Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
14/11/2009

ACTUS DE HONGRIE


Gordon Bajnai et Benoît XVI
Une économie qui peine à se redress
Suite de l'affaire Zentai
Les relations entre Erevan et Budapest sont excellentes
Des liaisons ferroviaires qui s'améliorent


Gordon Bajnai et Benoît XVI

Le Premier ministre hongrois a été reçu par le Pape au Vatican. Ils ont constaté que les accords bilatéraux signés ces dernières années étaient favorables aux deux États. Ils ont aussi abordé les relations entre la communauté ecclésiale et la communauté civile, et se sont plu à souligner "l’importance de poursuivre sur la voie du dialogue". Le Saint-Siège a indiqué que les discussions avaient également traité des questions d’actualité internationale, parmi lesquelles la crise internationale à la lumière de l’encyclique «Caritas in Veritate», ou encore la présidence tournante de l’Union européenne que la Hongrie s’apprête à assumer au premier semestre 2011. Il faut rappeler que les relations entre le Saint-Siège et les autorités hongroises s'étaient détériorées en automne 2004, quand, malgré un accord concordataire sur le financement conclu en 1997, le Parlement hongrois avait voté des mesures visant à diminuer le financement de l’État en faveur des écoles et universités catholiques. Les deux parties sont arrivées à un accord pour le financement des activités de l’Église catholique hongroise dans le domaine de l’éducation, mais les conditions de ce financement sont souvent débattues.


Une économie qui peine à se redresser

L'office central de statistiques, KSH, a révélé que l'économie hongroise s'était contractée de 1,8% au troisième trimestre par rapport aux trois mois précédents. C'est donc le sixième trimestre consécutif de contraction du PIB, soit un recul de 7,2% pour un an,une baisse plus importante que celle de 6,4% qu'attendaient les économistes. Selon KSH cependant, pour la Hongrie, le pire semble être passé. On n'oublie pas que c'est l'un des pays européens les plus durement touchés par la crise. Au deuxième trimestre 2009, le PIB hongrois s'était contracté de 7,5% sur un an, soit sa plus forte baisse depuis la mise en place de données trimestrielles en matière d'activité économique en 1996. Peter Szabo, économiste à l'office de statistiques "L'économie en est à peu près au même point que lors du trimestre précédent même si on peut percevoir quelque signes d'amélioration. Nous avons commencé à passer un point bas".


Suite de l'affaire Zentai

Le ministère de l'Intérieur a fait savoir que l'Australie approuvait l'extradition de ce Hongrois poursuivi pour crime de guerre pendant l'époque nazie. Charles Zentai, arrivé en Australie en 1950 et âgé de 88 ans a deux mois pour faire appel de cette décision. Son fils Ernie Steiner a indiqué qu'il ferait "assurément" appel. Celui-ci qui s'exprimait sur la chaîne ABC et affirmait "Je serais curieux de savoir comment les Hongrois vont bien pouvoir organiser un procès équitable pour mon père alors qu'il n'y a plus aucun témoin vivant".
La justice hongroise a réclamé Zentai qui avait été interpellé en juillet 2005. Il est accusé de meurtre et de torture d'un juif de 18 ans à Budapest en 1944, il servait alors comme officier dans l'armée hongroise alliée du régime nazi à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement hongrois a demandé son extradition après des accusations lancées par le Centre Simon Wiesenthal, lequel on le sait traque les anciens nazis à travers le monde. Il a fui l'Allemagne après la guerre en se faisant passer pour un réfugié mais il soutient qu'il a quitté Budapest avec son régiment la veille du meurtre. Arrivé en Australie en 1950, il a depuis été naturalisé.


Les relations entre Erevan et Budapest sont excellentes


Le président arménien Serge Sarkissian était tout récemment en visite officielle de trois jours en Hongrie, à l'invitation de son homologue hongrois László Sólyom. C'est la première visite officielle en Hongrie d’un président arménien. A l'issue de leur rencontre, les deux hommes ont signé une série d’accords entre l’Arménie et la Hongrie et ils ont inauguré à Budapest une exposition consacrée à l’histoire militaire des deux pays. Le président arménien s'est également entretenu avec le Premier ministre hongrois Gordon Bajnai dans le cadre d’une rencontre inter-gouvernementale arméno-hongroise. Serge Sarkissian a aussi eu une entrevue avec le président du Parlement hongrois Béla Katona. Il a été reçu par le cardinal Peter Erdő, primat de Hongrie, au palais de l'archevêché à Budapest. Le président était accompagné par plusieurs ministres, Affaires étrangères, Justice, Culture, Agriculture, ainsi que par le ministre chargé des questions de la diaspora, le responsable parlementaire pour l'amitié entre Arméniens et Hongrois, sous-directeur du bureau de la présidence, l'ambassadeur d'Arménie à Vienne et le ministre adjoint de l'Economie. Les deux personnalités se sont offert des présents, une œuvre d'art reproduisant des motifs chrétiens arméniens pour le cardinal Erdő, quant à ce dernier il a remis à son hôte une sélection de vins hongrois «Vinum Primatis», dans une boîte en bois peint.
La communauté arménienne en Hongrie est riche de quelque 30 000 membres, la majorité d'entre eux vivent à Budapest et dans les grandes villes du pays. Les descendants de ceux qui se sont installés dans le pays au XVIIe siècle se sont assimilés linguistiquement mais ont conservé leurs traditions religieuses, de l'église catholique arménienne, on sait qu'une partie du commerce de la Pest du XXe était entre leurs mains. Ceux qui ont immigré en Hongrie au XXe siècle, notamment lors du tragique épisode d'avril 1915 à juillet 1916, ont maintenu leur langue.


Des relations ferroviaires qui s'améliorent


On connaissait le "railjet" des ÖBB, les chemins de fer fédéraux autrichiens, circulant de Budapest à Munich via Vienne. A partir du 13 décembre prochain, ce train reliera Zurich à Vienne via Innsbruck et Salzbourg. Il y ura donc chaque jour un aller-retour Zurich-Vienne-Zurich et un autre Zurich-Salzburg-Zurich via Innsbruck. Le "railjet" peut rouler jusqu'à 230 km/h, entre Vienne et Zurich il faudra compter 8 heures, soit 40 minutes de moins qu'actuellement. Sept wagons aux couleurs rouge vif, bordeaux et gris accueilleront les voyageurs qui se répartiront dans trois classes, Premium, Première classe et Economie. Il y aura 16 places en Premium avec sièges en cuir, collation, boissons et journaux compris, pour quelque 30 € de plus que la première classe. 76 places en Première classe et 316 en Economie. Et à partir du 13 juin 2010 s’ajoutera encore à ce programme un aller-retour Zurich–Vienne–Zurich.
ACTUS DE HONGRIE



Par (dernière modification le 17/11/2009)





1.Posté par ADIC - Armenité, Diversité et Identité citoyenne le 14/11/2009 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici des pages sur les relations entre les Arméniens et les Hongrois :

http://www.globalarmenianh...  

Nouveau commentaire :

Veuillez respecter la nétiquette.
Nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.

Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :