L'Union Européenne pour vous

"Qui dois-je appeler en Europe ?", aurait un jour demandé Henry Kissinger, secrétaire d'État américain, devant la complexité de la représentation extérieure de l'Union européenne. Avec le Traité de Lisbonne, la réponse sera: le Haut représentant pour la politique extérieure.


Elmar Brok. Photo: EUKU
Elmar Brok. Photo: EUKU
Un numéro unique pour contacter l'Union européenne

On définit souvent l'Union européenne (UE) comme un géant économique et un nain politique. Pourtant, elle est la plus grande donatrice d'aide humanitaire et au développement de par le monde. Elle fait aussi figure de référence en termes de démocratie et de droits de l'homme.

Il lui manque sans doute les moyens de parler d'une seule voix sur la scène internationale. Pour améliorer l'impact, la cohérence et l'efficacité de l'action extérieure de l'UE, le Traité de Lisbonne prévoit ainsi la mise en place d'un Service d'action extérieure. Il soutiendra le Haut représentant pour la politique extérieure qui, lui, devrait disposer d'une double casquette : il sera également vice-président de la Commission européenne.

Il appartient au Conseil de décider la forme définitive de ce nouveau service diplomatique de l'UE. Il se composerait sans doute de fonctionnaires de la Commission européenne, du Conseil de l'UE et des États membres. Les députés européens ont donné leur avis sur ce sujet la semaine dernière, lors de la session plénière.