Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 

La Grande chaumière est-elle condamnée?  03/10/2018

La Grande chaumière est-elle condamnée?
La célèbre académie risque de disparaître. Le bâtiment où elle se trouve à Paris va être vendu aux enchères le 16 octobre 2018. Son directeur Patrick Charpentier, averti en août dernier, ne cache pas son inquiétude même si la commission culture du Conseil de Paris déclare soutenir l'institution. Ce lieu mythique souffre du fait de n’être ni inscrit ni classé au titre des Monuments historiques. Fondé par l’artiste peintre suisse Matha Stettler, il a ouvert ses portes en 1904 et on ne compte plus les artistes qui y ont étudié le dessin et la peinture, Maurice Denis, Tamara de Lempicka, Germaine Richier, Foujita, Modigliani, Miró, Giacometti, Balthus, Louise Bourgeois pour ne citer que certains parmi les plus illustres. Et Ossip Zadkine, Fernand Léger ou Othon Friesz y ont enseigné entre autres. Actuellement, il y a une cinquantaine d’élèves de différentes nationalités.
A sa mort en 2016, le dernier propriétaire de l'immeuble a légué le bâtiment de l’académie à trois associations, Fondation Notre-Dame-Les Bernardins, Apprentis d'Auteuil et Association de prévoyance du notariat de France. Cette année, elles ont décidé brusquement de le vendre. La superficie des six ateliers atteint quelque 500m2, ce qui dans le quartier de Notre-Dame des Champs particulièrement apprécié des investisseurs, explique le prix de départ des enchères fixé à environ 2 millions d'euros.
On peut espérer que le futur acquéreur souhaitera que se poursuive l’activité artistique de la Grande chaumière. Depuis la rentrée de septembre, Patrick Charpentier et ses équipes ne cessent d’attirer l’attention sur cette affaire. Une pétition lancée à l'occasion a déjà recueilli 12.000 signatures et sur la toile, les anciens élèves se sont aussi mobilisés.