Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Un musée de la faune à côté du lac


Ça s’appelle taxidermie, et c’est une méthode utilisée pour donner l'apparence du vivant à des animaux morts. Cette restructuration des animaux fait son apparition dans un musée de la faune dans le nord du Liban. Dans un entretien avec le propriétaire, le Podcast Journal a obtenu une photo exclusive et une explication des causes et effets du projet.


Fier de sa collection! Photo (c) Ibrahim Chalhoub
Fier de sa collection! Photo (c) Ibrahim Chalhoub

podcast_musee_faune_liban.mp3 Podcast_Musee_Faune_Liban.mp3  (341.65 Ko)


Charbel Maroun, un jeune Libanais originaire de Bnachii et propriétaire d’un restaurant de cette région, a voulu contribuer à l’amélioration de son village tout en protégeant les animaux de la chasse illégale. Une idée qui a certainement le droit de voir le jour.

Depuis mon enfance, je suis fasciné par les animaux. J’avais un cheval et je m’occupais de lui tous les jours. Je n’arrivais pas a accepté la chasse que je considère brutale et insensée.
Son rêve a commencé à se réaliser il y a quatre ans, lorsqu’il a été encouragé par l’ancien ministre Sleiman Frangieh à exposer sa collection d’animaux empaillés. Il a alors ériger son musée à côté du lac de Bnachii qui se constitue d’un étage rempli de plus de trois mille articles allant de minuscules insectes aux monstrueux animaux sauvages.
J’ai commencé avec un petit zoo, mais je n’étais pas content de voir les animaux dans des cages. Les animaux ont besoin de liberté. Leur place est dans la nature sauvage.
D’autre part, Mr. Maroun a voulu créer un lien entre les humains et les animaux pour montrer aux premiers la beauté des créatures qui partagent la terre avec les homo sapiens. J’ai commencé alors mon projet pour exposer l’animal mort, après être préparé et embelli, à l’espèce humaine.

Charbel a acheté des animaux empaillés pour son musée à des collectionneurs qui avaient eux-mêmes commencé leur activité depuis l’année 1975. C’était par chance que je suis tombé sur ces gens. Et maintenant, à chaque fois que j’entends parler d’un animal mort, je vais le chercher et l’envoyer aux experts de la taxidermie pour enfin le mettre dans le musée.
Ce jeune collecteur d’animaux sauvages paye lui-même tout ce qu’il faut pour que l’animal vient enfin se placer à coté des ours polaires, des tigres, et des boas. Le musée contient aussi des insectes de toutes tailles et couleurs, des poissons, des coquillages géants, des oiseaux rares, et des espèces qui viennent de très loin, entre autres.
Vous croyez que ces animaux sont fait en plastique, n’est ce pas? Allez-y! Touchez ce poisson. Le propriétaire nous a alors expliqué l’importance de la taxidermie qui garde l’animal dans des conditions similaires à celles de son état de vie – la forme, les couleurs, et même le toucher restent.

La taxidermie commence par la construction d’une structure sur laquelle les formes de l’animal peuvent être reconstituées. La peau, retirée et complètement dépouillée sera tannée et protégée par des agents chimiques qui ne produisent pas d’odeur. Elle sera ensuite placée par-dessus la structure et naturalisée. C’est une technique qui coûte cher. Elle est au moins 20 fois plus chère que les anciennes méthodes, mais elle vaut certainement le coup.

Deux nouveaux étages sont en train d’être construits pour faire place aux nouvelles collections montrées exclusivement au Podcast Journal durant l’entretien. Vous pouvez vous attendre à de magnifiques surprises!

Ibrahim Chalhoub
Correspondant - Photographe En savoir plus sur cet auteur
01/02/2012




1.Posté par aec le 02/02/2012 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en é...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 31





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :