Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.L.

Lady Linn, la révélation pop de 2012

Vos articles dans votre Podcast Journal


La talentueuse belge risque fort d'être l’égérie féminine de 2012, elle fait découvrir en avant première son clip "Cry Baby" extrait de l'album "No Goodbye at All".


Cliquez sur l'image pour commander en ligne sur amazon
Cliquez sur l'image pour commander en ligne sur amazon
Chanteuse reconnue en Belgique, Lady Linn a vu son premier album "Here We Go Again" couronné d’un disque de platine après avoir vendu plus de 30.000 exemplaires, ce qui lui a valu le prix de la Meilleure Chanteuse aux Music Industry Award en 2009 et 2010.

Entre pop et jazz, enregistré dans le studio Ferber, à Paris, "No Goodbye at All" offre douze titres possédant chacun un style, un univers, une émotion que Lady Linn a su retranscrire tout en conservant une modernité et une authenticité. Cette dernière va puiser ses influences dans la soul d’Irma Thomas, dans la pop des années 60 du chanteur belge Louis Neefs, tout en passant par de la bossa nova et sans oublier les intemporels Beach Boys.

Les Magnificent Seven sont Yves Fernandez, Marc De Maeseneer, Frederik Heirman, Tom Callens, Christian Mendoza, Koen Kimpe, et Matthias Standaert.

En concert au Divan du Monde à Paris le 17 janvier 2012.


19/12/2011



Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Berlinale 2018 - 25/02/2018

Vivre l'art vivant - 23/02/2018

Le Mexique à Lyon - 08/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 80






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :