le voyageur vers divers quartiers.

Et si après ces diverses promenades on a un peu faim, on peut s'octroyer une folie dans un établissement étoilé ou tout simplement entrer dans un restaurant du port ou du Rocher. Et pourquoi ne pas aller au marché couvert de la Condamine qui célèbre en ce moment son 120e anniversaire et où l'on peut entre autres mets, déguster le fleuron de la cuisine monégasque, le barbajuan, beignet fourré aux blettes. Ou bien la socca, excellente préparation de farine de pois chiches. Si l'on a soif, la bière de Monaco fera très bien l'affaire… La Brasserie de Monaco ouverte en 1905 a fonctionné jusqu'en 1972 puis a rouvert ses portes en 2008 avec succès.



Par Jeanne Voisin (dernière modification le 03/12/2014)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

AVE pour le Canada - 05/03/2016

1 2 3 4 5 » ... 19




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :