Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
19/07/2016

Un des tubes de l’été vient des Ardennes


L’Ardennais Sébastien Batan, alias DJ The Lord, vient de sortir "Wine your body gal". Un titre déjà largement diffusé dans les boites de nuit.


Déjà 20 ans de carrière

Sorti en juin, le dernier tube de DJ The Lord est l’un des plus joués en boite
Sorti en juin, le dernier tube de DJ The Lord est l’un des plus joués en boite

dj_the_lord.mp3 DJ The Lord.mp3  (69.59 Ko)


Jamais il n’avait été aussi bien classé aux classements officiels des titres les plus diffusés en boîte de nuit. Quatorzième au classement extra-club et vingt-septième au club 40, DJ The Lord (à ne pas confondre avec DJ Lord, un DJ américain) savoure le succès de son dernier titre "Wine your body gal (Faire bouger le corps des fille"). Si le titre n’a pour le moment que quelques milliers de vues sur youtube, le site référence de streaming vidéo, la progression est impressionnante puisqu’il a gagné plus de dix places sur la première semaine de juillet 2016. "Ça se met en route, c’est joué sur toutes les radios" explique ainsi DJ The Lord.

Sébastien Batan, le vrai nom du DJ ardennais n’en est néanmoins pas à son premier tube. D’après lui, "c’est le cinquième titre qui marche". Il cite son titre "Welcome to Paradise", sorti en 2013 et qui avait été diffusé à la télévision, notamment dans l’émission "Danse avec les stars" sur TF1 ou dans "les Anges de la télé-réalité" sur NRJ12, des performances qui font la fierté de son compositeur.

Âgé de 39 ans, Sébastien Batan est disc-jockey professionnel depuis vingt ans mais il a commencé à composer et à mixer dès ses onze ans, encouragé notamment par un oncle animateur à la radio NRJ. Commençant à se produire dans les Ardennes, à Givonne, il a depuis parcouru la France et même l’Europe pour y jouer sa musique dans les boîtes de nuit. Résidant dans le petit village de Wadelincourt (près de Sedan) mais sans cesse en train de bouger, c’est dans les discothèques de Bretagne et du Nord qu’il a ainsi pu jouer récemment ses compositions.

Sous contrat avec la maison de disques I-have-a-dream, le Sedanais de naissance ne compose pas que ses propres musiques puisqu’il lui arrive de remixer pour d’autres artistes. Il a d’ailleurs déjà collaboré avec certaines pointures du genre comme Big Ali, Benassy Bros ou encore Willy William. Son nom d’artiste, Sébastien Batan le doit à son grand père normand qu’il considérait justement comme "un lord". Refusant à se comparer aux autres DJs les plus célèbres comme David Guetta, l’Ardennais n’en manque pas moins d’ambition. Bien que diffusé régulièrement dans Party Fun sur Fun Radio et Royal Mix sur NRJ, l’Ardennais ambitionne d’atteindre davantage les radios et ainsi d’accroître sa visibilité au delà des seuls initiés.




Par (dernière modification le 18/07/2016)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Alexandra au Tibet - 09/03/2017

1 2 3 4 5 » ... 73




Dans nos blogs :

L'UNICEF s'alarme: 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim dans quatre pays d'Afrique

Près de 1,4 million d'enfants peuvent mourir de la famine cette année au Nigeria, en Somalie, au Soudan du sud et au Yémen, selon le Fonds...



Le Podcast Journal sur :