Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Jeanne Voisin

Une Allemande à Monaco


Le 8 mars est on le sait, la Journée internationale de la Femme, ou Journée internationale des droits des femmes depuis son officialisation par les Nations unies en 1977. En 2013, le thème en est "Femmes et Pouvoir". Il nous a paru utile de parler d'une femme, qui dans la deuxième partie du XIXe siècle à Monaco, sut manifester assez d'autorité et de sens des affaires pour diriger la Société des Bains de Mer, une vaste entreprise qui fête justement cette année le cent-cinquantième anniversaire de sa création.


allemande_monaco.mp3 Allemande_Monaco.mp3  (718.9 Ko)


Bien que Marie Blanc fût sans doute l'une des rares femmes à exercer alors de telles responsabilités, il faut dire que c'était certainement plus aisé qu'à notre époque mondialisée. Le secteur des jeux n'est en effet pas actuellement celui qui marche le mieux. Il suffit de rappeler que le 19 février dernier, Jean-Luc Biamonti, président délégué de la Société des Bains de Mer, présentait au Conseil d’administration les grandes orientations qu'il souhaite donner ainsi que le programme des actions qu’il compte développer. Il désire faire de Monte-Carlo SBM, un haut lieu d’excellence en Europe pour les jeux, l’hôtellerie, les loisirs et les commerces de luxe. En ce qui concerne les jeux, il est nécessaire de redonner à ce secteur ce qui lui permettrait d'engranger des recettes plus élevées que celles de de ces dernières années. L'entreprise n'est pas aisée à une époque où la concurrence est rude. Il faut trouver un directeur des Casinos possédant une grande expérience internationale dont la mission consistera à rechercher de nouvelles clientèles, à améliorer la gestion des opérations et la rentabilité de l’exploitation. En attendant, la direction des Casinos sera confiée à un Comité, présidé par Jean-Luc Biamonti et composé des représentants des trois secteurs de jeux, jeux européens - baccara, jeux américains et appareils automatiques.

Une existence exceptionnelle

Photo de Marie Blanc aux Archives de Bad Homburg. Illustration du domaine public.
Photo de Marie Blanc aux Archives de Bad Homburg. Illustration du domaine public.
Marie Blanc née Hensel voit le jour dans une famille modeste, à Friedrichsdorf, près de Darmstadt, land actuel de Hesse, le 23 septembre 1833. Elle est l'aînée d'une dizaine d'enfants dont certains nés du remariage de son père. On la place non loin de là, à 14 ans, chez le Français François Blanc qui est à la tête de toutes les distractions que propose la ville de Homburg, appelée aujourd'hui Bad Homburg vor der Höhe. Depuis son jeune âge, il était né le 12 décembre 1806 à Courthézon dans le département du Vaucluse, il est fasciné par les jeux et en a installé quelques-uns dans plusieurs villes. Mais c'est à Hombourg qu'il réussit particulièrement ; cette ville passe pour être le Roulettenbourg du roman le Joueur de Dostoïevski, lui-même un amateur invétéré des tables de jeu. La famille où Marie Hensel travaille, se compose de François Blanc et son épouse l'Alsacienne Madeleine-Victoire Huguelin, d'aucuns disent qu'ils n'étaient pas mariés, et de leurs deux enfants, Charles et Camille qui créera Beausoleil et en sera le premier maire. Madeleine-Victoire Huguelin meurt en 1852, François Blanc qui n'a pas manqué de remarquer que la jeune Marie Hensel est intelligente et travailleuse, pense qu'elle ferait une bonne épouse. Comme elle est encore mineure et qu'il se doit de respecter certaines règles, il s'engage auprès de sa famille à lui donner une excellente éducation, ce sera dans un couvent parisien. Et aussi à l'épouser, dès qu'elle aurait 21 ans, ce qui fut fait à Paris (le 20 juin 1854. Entretemps, François Blanc avait soutenu financièrement les parents de sa future épouse. Sa réputation d'homme d'affaires avisé est parvenue jusqu'à Monaco où le Prince Charles III voyait ses ressources diminuer depuis que Menton et Roquebrune s'étaient émancipées de sa tutelle. Il lui fallait donc chercher d'autres sources de revenus. Il confia à Blanc la concession des jeux, il y fit merveille et dirigea la Société des bains de mer fondée par Ordonnance souveraine de 1863 et le Cercle des étrangers, ancêtre du Casino. Il commande à Charles Garnier une salle de concert pour 1879 et un casino pour 1881. Comme il décède entretemps, c'est sa veuve qui se chargera de mener à bien ces projets et même d'autres. Elle s'est toujours montrée comme une excellente conseillère de son mari. Le climat de la région et l'arrivée du chemin de fer ne pouvaient qu'inciter les touristes et l'empire des Blanc prospéra. Souffrant de troubles respiratoires, François Blanc se rend périodiquement à Loèche-les-Bains dans le canton suisse du Valais et c'est là qu'il meurt le 27 juillet 1877 laissant à sa veuve une fortune colossale et la direction de la Société des Bains de mer. Cette dernière poursuit des investissements hors de la Principauté, en Savoie principalement, elle y meurt le 25 juillet 1881, elle n'avait pas quarante-huit ans. C'est son beau-fils Camille qui lui succède à la tête de la Société des Bains de mer. Il mourra le 21 décembre 1927 à Beaulieu-sur-Mer.

Une postérité glorieuse

Pour terminer l'évocation de la destinée extraordinaire de cette fille d'un petit cordonnier de Friedrichsdorf, rappelons que le couple Blanc eut trois enfants qui se distinguèrent, eux ou leurs descendants dans des domaines différents. Louise, née en 1854 épousera le prince Constantin Radziwiłł, plutôt impécunieux même s'il appartenait à une grande famille polonaise. Pour doter sa fille, Marie Blanc avait acheté le château et le parc d'Ermenonville, là même où avait séjourné Jean-Jacques Rousseau en 1778 et était mort le 2 juillet. Léon, le fils du couple Radziwill fut ami de Proust et servit de modèle à des personnages de "La recherche du temps perdu".
Edmond, né le 22 février 1856 à Paris, fut un célèbre propriétaire et éleveur de chevaux de course ainsi qu'un homme politique français de la IIIe République, il meurt le 12 décembre 1920 à Neuilly-sur-Seine.
Marie-Félix, née le 22 décembre 1859 à Paris épousa le prince Roland Bonaparte, petit-neveu de Napoléon Ier. Elle mourut 1er août 1882 à Saint-Cloud, un mois après avoir donné naissance, le 2 juillet, à sa fille Marie, princesse Bonaparte. Celle-ci deviendra princesse de Grèce et de Danemark après avoir épousé Georges de Grèce, second fils du roi Georges 1er. Amie de Freud qu'elle aida à sortir d'Autriche en 1938, elle est connue pour avoir fait partie des introducteurs de la psychanalyse en France. Elle mourra le 21 septembre 1962 à Gassin dans le Var.

08/03/2013




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :