Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Gilles Carvoyeur
18/09/2009

TEMOIGNAGE ECONOMIQUE: Nouveau départ professionnel


Ce sont les aléas de la vie qui ont conduit Sylvaine Bonneau à se lancer dans le commerce et à présenter un dossier de création de commerce à Yonne Active Création. Ainsi depuis début août, la place du 19 mars 1962, à Migennes, accueille un nouveau restaurant, « Le temps d'une crêpe ». Sylvaine, la gérante, est une ancienne assistante commerciale. Elle s'est lancée dans l'affaire « dans l'idée de créer un lieu agréable où les gens peuvent se retrouver ». A la fois crêperie, saladerie et sandwicherie, le petit resto sert sur place ou à emporter pour les plus pressés. « Le temps d'une crêpe » est ouvert tous les jours, de 11 h 30 à 21 heures.


Des cellules commerciales à deux pas du centre ville de Migennes

TEMOIGNAGE ECONOMIQUE: Nouveau départ professionnel
Son projet ? Un lieu qui vend tout autant des crêpes salées et garnies, des crêpes sucrées, etc. Tout en offrant un choix de plats différents de ceux proposés par les restauration existante à Migennes (Kebab, Pizzas). Enfin, elle veut que ses clients profitent d'une restauration rapide à l’heure du déjeûner à proximité de leur lieu de travail. Si possible dans un lieu convivial et agréable où les clients vont apprécier de se retrouver, en dégustant ses crêpes sur place ou non. Pour cela, elle s'est installée dans un local de 60 m2 qui peut accueillir 20 personnes à chaque repas. Placé idéalement, son commerce est installé dans Les Halles du Canal – place Eugène Laporte, un lieu très passant, situé à côté de la place du marché et du Centre Commercial (avec parking). Ce lieu bénéficie d'une réelle proximité avec les zones d’activités de la ville. Autant dire l'endroit idéal pour implanter un tel commerce.
C'est dans cet esprit que l'ancienne équipe municipale, dirigée par François Boucher (2001 - 2008), avait décidé l'aménagement de ces cellules commerciales situées en plein cœur de la ville, à deux pas du marché et de la gare et bénéficiant d'une importante possibilité de stationnement.

Avant de se lancer, Sylvaine a suivi une formation (un stage de cinq jours à la Crêperie "Au soleil breton"). Elle s'est renseignée auprès de la Crêperie "LA RIBAMBELLE" à Auxerre et visité le salon EQUIP HOTEL à Lyon pour rencontrer des fournisseurs de matériel pour l’aménagement de sa future boutique.

"Ma dernière expérience professionnelle était chez CONNOISSEUR à Migennes (Location bateaux de plaisance) où j'occupais un poste de secrétaire/réceptionniste. A ce poste, j'étais en contact avec une clientèle à majorité étrangère. Avant cela, j'ai travaillé chez PLANT PRODUCT (Pépinière) à Dampierre (Loiret) en tant qu'assistante commerciale. J'avais de nombreux contacts avec des jardineries, des paysagistes, des sociétés de transports. J'ai également travaillé comme secrétaire dans l'immobilier (de juillet 2003 à mars 2004) chez CONSEIL ET TRANSACTIONS IMMOBILIERES"
. Enfin, son parcours professionnel compte également un poste d'assistante de direction (de juillet 2000 à mars 2003) dans la société BEEKENKAMP (Producteur de Plants).

Les français veulent se faire plaisir

Son projet est également parti d'un constat économique : avec en 2006, un redressement de la restauration, le Chiffre d'Affaires repartant à la hausse après trois ans de stagnation. Actuellement, un repas sur cinq est pris hors du domicile, ce qui représente environ 20 % du budget alimentation des ménages français. En moyenne, 90 % des français vont chaque année au restaurant et 41 % au moins une fois par semaine. "Les français veulent se faire plaisir à petit prix, sans prendre de risque et deviennent très raisonnables avec une consommation réduite des vins et apéritifs" constate la jeune chef d'entreprise.
Il faut compter aussi avec l'intérêt grandissant du client pour les restaurants à thème, tout en étant davantage sensible aux effets de mode. En ce qui concerne les tarifs, le haut de gamme et la restauration rapide ont actuellement la faveur du public.
"L’alimentation reste une préoccupation importante, avec une émergence des préoccupations de sécurité alimentaire, un renouveau de l’intérêt pour les produits naturels, la créativité culinaire, la diversité alimentaire et la convivialité des repas pris en commun. Les valeurs saines sont tendance : repas léger, complet à faible calorie" ajoute Sylvaine Bonneau.Elle ne cache pas son enthousiasme, sûre de la validité de son projet, financé en partie par Yonne Active Création. Pour boucler financièrement son projet, la crêpière a obtenu un prêt de sa banque d'un montant de 25 000 €. Personnellement, elle a apporté 19 000 € tandis que Yonne Active Création a financé son investissement à hauteur de 8 000 €.

Peu de concurrence directe

Pour Sylvaine, sa création de commerce repose sur un point positif : "Il n'existe pas de restauration de ce type à Migennes, donc je n'ai pas de concurrence directe, car ils sont peu nombreux ceux qui peuvent offrir un repas à un prix raisonnable et... copieux. Aujourd'hui, le choix d’un restaurant se fait par le « bouche à oreille » en premier, sa proximité en second, l’attrait de sa devanture ou ses menus en troisième". Autant dire que Sylvaine ne craint pas la concurrence, qu'elle provienne des autres restaurateurs indépendants, de la restauration rapide, fast food), ou de la restauration livrée à domicile(charcutier-traiteur, grandes surfaces, marchands ambulants).

Pour Sylvaine Bonneau, les clés du succès sont simples : "un bon emplacement, la qualité de l’accueil, l’ambiance, le décor, l’assiette qui doit correspondre à l’attente du client et présenter un excellent rapport qualité/prix ".


Par Gilles Carvoyeur (dernière modification le 17/09/2009)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Le Bon Coin a 10 ans - 02/10/2016

1 2 3 4 5 » ... 10




Dans nos blogs :

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...

Un orgasme = un arbre planté

Utiliser internet quotidiennement génère une grande quantité d’émissions de CO2. Grâce à des opérations ponctuelles ou des actions longue...

20 ans après, les pesticides sont toujours en moi [Interview]

Après la découverte du virus de l’hépatite C, Marie* apprend que son corps est également perturbé par de nombreuses toxines chimiques. Mais...



Le Podcast Journal sur :