Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Hold up du Paris Saint Germain à Bernabéu


Par Baudouin De Saint Leger Rédigé le 27/11/2019 (dernière modification le 27/11/2019)

Ces dernières années lorsque Paris revenait d’Espagne c’était souvent avec la frustration d’un match accompli mais raté sur des petits détails, hier soir, c’est le contraire qui s’est déroulé au grand dam des Madrilènes.


L'affiche retour du Groupe A - Capture Ecran Youtube
L'affiche retour du Groupe A - Capture Ecran Youtube
Combien étaient ceux qui hier soir auraient parié sur un nul du Paris Saint Germain à moins de dix minutes de la fin du match ? peu, assurément. Dominé dans l’ensemble des secteurs du jeu (ou presque) il n’aura pas fallu beaucoup d’occasions à notre ex buteur tricolore Karim Benzema pour pulvériser par deux fois la défense parisienne (17e et 79e). Mais ou étaient les Parisiens hier soir ? Peut-être encore la tête à leur sélection mais certainement pas à la Ligue des Champions. Zidane aura ainsi brillé par sa composition en 4-3-2-1 là où le 4-3-3 de Tuchel n’aura pas été du tout une réussite. A l’inverse des Madrilènes, il a manqué un liant fou entre les joueurs du PSG, Verrati étant régulièrement muselé, Gueye dépassé techniquement, on se serait même demandé si Di Maria n’était pas resté à la mi-temps dans les vestiaires caché sous une serviette. Paris n’y était pas et sans leur portier d’exception (un ex Madrilène), Paris aurait sombré avec des valises certainement beaucoup plus chargées.

Et les remplaçants ont fait le job !

Le Costaricain Carlos Navas aura repoussé à lui tout seul une grande partie de la marée blanche (27 tirs au total contre 13 pour le PSG). Alors oui, Paris s’en est finalement bien sortie. L’entrée de Sarabia et Draxler a permis de donner un coup de fouet aux Parisiens et à recoller par deux fois à la 81ème (Mbappé) puis à la 83ème minute par Sarabia. Il y a encore un an Paris aurait perdu ce match et serait rentré à la maison tête baissée. Cette année, au vue de la prestation, les joueurs peuvent baisser la tête mais l’essentiel est là, le club de la capitale est première de son groupe, dispose d’un effectif complet qui en cas de coup dur peut renverser la vapeur. La baraka, cela faisait longtemps que le PSG ne l’avait pas provoquée, le signe du destin, serait-ce enfin la bonne année ?

Le résumé de la rencontre qui opposait hier soir le Réal Madrid au Paris Saint Germain









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook