Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
28/06/2011

ACTUS DE MONACO


Centenaire d'une grande institution - Une visite de remerciement - Tout est mis en œuvre dans les transports publics monégasques - Compensation des émissions de gaz à effet de serre - Des femmes qui entreprennent - De prestigieux concerts - Remboursez ! - Tous à vos livres - Des liens historiques


Centenaire d'une grande institution

actusdemonaco_6.mp3 actusdemonaco.mp3  (3.33 Mo)


En 1906, le Prince Albert Ier de Monaco fondait dans le Ve arrondissement de Paris l'Institut océanographique et l'inaugurait le 23 janvier 1911 avec le président de la République française, Armand Fallières. Le Prince avait évoqué dans une lettre du 25 avril 1906, adressée à Aristide Briand, ministre français de l'Instruction Publique, Beaux-Arts et Cultes, les raisons qui l'avaient amené à créer les deux établissements qui constituent sa Fondation, "Alors j'ai voulu combler une lacune, en créant moi-même et en établissant à Paris un centre d'études océanographiques étroitement relié avec les laboratoires et collections du Musée Océanographique de Monaco, où je réunis depuis vingt ans les résultats de mes travaux personnels et de ceux des éminents collaborateurs qui me sont venus de tous les pays d'Europe." . A l'occasion du centenaire de l'établissement parisien, en digne héritier de son trisaïeul, S.A.S. Albert II de Monaco, a prononcé un plaidoyer pour la défense des océans, "un univers fragile quotidiennement menacé par les dérèglements climatiques, les pollutions et l'avidité des hommes". Dans son discours, il s'est d'ailleurs plu à rappeler que si, au début du XXe siècle, "l'homme n'était le plus souvent qu'un être démuni et fragile qu'une mauvaise manœuvre, un typhon ou un cachalot pouvait faire disparaître à jamais", " c'est désormais la mer qui est à nos yeux un univers fragile". Ceci à cause de l'acidification des océans et la fragilisation des zones polaires pour cause de réchauffement ou la surpêche. Le prince Albert II a ensuite inauguré une plaque rebaptisant l'Institut océanographique en "Maison des océans". Cet organisme à vocation scientifique dépend de la Fondation Albert Ier Prince de Monaco tout comme le Musée océanographique de Monaco, elle souhaite désormais développer son rôle de "médiateur entre le monde scientifique et le grand public", a souligné le président de l'Institut océanographique, Michel Petit à l'occasion des cérémonies de ce centenaire. Lequel est l'occasion de donner un nouvel essor à cette Maison des Océans et de la Biodiversité. Une exposition qui retrace l'histoire de son fondateur mais aussi celle du bâtiment est actuellement ouverte au public.

Une visite de remerciement

S.A.S. Albert II de Monaco dans les locaux des laboratoires Asepta (c) CDP
S.A.S. Albert II de Monaco dans les locaux des laboratoires Asepta (c) CDP
S.A.S. le Prince Albert II s'est rendu dans les locaux des laboratoires ASEPTA à Fontvieille, il tenait à remercier cette société pour la prestation qu'elle a offerte à l'occasion de son mariage. Il a été accueilli par Anne-Marie Noir, président-directeur général de ces Laboratoires et Georges Mas, administrateur délégué. Le Prince a visité cet établissement qui confectionne et conditionne les dragées, les bonbonnières et les coffrets du mariage princier. Fondés en 1946 à Monaco par Paul Lacroix et Henri Mas, les laboratoires Asepta se sont à la pointe en matière de dermo-pharmacie et podologie.les produits Conçus et fabriqués entièrement en Principauté, bénéficient des plus récents progrès de la cosmétologie. L'établissement emploie actuellement quelque 150 personnes et exporte 50% de sa production. Le succès est attesté par la création de plusieurs filiales de distribution dans le monde, notamment en Allemagne, Suisse, Belgique, Tunisie, Canada et aux États-Unis.

Mariage princier* : tout est mis en oeuvre dans les transports publics monégasques

* Plus de détails sur le mariage, le programme, le concert dans nos articles précédents (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre, autorisez ce site à ouvrir les fenêtres supplémentaires si vous ne les voyez pas apparaître)

Afin que les Monégasques, résidents et visiteurs de la Principauté privilégient les transports en commun dans leurs déplacements durant les festivités du mariage princier, le Gouvernement et la Compagnie des Autobus de Monaco, CAM, offrent la gratuité des autobus de Monaco à partir du jeudi soir pour le concert des Eagles jusqu’à samedi soir. Par ailleurs, Marie-Pierre Gramaglia, Conseiller de Gouvernement pour l’Equipement, l’environnement et l’urbanisme indique que dans le même esprit, le parking de la Colle ainsi que ceux du quartier de Fontvieille seront gratuits jeudi à partir de 18h pour accueillir les spectateurs du concert des Eagles. Et qu'à partir de vendredi 8h jusqu’à samedi soir, ce sont tous les parkings publics de la Principauté qui seront gratuits pour permettre à tous nos visiteurs de profiter pleinement de ces deux jours festifs.
Pour sa part, Roland de Rechniewski, directeur de la CAM, précise que "La CAM mettra en œuvre à partir de jeudi soir un dispositif qui tiendra compte des événements et des fermetures de voies de circulation. Pour ces journées uniques, l’objectif de l’ensemble des personnels de la CAM est d’offrir à tous les usagers le service le plus adapté selon le moment ou la circonstance".
Le dispositif de la CAM qui se détaille ainsi :
Jeudi 30 juin :
Pour le concert du groupe Eagles, des navettes spécifiques emprunteront les itinéraires des lignes 1, 2 et 6 jusqu’à la Place d’Armes puis rejoindront le Stade Louis II. Un départ toutes les 10 minutes sera assuré jusqu’à 21h50 environ. Une navette reliera directement Monaco Ville au Stade Louis II à partir de 19h et ce toutes les 15 minutes. Par ailleurs, le service de la ligne 5 sera poursuivi jusqu’à 21h50 avec un départ toutes les 10 à 12 minutes. Ces navettes ainsi que la ligne 5 seront accessibles gratuitement sur présentation de l’invitation au concert.
A la fin du concert, quatre dessertes combinées seront proposées aux usagers depuis le Stade Louis II, la première couvrira le secteur Est vers Saint Roman et le Larvotto ; la seconde le Casino et le Jardin Exotique ; la troisième la Condamine et Monaco Ville et la quatrième Pasteur Hôpital.
Vendredi 1er juillet :
La ligne 4 sera inchangée. Les lignes 1, 2, 5 et 6 ne pourront pas emprunter l’avenue du Port, le boulevard Albert 1er ni l’avenue d’Ostende, réservés aux convois officiels. La desserte de Monaco Ville depuis la place d’Armes sera renforcée.
A la fin du concert de Jean-Michel Jarre, quatre dessertes combinées seront mises en œuvre, semblables à celles du jeudi soir.
Samedi 2 juillet :
Jusqu’à 14h45, le schéma des lignes 1, 2, 5 et 6 reprend celui mis en œuvre la veille avec les voies de circulation neutralisées. A partir de 14h45, le terminus des lignes 1 et 2 sera transféré au Parking du Chemin des pêcheurs. A partir de 14h, une liaison Fontvieille vers le Parking du Chemin des pêcheurs sera organisée depuis le Stade Louis II.
Naturellement, il est possible d'obtenir davantage d'informations sur le site de la CAM, www.cam.mc ou à la Direction de la Prospective de l’Urbanisme et de la Mobilité, prospective@gouv.mc

Compensation des émissions de gaz à effet de serre

Le Gouvernement princier et la Fondation Prince Albert II de Monaco viennent de signer un contrat de partenariat d'une durée de quatre années couvrant la période 2009-2012. Il vise à neutraliser l’impact écologique des déplacements internationaux du personnel du Département des Relations extérieures. Ce dernier a décidé de compenser les émissions de gaz à effet de serre provoquées par les déplacements de ses collaborateurs et le fonctionnement de la Direction de la Coopération Internationale et d'utiliser le programme de compensation volontaire "Monaco Carbon Offsetting" de la Fondation Prince Albert II de Monaco. Des opérations de compensation volontaire des déplacements aériens ou de certains événements existaient déjà entre l’Administration et la Fondation Prince Albert II mais il s’agit du premier contrat encadrant ce type d’initiative. Dans le cas présent, la Fondation Prince Albert II estimera lesdites émissions de gaz à effet de serre et proposera de les compenser en achetant des crédits carbone obtenus grâce à des projets de réduction des émissions. Les projets sélectionnés répondront à des critères de qualité, fixés conjointement par la Fondation et la Direction de la Coopération Internationale, comme la certification MDP (Mécanisme pour un Développement Propre - dispositif de vérification des réductions d’émissions du Protocole de Kyoto et des Nations Unies). Ils seront localisés dans les pays en développement.


Des femmes qui entreprennent

De g. à dr. : Christine Tornare, Hilde Heye, Jean Pouly, Joelle Baccialon, Johanna et Adnan Houdrouge, Francine Conrad, Sylvain Cohen, Nicole Delacour,  Wilfried Deri, Daniel Annerose. Photo courtoisie.
De g. à dr. : Christine Tornare, Hilde Heye, Jean Pouly, Joelle Baccialon, Johanna et Adnan Houdrouge, Francine Conrad, Sylvain Cohen, Nicole Delacour, Wilfried Deri, Daniel Annerose. Photo courtoisie.
Le 22 juin, s'est tenue la conférence de presse organisée par l’Association des femmes chefs d’entreprises de Monaco, AFCEM, pour présenter le lancement officiel de deux Centres d’affaires à Dakar le 13 mai dernier, en présence de la première dame du Sénégal, Viviane Wade. Ceci dans le cadre de son projet international "Entrepreneuriat féminin et solidarité numérique". Intervenaient Joelle Baccialon et Hilde Heye Haneuse, respectivement présidente et vice-présidente de l’AFCEM, Francine Conrad, coordinatrice, initiatrice du projet au sein de l’AFCEM, Adnan Houdrouge, président de Mercure international, Wilfried Deri de la Coopération internationale de Monaco accompagnatrice du projet, Jean Pouly, directeur général de l’Agence mondiale de solidarité numérique, et Sylvain Cohen, consul du Sénégal à Monaco. Cette initiative avait été annoncée lors de la Conférence mondiale de solidarité numérique à Lyon en novembre 2008 et soutenue par S.A.S. le Prince Albert II et la présidente mondiale des Femmes chefs d’entreprises. Elle permet à des femmes de créer leurs entreprises, liées aux Technologies de l’information et de la communication, TIC, micro-financées, dans les pays les moins avancés. En mai 2010 a été lancé un Centre d’affaires «Pilote» dans le quartier défavorisé de Sodida à Dakar, géré par 3 femmes solidaires. Après un an d’activité, les premiers résultats attendus ont été atteints, notamment l'accès au savoir et à de nouveaux services pour les associées des Centres et leurs clients, meilleure insertion sociale des femmes, création d’emplois, croissance sensible du chiffre d’affaires et bonne gestion de l’entreprise. Les centres ont redonné vie aux quartiers. Plusieurs autres partenaires participent activement à ce projet international, notamment Microsoft, Epson, BPCA, Monaco Logistique, la Mairie de Besançon. En 2011, seront créés un 3e centre d’affaires à Dakar et un 1er centre à Rabat au Maroc. Avant 4 ans, la création d’un espace "incubateur informatique" est planifiée dans le quartier de Guediawaye à Dakar. Il permettra de former aux TIC plus de 5000 jeunes du quartier et 18 emplois seront créés.

De prestigieux concerts

Du 17 juillet 2011 au 7 août, à 21h30, auront lieu dans la Cour d'Hon­neur du Pa­lais prin­cier les traditionnels concerts qu'y donne chaque année, l'Or­chestre Phil­har­mo­nique de Monte-Carlo. Celui-ci, qui s’ap­pe­lait alors Orchestre de l’Opéra Monte-Carlo, avait donné le premier d'entre eux sous la direction de Paul Paray, le 19 août 1959, en pré­sence du prince Rai­nier et de la prin­cesse Grace, au programme œuvres de Mozart, Beethoven, Brahms, Strauss. On renouait ainsi avec une vieille tra­di­tion qui, du XVIIIe au mi­lieu du XIXe siècle, avait vu les princes convier les Mo­né­gasques à venir écou­ter de la mu­sique dans la cour du Pa­lais. Les plus grands interprètes internationaux­ s'y sont succédé, le chef Leo­nard Bern­stein, les pia­nistes Czif­fra, Ru­bin­stein, Kempff, Guillels, les vio­lo­nistes Fer­ras, Fran­ces­catti, Me­nu­hin, Perl­man, le vio­lon­cel­liste Ros­tro­po­vitch ainsi que les et cantatrices Rita Streich, Vic­to­ria de Los An­geles, Eli­sa­beth Schwarz­kopf, Ré­gine Cres­pin, Jes­sye Nor­man, Renée Fle­ming ou les chanteurs Lu­ciano Pa­va­rotti, Ga­briel Bac­quier, Tito Gobbi, Kim Borg, Boris Chris­toff et Rug­gero Rai­mondi. Il est possible de consulter le site www.opmc.mc pour avoir le programme de ces concerts.

Remboursez !

Depuis le 15 juin, un télé-service, "e-RMB-UE" permet aux assujettis monégasques ou au mandataire qu’ils auraient désigné, de transmettre, via Internet, leurs demandes de remboursement de TVA relatives à l’année 2010 à destination d’un État-membre de l’Union européenne. Pour ce faire, un dossier d’adhésion au service e-RMB-UE est disponible sur le portail officiel du Gouvernement princier > Monaco pratique et administration électronique > espace formulaire. Les entreprises concernées peuvent obtenir tous renseignements complémentaires concernant cette nouvelle procédure auprès de la Direction des Services fiscaux aux numéros suivants, (+377) 98 98 81 37 ou (+377) 98 98 81 03

Tous à vos livres

Le Marathon de lecture a commencé le 22 juin, à 15 heures, à la Bibliothèque Louis Notari, dans le cadre du Prix Littéraire et de la Bourse de la Découverte de la Fondation Prince Pierre de Monaco. Il se poursuivra jusqu'au 27 août prochain. Son but est d’inciter les passionnés de littérature à se familiariser avec les auteurs choisis par le Conseil Littéraire de la Fondation pour participer au Prix Littéraire et à la Bourse de la Découverte. Rappelons que les auteurs retenus cette année sont Pierre Assouline – Vies de Job, Emmanuel Carrère - D’autres vies que la mienne, Nancy Huston - Infrarouge et Jean-Paul Kauffmann - Courlande. Quant aux auteurs sélectionnés pour la Bourse de la Découverte, il s'agit de Véronique Biefnot – Comme des larmes sous la pluie, Hélène Grémillon – Le confident, Frédéric Gruet – L’art de creuser un trou, Thomas Heams-Ogus – Cent Seize Chinois et quelques ainsi qu'Emmanuel Sabatié – Je ne vous oublie pas. Ces ouvrages sont disponibles à la bibliothèque Louis Notari et dans les principales médiathèques de la région, Antibes, Beaulieu, Cagnes-sur-Mer, Cap d’Ail, Carros, Contes, Eze, Grasse, La Trinité, La Turbie, Menton, Monaco, Nice, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Sospel et Valbonne.
Les lecteurs pourront faire part de leurs impressions grâce aux fiches d’appréciation disponibles dans les bibliothèques participant au Marathon de lecture et qui sont à remettre avant le 27 août prochain. Les auteurs des deux meilleures critiques seront récompensés par un bon d’achat de 500€ utilisable dans les magasins FNAC. Ils seront également invités à la soirée donnée par la Fondation, à l’Hôtel Hermitage, le mardi 4 octobre prochain, à l’issue de la cérémonie de remise des Prix.
Chaque participant au Marathon recevra une invitation aux manifestations de la Fondation Prince Pierre, mercredi 21 septembre à 17 h "Thé littéraire" à la Bibliothèque Louis Notari. Lundi 3 octobre à 15 heures, Rencontres avec les auteurs de la Bourse de la Découverte et dédicaces à la Bibliothèque Louis Notari. Mardi 4 octobre, Salle Garnier à 20h, Cérémonie de remise des Prix littéraires et du Coup de Cœur des Jeunes Musiciens. Mardi 11 octobre, "La Peste" de Camus. Mise en scène et interprétation de Francis Huster, Salle des Variétés à 21 heures.

Des liens historiques

Portrait de Jacques Ier, prince de Monaco (1689-1751), peinture de Nicolas Largillière (1656–1746) Collection privée à Monaco
Portrait de Jacques Ier, prince de Monaco (1689-1751), peinture de Nicolas Largillière (1656–1746) Collection privée à Monaco
Anne-Marie Marsaudon, présidente de l’Association "Les Amis du Passé en Pays de Matignon" a récemment rappelé les liens qui unissent Matignon, petite ville du département français des Côtes-d’Armor, au sein du Pays de Matignon formé par les communes environnantes, à la famille Grimaldi. Matignon est une petite ville de 1600 habitants et le pays de Matignon se compose d'une communauté de 9 communes d'environ 10000 personnes, ils s’organisent pour célébrer le 2 juillet ce qui les lie à la Principauté de Monaco. Tout a commencé le 20 octobre 1715, quand Jacques François Léonor Goyon de Matignon, comte de Torigni, futur Jacques Ier de Monaco, a épousé Louise-Hippolyte Grimaldi. Par tradition, les cloches des églises se font entendre pour s’associer à tous les évènements heureux ou malheureux survenant sur le Rocher. Les carillons ont retenti pour la naissance des trois enfants de S.A.S. Rainier III et de la princesse Grace, on a même distribué des dragées dans les écoles lors des baptêmes. Le glas s'est fait entendre à la mort de la princesse Grace et de Rainier III. Anne-Marie Marsaudon indique que "Pour le mariage de S.A.S. le Prince Albert II avec Mademoiselle Charlène Wittstock, toutes les cloches du Pays de Matignon vont sonner joyeusement à 17 heures le 2 juillet" et "Des drapeaux monégasques flotteront sur les mairies et en divers endroits des villes". En outre, "la chorale de Matignon, "Les Chœurs d’Émeraude", donnera un concert dédié à cet évènement en l’église de Matignon et exécutera l’hymne monégasque et l’hymne sud-africain". Quant aux commerçants, ils "décoreront leurs devantures aux couleurs de la Principauté, et afficheront des portraits du couple princier".


Par (dernière modification le 28/06/2011)





Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :