Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
WIM
30/09/2014

Se préparer à donner la naissance


Autrefois destinée à enseigner aux femmes enceintes les techniques d’accouchement sans douleur, la préparation à la naissance et à la parentalité est, depuis l’apparition de la péridurale, en pleine révolution. Elle s’adresse aujourd’hui aux couples et devient l’occasion d’effectuer un véritable travail de fond visant l’accompagnement conscient et serein du bébé pendant la naissance. La préparation du 21e siècle se veut plus humaine, personnalisée et globale, et explore au rythme des futurs parents les sphères physiques, mentales, émotionnelles et affectives.


La préparation à la naissance et à la parentalité évolue et s’humanise. Se préparer à donner la vie est devenu une démarche intime des couples, permettant un accompagnement actif du bébé lors de sa venue au monde. La sage-femme invite chacun des futurs parents à découvrir comment faciliter le mouvement de la naissance, grâce à des approches physiques, mais aussi, plus intérieures…

En choisissant de suivre des séances de préparation à la naissance, une future mère comprend comment aider son enfant à venir au monde. Elle seule peut lui faciliter la tâche.
C’est auprès d’une sage-femme qu’elle pourra, dès le 4e mois de grossesse, poser ses questions et pratiquer des exercices doux et adaptés, pour mieux prendre conscience du chemin que le bébé empruntera dans son corps et apprendre à le guider.
Avoir quelques notions d’anatomie et prendre le temps de mieux appréhender son schéma corporel, favorise le bon déroulement de l’accouchement.
Respiration, mouvement et verticalité sont des outils qu’il paraît indispensable de connaître et de maîtriser, quel que soit le choix en matière d’anesthésie. En effet, le recours à la péridurale n’exclue absolument pas la nécessité de se mouvoir de manière adaptée et de respirer convenablement pour aider l’enfant à progresser.


Comprendre et accompagner le mouvement de la naissance

Pour naître, l’enfant est obligé d’effectuer une succession de mouvements (flexion, rotation…) et son corps tout entier s’adapte, pour cheminer dans celui de sa mère. Grâce à sa préparation, cette dernière aura conscience de ce que traverse son bébé et saura se mettre, elle aussi, en mouvement afin de faciliter le déroulement de l’accouchement.
Le premier mouvement à mettre en place est d’ordre mental.
Heure par heure les conditions de la naissance évoluent et il faut s’y adapter. Nul ne sait à l’avance comment l’évènement se passera, mais il appartient aux parents de tout mettre en œuvre, avec l’équipe médicale qui les entoure, pour le rendre plus aisé. Etre souple dans sa tête est un pré-requis essentiel à l’instauration des mouvements d’ordre physique.
Le deuxième mouvement est respiratoire.
L’apprentissage de la respiration abdomino-diaphragmatique est une étape très importante permettant de relâcher les tensions musculaires jusqu’au périnée (muscles de l’entrejambes), offrant ainsi au bébé la place nécessaire pour avancer. Cette respiration ample et profonde a également pour but d’oxygéner le fœtus qui dépend entièrement de sa mère et qui doit suivre les vagues répétitives des contractions utérines.
Le troisième mouvement correspond à celui du bassin osseux dans lequel le bébé doit s’engager. Une femme ayant appris et compris comment porter sans tension son bébé pendant la grossesse en mobilisant correctement son bassin, saura plus facilement adopter les postures facilitant la naissance.
Elle aura perçu l’importance de la verticalité de son corps pour faire jouer la gravité et aider son enfant à descendre jusqu’au périnée.
Aidée par la sage-femme responsable de la surveillance du travail, ces postures seront adaptées en cas d’analgésie péridurale pour entretenir la mécanique obstétricale.
Le mouvement ultime qui sera expérimenté en séances de préparation à l’accouchement est bien évidemment celui de la poussée du bébé, afin de l’aider dans le passage entre sa vie intra-utérine aquatique et sa vie extra-utérine aérienne…

La place du conjoint

La préparation du futur père ou accompagnant souhaitant être présent en salle de naissance est tout aussi importante que celle des futures mères. D’abord parce qu’il s’agit, pour eux aussi, d’un évènement de vie existentiel bouleversant et ensuite parce que leur présence doit être de qualité pour aider leur compagne à guider le bébé comme décrit précédemment.

Conscients tous deux de ce qui se joue pour leur enfant, les parents gagnent en autonomie en salle de travail et posent les bases des premiers liens familiaux.
L'accompagnant peut être présent auprès de la parturiente à chaque instant du travail.
Ainsi, en prenant le temps d’exprimer ses questionnements sur l’accouchement et la parentalité et de se familiariser avec l’environnement de la maternité lors des séances pré-natales, il sera plus enclin à veiller sereinement et patiemment sa compagne.
S’assurer que cette dernière offre la meilleure oxygénation possible à leur bébé et à son propre corps en l’encourageant et en respirant avec elle, masser les zones tendues pour favoriser son relâchement, sont autant de méthodes qui seront expliquées par la sage-femme dispensant les séances de préparation.

Découvrir ses ressources profondes

Les séances d’accompagnement prénatal dispensées par la sage-femme sont l’occasion pour les futurs parents de découvrir des approches de la grossesse et de l’accouchement plus intérieures que théoriques, comme par exemple l’haptonomie (toucher relationnel avec le bébé pendant la grossesse), la sophrologie ou l’hypnose.
La sage-femme, dont le rôle est en partie de coordonner l’accompagnement prénatal pluridisciplinaire, saura orienter et conseiller le couple en fonction des besoins repérés et des attentes exprimées et ce, dès le 4e mois.
L’utilisation de telles méthodes permet de se sentir à l’écoute de ses émotions et de prendre conscience de ses ressources personnelles. L’enjeu est de mieux se connaître pour se déconditionner et dépasser les éventuelles angoisses liées à la naissance. D’autre part, elles permettent de développer les sentiments de patience, de sérénité et de confiance en soi et en l’autre.
Cette confiance gagnée fera le lit de la capacité du couple à s’adapter au déroulement de l’accouchement dont les conditions ne peuvent être connues par avance.

L’authenticité et l’intensité d’une grossesse et d’une naissance met en lumière l’intimité affective de chaque parent. C’est leur liberté d’en saisir la substance à leur propre rythme.
Oser entreprendre une préparation faisant appel à l’être dans toutes ses dimensions enrichira considérablement l’expérience de la périnatalité, car au fond, la naissance de l’enfant est également celle des parents.

Jasmine IDIR
Sage-femme
Cagnes-sur-Mer

Informations complémentaires



Par WIM (dernière modification le 29/09/2014)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le pied - 02/07/2016

La vitamine D - 17/05/2016

1 2 3 4 5 » ... 13




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :