Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
01/03/2013

Séminaire de présentation de la stratégie de la Banque Mondiale en matière de protection sociale en Afrique

E n Afrique, les plus pauvres ne profitent pas toujours des retombées de la croissance économique


Les filets sociaux visent à aménager les conditions de vie acceptables des populations qui vivent en état de pauvreté chronique et des groupes vulnérables à travers des programmes de transferts non contributifs, ciblés, notamment les transferts monétaires ou les travaux publics ou encore les appuis aux enfants.


De gauche à droite, Rita Reinika Directrice du Développement de la Banque Mondiale Région Afrique et Emmanuel NGANOU NDJOUMESSI, Ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire
De gauche à droite, Rita Reinika Directrice du Développement de la Banque Mondiale Région Afrique et Emmanuel NGANOU NDJOUMESSI, Ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire
Madame Rita Reinika Directrice du Développement de la Banque Mondiale Région Afrique, en visite pour la première fois au Cameroun, a assisté le 20 février au Séminaire de présentation de la stratégie de la Banque Mondiale en matière de protection sociale, présidée par Emmanuel Nganou Ndjoumessi, Ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, devant un parterre d’invités de marque.
L’économie camerounaise demeure vulnérable à une diversité de chocs internes et externes. L’agriculture de subsistance étant pratiquée par 45 % de la population, le pays est particulièrement exposé à des menaces environnementales comme les inondations, la sécheresse et la désertification. Dans ce contexte Paul Biya président de la République du Cameroun, a arrêté une stratégie de développement basée sur 3 piliers :L’amélioration de la gouvernance et de la gestion stratégique de l’État, qui a été consignée dans le document de planification décennale (DSCE). Pour sa mise en place, le gouvernement a retenu une démarche en 3 étapes à savoir :La réalisation d’une étude sur les filets sociaux au Cameroun, la réalisation d’un projet pilote sur les filets sociaux et la réalisation d’un programme national de filets sociaux. L’étude des filets sociaux a été réalisée en 2011 avec l’appui de la Banque Mondiale.
Cette étude a fournit au gouvernement camerounais une base analytique adéquate sur son système de filets sociaux et a permis de relever que le pays dispose de plusieurs programmes. Toutefois l’étude révèle que le programme global de réduction de la pauvreté ne présentait pas de visibilité en matière de protection sociale. Sur la base des résultats de cette étude et des recommandations, le Cameroun envisage d’élaborer une stratégie cohérente comprenant un ensemble de programmes de lutte contre la pauvreté chronique et l’insécurité alimentaire. Pour les filets sociaux l’accent est mis particulièrement sur les transferts directs en espèces et les programmes relatifs aux travaux publics qui, sous d’autres cieux ont fait leurs preuves dans l’amélioration des conditions de vie des populations cibles.

Projet pilote de filets sociaux

Le projet pilote de projets sociaux permettra a 2000 ménages de bénéficier chacun, dès avril 2013, d’un transfert monétaire de 15.000 FCFA en moyenne par mois, pendant 24 mois. Les ménages bénéficiaires ont été sélectionnés dans les villages de la commune de Souledé Roua, Région de l’Extrême-Nord et dans la ville de Ndop, Région du Nord-Ouest, à concurrence de 1500 et 500 ménages. Ce programme national de filets sociaux permettra ainsi la mise en place d’un système efficace de filets sociaux à partir de 2014, sur la base des leçons tirées du projet pilote, avec le concours financier de la Banque Mondiale à travers le projet IDA d’un montant de 50 millions de dollars US, soit environ 25 milliards de francs CFA, sur 5ans. Pour l a réussite de ce programme, la Banque Mondiale a élaboré sa stratégie en matière de protection sociale pour l’Afrique, afin de permettre aux pays africains de mieux redresser la pauvreté, réduire les inégalités, briser le vulnérabilité et prémunir les citoyens contre les divers chocs, sources de perturbation sociale.
Il convient par ailleurs de rappeler que le Cameroun a réalisé d’importants progrès au plan économique depuis plus d’une dizaine d’années, le PIB a ainsi enregistré un taux moyen de croissance réelle d’environ 3,5 % depuis les années 2000.
Selon le Ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, ce taux demeure insuffisant, pour l’atteinte de l’objectif de réduction de moitié de la pauvreté, il doit être au moins de 7%.


Par (dernière modification le 01/03/2013)









Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :