Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
03/02/2016

Paris: mobilisation contre la venue du président iranien Hassan Rohani


La visite officielle du président iranien a soulevé une vague de contestations chez les défenseurs des droits humains et le Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), qui ont appelé a un rassemblement pour dénoncer le non-respect des droits de l'Homme par le régime de Téhéran, et notamment le recours aux exécutions.


Plusieurs actions menées dans la capitale

Manifestation contre la montée des exécutions en Iran. Paris, 28 janvier 2016. Photo © O. Lynda
Manifestation contre la montée des exécutions en Iran. Paris, 28 janvier 2016. Photo © O. Lynda

mobilisation_contre_la_venue_de_hassan_rohani.mp3 Mobilisation contre Rohani.mp3  (171.22 Ko)


extrait_du_discours_de_la_manifestation_contre_la_venue_de_hassan_rohani.mp3 Extrait du discours des manifestants.mp3  (558.16 Ko)

Des milliers de personnes ont manifesté jeudi 28 janvier 2016 à Paris au départ de la place Denfert-Rochereau jusqu'aux invalides, où le président iranien était reçu avec les honneurs militaires dans la matinée. Une cinquantaine de personnes se sont également rassemblée près de l'Assemblée nationale, déployant une grande banderole sur laquelle on pouvais lire "en 2016, on exécute une personne toutes les huit heures en Iran".

Plus tôt dans la journée, ce sont des militantes Femen qui lui souhaitaient la bienvenue à leur manière, en simulant une pendaison du haut d'une passerelle près de la tour Eiffel. Alors qu'une militante était suspendue au dessus de la Seine, une banderole à coté d'elle affichait "Bienvenue Rohani, bourreau de la liberté". "Nous voulions juste que Rohani se sente comme à la maison", a tweeté avec ironie Inna Shevchenko, cheffe de file du mouvement féministe.

Des contestations pour dénoncer "la façade de modération du chef de l’État, grande supercherie visant à attirer l'aide occidentale" s’insurge la présidente du CNRI Mariam Radjani, et pour que le président de la République conditionne la signature des contrats et le rétablissement de liens diplomatiques franco-iraniens avec le respect des droits de l'Homme.


La situation des droits humains en Iran

Le nombre d’exécutions depuis l'arrivée de Rohani au pouvoir en 2013 se chiffre à 2000. Près de 800 personnes subissent la peine capitale par pendaison chaque année, soit en moyenne une personne toutes les 8 heures, et des milliers croupissent dans les couloirs de la mort de la prison d’Evin à Téhéran.
L'Iran figure parmi les pays qui exécutent le plus de mineurs selon Amnesty International. Reporters Sans Frontières dénonce quant à lui un pays devenu "l'une des cinq plus grandes prisons au monde pour les journalistes".

"Sous Hassan Rohani, le président "modéré" du régime des mollahs, 2.000 personnes, dont 53 femmes, ont été pendues, souvent en public au bout d'une grue, pour terroriser la population. De fait, 120.000 opposants politiques ont été exécutés sous le régime iranien depuis sa prise de pouvoir. Des responsables du massacre, dont l'actuel ministre de la Justice, continuent d'occuper des postes clés au gouvernement de Rohani", affirme l'association de réfugiés iraniens pour les droits de l'Homme qui qualifie le régime de leur pays comme étant "l'un des plus barbares au monde".
"En Iran, au nom de la loi, on torture, on flagelle, on ampute pieds et mains, à l'aide de machines spécialement conçues. Le régime envoie ses sbires jeter de l'acide sur des femmes "mal voilées" dans la rue. Les détenus politiques y sont soumis à toutes sortes de brimades et d'agressions. Le filtrage d'internet est constant et de nombreux artistes et blogueurs ont été emprisonnés".

Lors d'une conférence de presse commune à l'issue de la rencontre des deux chefs d’État, François Hollande dit avoir rappelé à son homologue iranien "l'attachement de la France aux droits de l'Homme".



Par (dernière modification le 02/02/2016)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Guerres hors la loi - 14/11/2016

1 2 3 4 5 » ... 55




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :