Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Lech Walassa Mulondani

RESTAURER LA JUSTICE POUR ASSURER LA PAIX AU CONGO


Sur financement de la commission européenne et les coopérations britannique, néerlandaise et belges, le programme de la restauration de la justice à l’est de la RD Congo REJUSCO s’applique à remettre en place le système judiciaire congolais pour assurer le retour de la paix et d’un Etat de droit.


RESTAURER LA JUSTICE POUR ASSURER LA PAIX AU CONGO
Des tribunaux de paix et des prisons construits ou réhabilités, l’appui au fonctionnement de la justice et la garantie de la tenue des procès justes et équitables, ce sont là les travaux auxquels s’attelle REJUSCO dans un programme de trois ans. Selon le coordonnateur de ce programme à Bukavu Maître Georges LWANGA YENGOLA, les prisons de Bukavu, Kabare et d’Uvira ont été réhabilitées et remises en état d’accueillir des détenus en respectant leur dignité humaine dans le cadre du volet consistant à assurer la fonctionnalité des lieux de détention ou de privation de liberté. Les tribunaux de paix de Mwenga et de Kalehe, le palais de justice de Bukavu, le tribunal de grande instance d’Uvira, ont été réhabilités ou construits ; du matériel remis, le recyclage du personnel, l’appui logistique à la tenue des chambres foraines, bref le fonctionnement de la justice s’est sensiblement amélioré dans la région.

S’il est vrai qu’aujourd’hui la situation sociopolitique s’est stabilisée, l’insécurité et l’impunité caractérisent encore la RD Congo particulièrement dans les provinces de l’Est à savoir le district de l’Ituri, les provinces du Nord et du Sud Kivu. Pour lutter contre l’impunité, les juridictions congolaises doivent être en mesure de poursuivre et de juger les acteurs présumés coupables. Maître Georges LWANGA affirme que de ce programme on attend l’assurance du déroulement des procès justes et équitables et le renforcement du crédit de la justice dans les populations.

La société civile et les organisations de défenses des droits humains se réjouissent du travail que fait REJUSCO mais exigent la fin totale de l’impunité pour l’instauration de la paix dans la région. Pour un activiste anonyme des droits humains de Bukavu, la restauration de la justice va sceller la réconciliation et la cohabitation pacifique entre des communautés jadis belligérantes. Il ne suffit pas de réhabiliter les infrastructures, encore faut- il que le personnel soit rajeuni et recyclé .Nous pensons que la restauration de la justice passe aussi par la l’affirmation de l’indépendance de ceux qui sont appelés à rendre la justice aux populations, affirme-t-il.

Pour nous, la restauration de la justice va permettre aux femmes d’espérer la fin des violences sexuelles, déclare une quinquagénaire rencontrée devant le palais de justice de Bukavu. Un magistrat s’exprimant sous anonymat apprécie le travail de REJUSCO pour la réhabilitation et les appuis de toutes sortes mais il estime que les conditions sociales des magistrats doivent aussi être prises en compte par les pouvoirs publics pour un rétablissement total de l’Etat de droit.

Les attentes de la population vont bien sûr au-delà de ce qu’elle est en droit d’attendre de ce programme piloté par REJUSCO. Il va falloir que les dirigeants congolais mettent des moyens conséquents à la disposition des gestionnaires quitte à ces derniers de les gérer correctement.
Nous ne remplaçons pas le gouvernement congolais. Nous sommes des partenaires dans la coopération. Ce que nous faisons, nous le faisons en collaboration avec les ministères de la justice, de finances, de la défense et de l’intérieur ainsi que le conseil supérieur de la magistrature, conclut le coordonnateur de REJUSCO à Bukavu Maître Georges LWANGA. C’est un travail difficile vu l’état de délabrement avancé atteint dans ce domaine précis de la justice au Congo. Le plus dur reste l’assurance des procès justes et équitables pour tous les citoyens.


31/03/2009








Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :