Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Focus sur les podcasts "natifs": une réussite chez le jeune public


Par Salahddin Kabes Rédigé le 05/03/2020 (dernière modification le 23/02/2020)

Depuis quelques années le podcast dit “natif” fait de plus en plus entendre sa voix au sein du paysage radiophonique français, au point de constater une progression régulière des écoutes. Si son ascension est en marche, quelles sont les raisons de son succès naissant ? Éléments de réponse.


La VOD de l’audio

Un casque et un micro, ce qu'il faut pour produire un Podcast chez soi (c) Filkr
Un casque et un micro, ce qu'il faut pour produire un Podcast chez soi (c) Filkr
nouvel_enregistrement_5.m4a Focus sur les podcasts "natifs".m4a  (6.23 Mo)

Si le podcast est d’abord apparu sur le net sous l'appellation “replay”, en guise d'alternative aux diffusions en live des stations de radio, il bénéficie aujourd’hui d’une réelle autonomie, au point d’être la source de contenus audios exclusifs. Pour les Montpelliérains Adrien et Cristobal, fondateurs de la chaîne de podcasts “Sous les Pavés Numériques” "les podcasts sont en quelque sorte autosuffisants, où les contenus dédiés ne sont pas diffusés à la radio”. Ce versant s’émancipe donc de ce qui est préalablement prévu pour le direct et devient ainsi un média à part entière, avec une nouvelle approche. C’est cette autonomie et ce nouveau modèle de consommation qui en fait sa force, un modèle qui trouve ses lettres de noblesses dans la proximité avec son public selon Adrien : “Je trouve que beaucoup d’auditeurs en ont assez de ce qu’ils entendent à la radio, ils veulent plus de proximité avec ceux qu’ils écoutent et cela créer de l’empathie.”

Du podcast fait maison

À Montpellier, les membres de Sous les Pavés écrivent leur chronique et font la réalisation eux-mêmes, en studio, chez eux : “On a tout le matériel disponible, il suffit d’un ordinateur, d’un logiciel de montage, d’une carte son et d’un micro”, certifie Christophe. Avec un budget de 100 euros, Adrien nous assure de pouvoir produire des émissions d’une honorable qualité technique. Du podcast par tous? “Avec un peu de moyens, tout le monde peut prétendre réaliser des podcasts à domicile, c’est comme produire de la musique chez soi, il faut juste un peu d’imagination et du temps…”. Musique, cinéma, jeux vidéo et technologies : voici les genres que l'on peut écouter sur Sous les Pavés. Pas d’actualités ou de sujets graves, mais de l’information légère sous forme de séries : “Nous privilégions des contenus plus populaires et culturels, car cela convient avec le format natif. Les gens demandent de plus en plus de sujets plus “fun”, car avec tout ce qu’il se passe dans le monde, ils ont besoin d’autre chose”.

Un rendez-vous en moins de cinq minutes, n’importe quand

Et la demande est bien présente, en particulier chez les 23-30 ans : “J’ai accès à mes podcasts très rapidement, que je mets en favoris sur Soundcloud ou même Spotify, et en quelques clics, je peux les lancer. C’est très pratique”, nous informe une étudiante. Christophe, lui, confirme cette tendance : "Le natif vise les férus du web avec de nouvelles pratiques d’écoutes, ce sont essentiellement des jeunes. Notre auditoire se situe sur une tranche 22-33 ans environ". Autre facteur de succès, leur disponibilité et leur durée : “Travaillant de 9 h jusqu’à 18 h 30, je n’ai pas le temps d’écouter les lives donc quand je rentre chez moi, je peux sélectionner le type de podcast qui me plaît, et après une dure journée, j’ai besoin de me détendre avec du léger”. “Ce qui est génial, c’est que les émissions durent deux, trois voire quatre minutes. Je peux donc les écouter le temps d’un trajet en tramway ou en salle d’attente chez le médecin par exemple”, poursuit un couple. En effet, à l’inverse d’émissions de plateaux en replay, le podcast natif se veut souvent plus court et plus direct. Organisé en séries, il est consommable au fil des semaines et provoque un effet de “rendez-vous” chez l’auditeur, comme ce que propose la page Slate - podcasts : “Toutes les deux semaines, je me branche sur la branche podcasts du site et j’écoute l’émission “Peak Tv”, (analyse des actualités des séries TV) et je ressens une certaine proximité avec les animateurs” admet avec entrain une autre étudiante. Les “natifs” trouvent donc leur succès dans leur approche différente et grâce à leur impact sur un public jeune. Encore au statut de “niche” - en raison d’un modèle économique encore non-viable et d’un manque de démocratisation - les podcasts natifs pourraient néanmoins trouver une place de choix au sein du paysage médiatique français au cours de la prochaine décennie.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook