Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
23/08/2016

A quand la fin de l'impunité pour les commentateurs sportifs?


Depuis le début des Jeux Olympiques, les journalistes de France Télévisions se sont faits remarquer par leur langage indécent. Malgré divers rappels à l'ordre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) ces dernières années, les tournois sportifs sont toujours prétextes aux dérapages racistes et sexistes. Un problème sérieux d'autant que la patience des téléspectateurs semble atteindre sa limite.


Un problème ancien et récurrent

Philippe Candeloro. Photo (c) Thomas Bresson
Philippe Candeloro. Photo (c) Thomas Bresson

commentateurs_sportifs.mp3 Commentateurs sportifs.mp3  (144.28 Ko)


Si la contestation s'est faite entendre suite aux propos scandaleux entendus pendant les Jeux Olympiques, cela fait bien longtemps que les amoureux de sports voient leur plaisir gâché par des commentateurs aux propos dérangeants.

Alors qu'il était le commentateur attitré de l'équipe de France de football entre 1962 à 2005 le journaliste sportif de TF1, Thierry Rolland fut l'auteur de plusieurs dérapages restés célèbres. Le plus connu étant sûrement celui visant Ali Benaceur, l'arbitre de la rencontre Argentine - Angleterre de la Coupe du monde 1986: "Honnêtement, Jean-Michel, ne croyez-vous pas qu'il y a autre chose qu'un arbitre tunisien pour arbitrer un match de cette importance?" Par la suite, celui qui a partagé son micro pendant 25 ans avec Jean-Michel Larqué s'est notamment fait remarquer lors de la Coupe du monde 2002 lorsqu'il expliquait "qu'Il n'y a rien qui ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen" ou encore lorsqu'il encourage un joueur français contre le Sénégal: "il se bat Vieira, contre ses cousins".

Malheureusement, Thierry Rolland n'avait pas le monopole de ce type de remarques. Lors de la Coupe du monde 2010, Xavier Gravelaine s'était tristement illustré en regrettant qu'il y ait "toujours un pied ghanéen qui empêche les Allemands de trouver la solution finale". Tout comme Franck Lebœuf, pour qui "l'Afrique du sud, c'est pas vraiment l'Afrique... en tout cas, les puristes le disent". Lors des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi en 2014, France Télévisions avait reçu une "mise en garde ferme" de la part du CSA suite au sexisme décomplexé manifesté par Philippe Candeloro. Celui-ci avait déclaré à propos d'une patineuse: "Je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne. (...) Vous pourrez lui dire que c'est pas la seule à être excitée, elle a un joli sourire." Enfin, alors que certains se ridiculisent seuls, d'autres préfèrent le faire en groupe, comme les journalistes de France 2 qui s'amusaient des origines du tennisman japonais Kei Nishikori, lors de l'édition 2015 de Rolland-Garros, comme en témoigne la vidéo ci-dessous.


Jusqu'où ira cette impunité?

Loin d'apprendre de leurs erreurs, les journalistes de France Télévisions se sont encore tristement illustrés lors des Jeux Olympiques de Rio. Dès la cérémonie d'ouverture, Daniel Bilalian a interprété une chorégraphie comme un symbole du "trafic d’esclaves qui a été nécessaire ici pour le développement industriel et surtout agricole de l’époque". Quelques jours plus tard le consultant Thomas Bouhail comparait la joie des gymnastes japonaises à "un petit manga, y a tous les petits personnages qui sont contents. On se croirait vraiment dans les dessins animés. Des petits Pikachus de partout, et tac-tac-tac-tac".

Des commentaires qui ont provoqué l'ire des téléspectateurs, qui n'ont pas manqué de manifester leur mécontentement sur les réseaux sociaux. Une colère qui a trouvé son écho dans de nouvelles plaintes déposées auprès du CSA. Ainsi le CRAN (Comité Représentatif des Associations Noires) et plusieurs groupes de téléspectateurs ont saisi le CSA pour dénoncer ces propos "colonialistes" et "xénophobes". Pourtant, une fois encore, la réponse apportée par France Télévisions n'était pas celle attendue. Si Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, a exprimé ses "regrets", le CRAN a fait part de sa "circonspection" devant cette réaction. L'organisation a même rédigé un communiqué, dans lequel elle affiche clairement ses doutes: "Mme Ernotte a exprimé ses regrets, mais elle l’a fait si tard qu’on se demande si elle était plus embarrassée par la polémique qui enflait, ou par les propos en eux-mêmes".

Pourtant, bien déterminé à endiguer ce phénomène, le CRAN a obtenu un rendez-vous avec la présidente de France Télévisions. Leur but est de proposer des solutions concrètes afin que la parole raciste et sexiste n'ait plus sa place sur les plateaux de télévision. Une première avancée qui en appelle d'autres, mais qui nécessite surtout une large remise en cause du monde audiovisuel, qui devrait songer à limiter la liberté de ton accordée à ses commentateurs.



Par (dernière modification le 22/08/2016)





1.Posté par dehalle le 25/08/2016 22:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur,
J'ai lu avec intérêt votre article "A quand la fin de l'impunité pour les commentateurs ...  

Nouveau commentaire :
Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Vies de chiens - 17/09/2016

Bretagne est morte - 19/06/2016

Harry Potter revit - 08/06/2016

1 2 3 4 5 » ... 11




Dans nos blogs :

Journée des droits humains : les motards de noël embrasent les rues françaises

Ce samedi 10 Décembre, journée des droits humains, se déroulait la huitième parade de Noël des motards. Le principe est simple, chaque...

Dix jours pour défendre les Droits de l'Homme

Du 2 au 11 décembre 2016, Amnesty International France organise "10 jours pour signer", l'événement annuel de mobilisation en faveur de...

Echo de Voxel, qu'est-ce que c'est quoi, ça ???

Après un an, il est temps de relancer la machine, si possible à un rythme de croisière plus soutenu, et peut-être aussi d'expliquer de quoi...



Le Podcast Journal sur :