Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 

Une œuvre hors de prix  22/05/2017

Une œuvre hors de prix
Jeudi 18 mai 2017, un tableau sans titre de Jean-Michel Basquiat a été vendu 110,5 millions de dollars soit 99,5 millions d’euros, chez Sotheby’s à New York. C’est d'ailleurs un record pour une œuvre du peintre, le précédent datait de mai 2016 et un autre immense tableau sans titre, 2,38m x 5m, avait atteint 57,2 millions de dollars chez Christie’s. Le 18 mai, le tableau a été adjugé après quelque dix minutes d’enchères, ce qui n'arrive que rarement. Le prix de départ avait été fixé à 57 millions de dollars. L'affaire s'est menée entre un acheteur présent dans la salle et un autre qui suivait la vente par téléphone. Le premier s'est arrêté à 97 millions de dollars, le second l’a emporté avec une offre à 98 millions de dollars, auxquels naturellement il faut ajouter frais et commissions. Ce grand tableau de 1,83m x 1,73m représente une tête noire plutôt surprenante sur fond bleu azur. Il avait été acheté 19.000$ en 1984.
Jean-Michel Basquiat né à Brooklyn le 22 décembre 1960, est mort à SoHo, autre quartier de New York le 12 août 1988. Sous la signature de SAMO, il avait commencé à la fin des années 1977 avec des graffitis sur les murs de sa ville natale.


On n'avait jamais osé imaginer cela de la tomate  21/05/2017

On n'avait jamais osé imaginer cela de la tomate
Jean-Baptiste Malet, journaliste de son état, raconte dans un livre qui vient de paraître aux éditions Fayard "L’Empire de l’or rouge: enquête mondiale sur la tomate d’industrie" l'itinéraire de cette solanacée tombée sous l'emprise de la Mafia. Après deux ans et demi d’enquête, il est en mesure de révéler que ce secteur est maintenant aux mains d'organisations mafieuses telles la Camorra ou Cosa Nostra. Il déclare d'ailleurs: "Le point de départ de cette enquête, ce sont des barils de concentré de tomate que j’ai aperçus dans l’entreprise Le Cabanon, en Provence. J’ai vu qu’ils venaient de Chine, ça m’a interloqué. Pourquoi les faire venir de si loin?". Oui effectivement, pourquoi les faire venir de si loin alors que dans les pays méditerranéens elle sont tellement dans leur élément. Que l'on songe à ces merveilleuses "cœur de bœuf" ou "noires de Crimée" que l'on trouve sur les marchés de Provence… Mais il n'en est rien, le marché européen est inondé de produits divers, sauces, coulis, ketchup, concentrés de toutes sortes, indiquant qu'ils sont fabriqués en Italie, alors que les tomates qui les ont engendrés viennent de Chine, de Californie ou bien d’Espagne. La Chine, avec sa province du Xinjiang, est le 2e producteur mondial de tomates, 1,8 million de tonnes de annuellement. On y emploie des enfants et les paysans doivent accepter les prix dérisoires qui leur sont imposés. Quant à l'Espagne, elle utilise pour ses récoltes une main-d’œuvre exploitée honteusement. Ces tomates sont mises en barils sous forme de concentré et expédiées dans 76 pays où les multinationales de l’industrie agroalimentaire les utilisent… En Italie du sud, il y a des conserveries appartenant à des organisations mafieuses qui conditionnent ces produits et leur confèrent l'origine italienne, naturellement exempts de droits de douane… Pour Jean-Baptiste Malet la Mafia en aurait retiré quelque 15,4 milliards d’euros en 2014. Et il précise: "La criminalité dans l’agroalimentaire a pris une telle ampleur en Italie que les institutions la désignent sous le terme d’agromafia".


Des Normandes à Téhéran  06/05/2017

Des Normandes à Téhéran
Dans les premiers jours de juin, 350 vaches françaises de Normandie vont s'envoler pour Téhéran. Et ce n'est qu'un début, car si l'opération est concluante, 20.000 bovins pourront quitter chaque année les grasses prairies normandes pour l'Iran. Pays où il n'y a pas d'élevage mais où l'on consomme de la viande et surtout de la viande grillée. La France exporte déjà des vaches vivantes, plus d'un million par an, surtout en Europe et de plus en plus vers la Turquie et Israël. Principalement par camion ou bateau. Les éleveurs normands ont choisi l'avion même si cela renchérit le prix de la viande à l'arrivée. On peut donc imaginer qu'elle ne sera pas à la portée de tous. Le trajet par la route aurait demandé quatre jours pour un coût identique, de plus les bêtes voyageant par avion sont moins stressées.

En novembre 2016, lors d'une soirée à l'ambassade de France à Téhéran, Hervé Morin, président de la région Normandie, qui est entouré de chefs d'entreprises français rencontre le gérant d'un grand abattoir proche de l'aéroport de Téhéran. Il se trouve que l'Iranien recherche de la viande bovine pour relancer son activité après la levée des sanctions internationales contre son pays en janvier 2015.
Un vétérinaire iranien viendra faire la sélection du premier envoi dans les élevages normands, des broutards qui termineront leur engraissement en Iran. Évidemment, quand on parle de vaches en Normandie, on pense à la production de lait et de fromages. Mais il y a aussi des bovins qui fournissent de la viande, surtout de race charolaise. Cette exportation par ailleurs va être la bienvenue pour la filière bovine qui ne va pas très bien.


On a retrouvé un des sabots de Marengo  05/05/2017

On a retrouvé un des sabots de Marengo
Il se trouvait dans la maison d'un fermier du comté de Somerset, au sud-ouest de l'Angleterre, et servait de tabatière. Il est vrai que c'est pas n'importe quel sabot, il s'agit de celui de Marengo, un cheval arabe gris clair, de petite taille, environ 1m40 au garrot. Napoléon le montait, notamment lors des batailles d'Austerlitz, Iéna ou Wagram. Une analyse ADN fut effectuée, concluante puisque le sabot a été remis au Household Cavalry Museum, musée de la cavalerie de la garde royale, à Londres.
Après la défaite de l'empereur à Waterloo, le 18 juin 1815, le propriétaire de cette maison de Somerset avait acheté Marengo à William Henry Francis, 11e baron Petre. Ce dernier, officier de l'armée britannique, avait ramené l’animal au Royaume-Uni et l'avait mis en vente aux enchères. Marengo, qui tirait son nom de la célèbre bataille du 14 juin 1800, était né près d'Aboukir dans un élevage de renom en 1794. Il était arrivé en France en 1799 et mourut en 1831. Ses deux sabots de devant furent transformés en tabatières. L'un se retrouva au palais Saint James. L'autre était resté dans la maison du Somerset et les historiens le considéraient comme perdu. Antoine-Jean, baron Gros avait peint Marengo en 1801, huile sur toile de 64 × 80 cm.
Le squelette du cheval se trouve au National Army Museum, il était en fort mauvais état et Ariane Bernucci, conservatrice au Natural History Museum, lui fait subir une sérieuse cure de rajeunissement pour la réouverture du musée en ce printemps 2017. D’autres reliques de Waterloo seront également présentées, armes, uniformes et une gourde ayant appartenu à Napoléon.


Gargantua en Espagne  02/05/2017

Gargantua en Espagne
Un os de la faune crétacée du site de Laño, au nord-ouest de l’Espagne, vient d’être identifié. Il s'agit de celui d'un oiseau d'une espèce comparable aux moas de Nouvelle-Zélande. Une espèce d'oiseau géant éteinte depuis le Moyen-Âge. C'est une équipe internationale de chercheurs qui a résolu cette énigme.
Dans les années 1990, on avait trouvé sur le site fossilifère crétacé de Laño un curieux spécimen de synsacrum, os creux commun aux dinosaures et aux oiseaux, composé de plusieurs vertèbres soudées entre elles sur lesquelles s'insèrent les éléments du bassin, ce qui forme une cavité solide pour les organes abdominaux. Ce synsacrum est daté de 72 millions d’années. Pour l’identifier, les chercheurs l’ont comparé avec divers os provenant de gisements de la même époque, venus de l'Aude, de l'Hérault et du Var. Ils ont permis d'attribuer le synsacrum de Laño au Gargantuavis philoinos, "l’oiseau Gargantua". C'est actuellement le plus gros oiseau connu au crétacé, il a été décrit pour la première fois en 1998. De la taille d'une petite autruche, il était certainement trop lourd pour voler.
Éric Buffetaut, paléontologue français, pense que l'allure massive du Gargantuavis philoinos rappelle les moas de Nouvelle-Zélande, oiseaux herbivores pouvant mesurer jusqu'à 3,6 m de hauteur qui ont disparu après l'arrivée des Maoris vers 1300 de notre ère. En Nouvelle-Zélande, leur unique prédateur était un aigle géant. Sur l'aire ibéro-armoricaine, qui comprenait au crétacé la péninsule ibérique et le sud de la France actuelle,  l'oiseau Gargantua devait aussi être la proie de prédateurs. Il s'agit d'un oiseau relativement archaïque, cependant apparemment proche de la souche des oiseaux modernes.


Enchère impériale  01/05/2017

Enchère impériale
Jeudi 27 avril 2017, au Dorotheum de Vienne, la plus vieille salle des ventes du monde fondée en 1707, un portrait équestre de la future impératrice Élisabeth d'Autriche a été adjugé pour 1,54 million d'euros. Il avait été évalué entre 300.000 et 400.000€. Elle l'avait offert à François-Joseph Ier le 24 décembre 1853, jour de ses 16 ans, comme cadeau de Noël et cadeau de fiançailles. Celles-ci avaient été célébrées l'été précédent. Ce tableau que l'empereur conserva dans sa chambre jusqu'à son dernier jour, représente la jeune Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, duchesse en Bavière. En amazone sur un cheval bai devant le domaine familial de Possenhofen, au bord du lac de Starnberg, à une vingtaine de km au sud-ouest de Munich. C'est l’archiduchesse Marie Valérie, troisième fille et dernier enfant du couple impérial, née le 2 avril 1868 à Buda et morte le 6 septembre 1924 à Wallsee, qui en hérita le 21 novembre 1916 à la mort de l’empereur François Joseph. Il revint ensuite à sa descendance.
Ce tableau réalisé en 1853 est l’œuvre de deux peintres allemands, Karl Theodor von Piloty et Franz Adam, le premier avait peint la jeune duchesse et le second le cheval. Selon le Dorotheum, l'œuvre ne peut sortir du territoire autrichien. Une copie se trouve à la Hofburg, ancienne résidence impériale.


Changement d'heure en Europe: passage à l’heure d'été 2017  25/03/2017

Changement d'heure en Europe: passage à l’heure d'été 2017
Ce printemps, le passage à l’heure d’été a lieu dans la nuit du samedi 25 à dimanche 26 mars à 2 heures du matin, où il faut ajouter une heure pour afficher 3 heures du matin.
Le passage à l’heure d’hiver s'effectuera le dernier dimanche du mois d'octobre 2017 à 3 heures du matin, où il faudra retirer 60 minutes à l’heure légale pour afficher 2 heures.

Ces dates sont harmonisées au sein de l’Union européenne depuis 1998: le passage à l’heure d’été s’effectue toujours le dernier dimanche de mars et le passage à l’heure d’hiver, le dernier dimanche d’octobre, dans tous les pays membres.
A noter que Benjamin Franklin était le premier a proposer le changement d'heure, au 18e siècle, mais ce n'est qu'au 20e siècle que William Willet - qui a milité contre le gaspillage de la lumière - a pu le faire appliquer afin d'économiser l'énergie. Les changements d’heure ont été instaurés en France à la suite du choc pétrolier de 1974. Sur d'autres continents, les dates peuvent changer selon les pays. Consulter la liste
Podcast Journal


Chambre à coucher à vendre  21/03/2017

Chambre à coucher à vendre
C'est la teneur d'une petite annonce parue dans "Willhaben", l'équivalent du "Bon coin" français. Et alors pensera-t-on… On en vend et on en achète tous les jours, mais celle-ci a quelque chose de particulier. L'annonce précise "Rare, à vendre chambre à coucher de Charles 1er, dernier empereur d'Autriche. Occasion". Il s'agit de Charles-Louis de Habsbourg-Lorraine, roi de Hongrie sous le nom de Charles IV et roi de Bohême sous celui de Charles III. Petit-neveu de François-Joseph Ier, son règne commence à la mort de ce dernier, du 22 novembre 1916 au 12 novembre 1918, Né à Persenbeug le 17 août 1887, il est mort en exil à Funchal, capitale de l'île de Madère le 1er avril 1922. Il y était arrivé le 19 novembre 1921. Il repose en l'église Nossa Senhora do Monte sur les hauteurs de Funchal. L'Église catholique l'a déclaré bienheureux le dimanche 3 octobre 2004.
Pour quelque 125.000€ donc, les internautes peuvent acquérir ces meubles. L'annonce précise que le lit impérial marqueté mesure 2,2m de long, s'y ajoutent deux tables de chevet et deux armoires. Ces pièces proviennent du château de Wartholz, dans la commune de Reichenau an der Rax, l'ancienne villa impériale et royale près de Vienne, une résidence de Charles et de son épouse Zita de Bourbon-Parme. Le premier de leurs huit enfants Otto de Habsbourg-Lorraine y est né le 20 novembre 1912, il a été baptisé et a fait sa première communion dans la chapelle.
Le souverain avait offert ces meubles à son médecin en 1918, à son départ d'Autriche.


Restitution d'une œuvre spoliée  18/03/2017

Restitution d'une œuvre spoliée
Ces derniers jours, un dessin attribué à Girolamo Francesco Maria Mazzola ou Mazzuoli, dit Parmigianino ou Le Parmesan était restitué aux descendants d'un collectionneur juif d'origine italienne. Ceci dans la plus grande discrétion à la demande de la famille. Depuis son retour d'Allemagne, le dessin intitulé "Les Noces d'Alexandre et Roxane" était conservé au Louvre. Il avait été vendu pendant la guerre sous un autre nom. Une conservatrice du musée avait été chargée de retrouver les descendants, elle y est arrivée grâce à un catalogue des ventes de la salle Drouot datant de 1941. Le propriétaire de l'époque s'appelait Federico Gentili Di Giuseppe, il avait fui l'Italie de Mussolini pour s'installer à Paris. Après sa mort en 1940, les 79 œuvres de sa collection avaient été vendues à la salle Drouot. Après-guerre, sa fille a remarqué que plusieurs de ces œuvres étaient au Louvre. Mais les démarches sont si longues que cette personne est morte avant que cinq œuvres du Louvre ne soient rendues à la famille qui était devenue française en 1999. Une restitution avait eu lieu en 2015, trois en 2016, et il faut souligner que depuis la création d'une commission d'indemnisation des victimes de spoliations, décret n°99-778 du 10 septembre 1999, les musées coopèrent beaucoup plus facilement qu'auparavant et même aident aux recherches généalogiques. Ce qui ne signifie pas naturellement que tout soit résolu. En 2013, Aurélie Filippetti, alors ministre de la Culture en France, manifestait son impatience: "Ce n'est pas normal que les familles soient obligées de faire des recherches, puis de quémander devant les musées. Ce doit être à l'État de retrouver les propriétaires de ces MNR, musées nationaux récupération".


Classements de villes  17/03/2017

Classements de villes
Le dernier classement annuel du cabinet Mercer sur la Qualité de vie a été révélé le 14 mars 2017. L'étude Mercer est menée chaque année pour permettre aux multinationales et aux autres organisations de rémunérer équitablement les collaborateurs auxquels elles confient des missions internationales. On apprend ainsi que sur 231 villes passées au crible, Vienne est en tête et ceci pour la 8e année consécutive. Suivent Zurich, Auckland en Nouvelle-Zélande, Munich, Vancouver au Canada, Düsseldorf, Francfort, Genève, Copenhague et Bâle en 10e position avec Sydney.  On notera que Paris passe de la 37e à la 38e place devant Lyon et Londres se situe à la 40e place. On ne sera pas étonné de voir que Bagdad figure en fin de liste.
L'enquête Mercer comporte aussi un classement des infrastructures, il prend en compte l'approvisionnement en électricité et en eau potable, les services de téléphonie et d'Internet, les transports en commun, la fluidité du trafic et l'offre de vols internationaux des aéroports locaux. Singapour est au premier rang mondial, suivent Francfort et Munich, 2e ex aequo, puis Copenhague et Düsseldorf. Londres est 6e. Paris se classe en 13e position, derrière Yokohama et devant Atlanta et Montréal.


1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - P

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre P: pipistrelle, piranha, poisson-chat......



Le Podcast Journal sur :