Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
Gilles Carvoyeur
05/10/2009

VAR : A La Londe Les Maures, le Jardin d’Oiseaux Tropicaux, conservatoire d’espèces en voie de disparition.


Créé par un ornithologue passionné et ouvert au public en 1989, le Jardin d’Oiseaux Tropicaux, situé à La Londe-les-Maures (Var), est implanté sur un ancien arboretum d’Eucalyptus. En vingt ans, la collection d’oiseaux tropicaux est devenue l’une des plus importantes et des plus spécialisées en Europe. Pas moins de 80 espèces pour 350 individus sont élevés et se reproduisent chaque année dans ce Parc zoologique et botanique car le climat du sud de la France convient parfaitement pour acclimater les oiseaux originaires des régions chaudes. Chaque année, un fascinant spectacle de la nature se reproduit au Jardin d’Oiseaux Tropicaux.


Des oiseaux malheureusement en raréfaction dans leur habitat naturel.

VAR : A La Londe Les Maures, le Jardin d’Oiseaux Tropicaux, conservatoire d’espèces en voie de disparition.
Ainsi chaque année, les Calaos de Papouasie donnent naissances à un ou deux jeunes par couple. Grâce à cinq paires de reproducteurs élevés dans le Parc zoologique et botanique, l’avenir de l’espèce en captivité est en bonne voie. D’autres volatiles rares se sont également parfaitement acclimatés comme les calaos rhinocéros, les calaos à bec noir ou les calaos terrestres. Leurs jeunes après avoir été élevés et sevrés par leurs parents sont cédés à d’autres parcs zoologiques et centres d’élevage en Europe. Ces oiseaux sont malheureusement en raréfaction dans leur habitat naturel. Depuis des décennies les grandes forêts tropicales sont victimes d’un déboisement anarchique et forcené et ce processus n’est pas prêt de s’inverser. Ainsi l’avenir de ces espèces est plus qu’incertain, et leur survie passe pour beaucoup par la reproduction en captivité.

En réalité, ce qui fait de ce conservatoire un lieu unique est avant tout cette collection de calaos qui compte quatre-vingts oiseaux appartenant à quatorze espèces différentes. "Ces oiseaux originaires des régions tropicales d’Asie et d’Afrique sont remarquables à plus d’un titre. De part leur apparence puisque ces grands oiseaux portent de larges becs surmontés de cimiers ou casques de formes et de couleurs variées dont les fonctions ne sont pas clairement expliquées (apparat, caisse de résonance,…). Plus discret pour l’observateur, des cils coiffent leurs paupières, et la couleur du plumage différencie mâles et femelles" décrypte Jean-Michel Dupuyoo, le directeur du Parc.

Leurs mœurs étranges sont également un sujet d’interrogation pour le naturaliste. Uni pour la vie, le couple de calaos trouve dans un grand arbre la loge dans laquelle la niché sera élevée. La femelle s’emmure dans cette cavité ne laissant comme ouverture qu’une fente par laquelle le mâle viendra la nourrir… pendant plusieurs mois.

Le Parc est un véritable support pédagogique


Depuis quelques années en France, de nombreux parcs zoologiques ont revus leurs fonctions et rôles. En plus d’être des lieux de divertissement, ils deviennent des musées où les collections sont des supports pédagogiques importants, mais aussi des centres d’élevage œuvrant pour la survie des espèces rares du monde entier. Ces établissements se regroupent pour mener de concert des programmes de reproduction. Les animaux sont ainsi échangés afin de maintenir un haut niveau de diversité génétique.

"Le Jardin d’Oiseaux Tropicaux collabore avec de nombreux parcs zoologiques et est membre de réseaux internationaux tel que ISIS, qui répertorie les animaux captifs et facilite les échanges entre parcs, et depuis l’été 2009 l’AEECL. Cette association européenne se consacre à l’élevage de plusieurs espèces de lémuriens. Ces primates originaires de la grande île de Madagascar sont au bord de l’extinction. Trois espèces sont arrivées à La Londe : le maki catta rendu récemment célèbre par Walt-Disney, le lémur à ventre rouge habitant les forêts d’altitude et les microcèbes l’une des plus petites espèces de primates connues puisque les adultes ne dépassent pas 100 grammes"
ajoute le responsable du Jardin d'Oiseaux Tropicaux.


Dans un futur proche, le site compte rassembler un grand nombre d’espèces de lémuriens mais aussi d’autres primates comme les saïmiris ou les capucins, habitants les forêts tropicales d’Amérique Latine. Tout en gardant la même politique de centre d’élevage et de présentation aux visiteurs.

Jardin d'Oiseaux Tropicaux
Conservatoire Biologique Tropical
83250 La Londe-les-Maures / France

Tél : 04 94 35 02 15
Fax : 04 94 05 27 79

www.jotropico.org


Par Gilles Carvoyeur (dernière modification le 05/10/2009)




Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 22




Dans nos blogs :

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...

Législatives koweïtiennes: retour en force de l’opposition dominée par des islamistes

Les élections législatives du 26 novembre 2016 ont été marquées par une forte participation et le retour de l'opposition koweïtienne,...



Le Podcast Journal sur :