Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
16/03/2016

Premier camp humanitaire de France à Grande-Synthe


C’est une première en France. Un camp de réfugiés, répondant aux normes humanitaires internationales du HCR (Haut Commissariat aux réfugiés) à ouvert ses portes le lundi 7 mars 2016 à Grande-Synthe, près de Dunkerque à quelques dizaines de kilomètres de Calais.


Camp de Grande-Synthe. Image du domaine public
Camp de Grande-Synthe. Image du domaine public

camp_humanitaire_grande_synthe.mp3 Camp humanitaire Grande-Synthe.mp3  (700.3 Ko)


Basroch, le camp qu’on surnommait "le camp de la honte", est en train d’être vidé de ses occupants. Cet ancien camp était composé d’une majorité de Kurdes irakiens qui vivaient dans des conditions particulièrement insalubres. Deuxième plus grand bidonville de France, après celui de la "jungle" de Calais, ce lieu était constitué de tentes fragiles qui s’agglutinaient sur un terrain inondable et boueux dans laquelle pataugeaient plus de 1500 migrants selon la préfecture du Nord.

Ce nouveau camp sera géré conjointement par l’ONG Médecins Sans Frontières et la municipalité de Grande-Synthe. Il vise à offrir aux réfugiés, des conditions de vies plus descentes. Les migrants venus de l’ancien camp sont logés dans des abris en bois (plus de 200 bungalows ont été construit à ce jour) et dans chaque quartier, sont mis à disposition des blocs sanitaires équipés de WC et de douches avec eau chaude. Des lieux de vies seront également installés par les associations.

Une solution temporaire pour les migrants. "Ce sont de petits chalets qui doivent faire entre 8 et 10m2, et dans lesquels pourront loger quatre personnes" explique Samuel Hanryon de MSF.

Quand à l’ancien camp, le site du Basroch, il est voué à la destruction.
Une fois vidé de ses occupants, ce lieu devrait devenir un éco-quartier, conformément à la promesse de l’édile EEVL aux habitants.



Par (dernière modification le 15/03/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 58




Dans nos blogs :

Présidentielle 2017: La place du sport dans le programme des candidats

Le sport étant un sujet d’intérêt général, les candidats à la présidence de la République française se doivent de participer à la...



Le Podcast Journal sur :