Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
18/11/2015

Tous victimes des mêmes assassins!

Écoutez un regard décalé


Tellement de choses ont été dites et écrites depuis vendredi soir qu'il est difficile de s'y retrouver, de tenter de comprendre et d'enfin se faire une opinion. Comme à chaque fois qu'un événement tragique survient, c'est naturellement et d'abord l'horreur, l'incompréhension et la compassion qui nous submergent. C'est aussi et parfois trop souvent un déferlement de bêtises. La peur nous fait parfois dire des exagérations qui faut-il l'espérer restent des paroles qui ne se traduisent que rarement en acte. Nous sommes touchés au plus profond de nous-même. Tout d'abord pour ces femmes et ces hommes qui sont tombés sous les coups des assassins. Puis comme toujours dans le cas de la mort d'autrui, nos pensées reviennent vite vers nous.


regard_decale_tous_victimes.mp3 Regard décalé tous victimes.mp3  (1.66 Mo)


La nature humaine est ainsi faite que l'horreur qui touche les autres nous concerne un temps et que rapidement, nous nous recentrons sur nous même. Les victimes sont tellement nombreuses cette fois-ci qu'il n'est pas possible de ne pas connaître un étudiant qui était au stade de France, des voisines inconnues mais devant chez qui l'on passe régulièrement, tombées sous les balles des assassins alors qu'elles étaient en train de fêter un anniversaire; sans parler d'une autre, rescapée, mais blessée affreusement. Les médias et les réseaux sociaux nous font vivre à la minute la douleur de ceux qui ont perdu un être cher et comment ne pas retenir ses larmes? Pourquoi d'ailleurs? En effet, comment faire pour ne pas s'identifier aux victimes, à leurs proches, en imaginant le pire? Nombreux sont ceux qui pensent que cela aurait pu leur arriver. Nombreux sont ceux qui voit des similarités entre les victimes et eux. C'est traumatisant et en même temps presque indécent. Car à nous, il ne nous est rien arrivé. Pourtant, différent, le traumatisme est présent.
Nul n'ignore non plus que plus nous nous trouvons proche d'une zone touchée plus nous nous sentons concernés. Ce n'est pas vrai que nous sommes indifférents à l'attentat qui vient encore d'être perpétré au Nigeria et où une trentaine de personnes ont perdu la vie. Comme nous n'avons pas été indifférents à ce qui s'est passé jeudi à Beyrouth, bien sur que non. Sauf que c'est un peu plus loin, que l'identification est plus difficile. Et encore, dans le monde hyper connecté dans lequel nous vivons qui n'a pas de connaissance professionnelle ou amicale dans le monde entier?
Aussi, reprochés aux Français, aux réseaux sociaux français et mondiaux d'être plus touchés par les attentats de Paris que par d'autres est un mauvais procès qui manque de décence. Pour les terroristes, touchés en plein cœur Paris avait évidemment une signification particulière aux yeux du monde et c'est pourquoi cette capitale et sa population a été choisie pour cible plutôt qu'une autre.
N'entrons pas dans le jeu des comparaisons. Les victimes qui sont importantes et celles qui ne le seraient pas. Il y a eu, il y a et il y aura, à n'en pas douter, un traitement différent pour les victimes de Paris et celles d'autres attentats ailleurs dans le monde. Ce n'est pas juste, je veux bien le croire, mais toutes sont mortes, assassinées au bout du compte.
Alors le deux poids deux mesures, la géométrie variable semblent bien dérisoires. Les habitants du Moyen-Orient et des pays africains touchés par le terrorisme ne devraient pas doutés de l'intérêt des femmes et des hommes d'Occident, aujourd'hui il est impossible d'ignorer le malheur de l'autre, même s'il est loin. Et même si on le voulait, on ne le pourrait pas.


Par (dernière modification le 18/11/2015)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 6




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :