Le Made in France est-il un luxe, l’achat patriotique... une lutte ?

De la Big society à Uber : manifeste pour un libéralisme libertarien


Rédigé le 2 Décembre 2015 | Lu 214 fois | 1 commentaire(s)

Avec l’enrichissement de la population, le consommateur occidental a de nouvelles attentes de biens et de services. Et si la 3ème révolution industrielle (celle des médias, de la communication et d'Internet) avait permis l’éclosion d’une 4ème, celle du sur-mesure et de l’authenticité ?



Dans la vision consumériste actuelle, du fast-food, de la sexualité, de la culture et de la production de biens et de service, une contre-révolution serait en marche et les entrepreneurs le flairent. Concentrer, massifier et standardiser la production serait une pratique de plus en plus dépassée.

Finalement, le consommateur repu grimpe sur la pyramide de Maslow vers d’autres besoins. Il cherche des produits, vrais, biens et sur-mesure. L’artisanat du terroir et la production de proximité auraient-ils le vent en poupe ? C’est un vrai changement de paradigme, une uberisation de la société où chacun peut, quand il le souhaite, être, selon la demande, hôtelier, chauffeur de taxi, opérateur de bâtiment à énergie positive… avec à la clé une déconcentration des capitaux et un rééquilibrage de la richesse. C'est la « Distributist League » de Gilbert K. Chesterton. Fini les conglomérats au profit d'une coopération libre et volontaire entre individus. La Big society de Steve Hilton remet l’initiative privée au cœur de la société. ​L'État est alors entremetteur : ce ne sont plus des fonctionnaires qui enseignent, mais les parents qui prennent en charge l’éducation. Si le service de collecte des déchets n'est pas optimal, des jeunes sans emplois pourraient avec l'aide de la municipalité investir dans un camion de ramassage des ordures pour offrir un meilleur service dans leur quartier. Un seul mot d'ordre : subsidiarité ! L’innovation des imprimantes 3D va aussi dans ce même sens. Un vent de liberté souffle sur l’Europe qu’il convient de suivre de très près.

De la Big society à Uber : manifeste pour un libéralisme libertarien


Théorie | Pratique



Derniers gazouillis du terroir
RT @Jesberger: https://t.co/ASMO20ARUR
Jeudi 16 Février - 11:08
Wiko, c'est pas encore Made in France, mais c'est pensé dans le terroir ! https://t.co/iTFBTpygzD
Vendredi 23 Septembre - 22:41
Affiche dans l'abri bus parisien :) le Made in France est partout autour de nous ! https://t.co/HfbtTwpS3B
Lundi 22 Février - 23:24
Faire en France des demoiselles de fer... tout un savoir-faire ! https://t.co/0ltSX1y1KR
Dimanche 21 Février - 18:37