Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Vendre un lion empaillé ne se fait pas!  20/08/2018

Vendre un lion empaillé ne se fait pas!
Une Espagnole l'a appris à ses dépens. Par Internet, elle proposait un lion empaillé à 5.995€ sur un portail d'objets d’occasion. L’animal a été saisi car il fait partie d’une espèce protégée qui ne peut faire l’objet de commerce. Les agents de Service de protection de la nature, de la Garde civile de Barcelone ont précisé qu’il appartient à "une espèce hautement protégée par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction". La vendeuse habite Castedefels en Catalogne, détectée par téléphone, elle s’est défendue en arguant que son beau-père décédé maintenant, avait chassé ce lion mâle adulte en Namibie dans les années 1990 et avait conservé la dépouille naturalisée du félin dans un débarras. Soupçonnée de "détention et commerce d’espèces protégées", la dame risque une condamnation pour un présumé "délit contre la faune". Quant au lion empaillé, il a été remis au Musée des Sciences naturelles de Barcelone.
Seprona a déjà saisi cette année un crocodile du Nil naturalisé et mis en vente lui aussi sur Internet. Et pour attirer l’attention des gens sur le danger que courent certaines espèces, l’IUCN, International Union for Conservation of Nature, rappelle que les populations de lions, rhinocéros et guépards ont diminué de plus de 90% au cours du XXe siècle.










Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook