Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Jours de liesse - Protection des enfants - Monaco à Berlin - Philatélistes de tous les pays, préparez-vous! - Des calculs inattendus - Une exposition à Genève - In memoriam


Jours de liesse

Les élèves de l'école de La Condamine chantant l'Hymne national pendant le lever de drapeau. Photo (c) Centre de Presse de Monaco / Charly Gallo.
Les élèves de l'école de La Condamine chantant l'Hymne national pendant le lever de drapeau. Photo (c) Centre de Presse de Monaco / Charly Gallo.

actusdemonaco~2.mp3 actus_Monaco.mp3  (3.69 Mo)


La grande affaire de la semaine a naturellement été la célébration de la Fête nationale dont nous évoquions récemment les grandes lignes. Les jours précédant 19 novembre avait eu lieu la remise de médailles diverses par S.A.S. le Prince ou le Ministre d’Etat, et les personnes âgées avaient reçu les colis qui leur sont destinés. De leur côté, les enfants avaient pu se réjouir avec des spectacles pour eux préparés. La journée du 19 a commencé par une messe en la Cathédrale en présence de la famille princière. Puis, ce furent les défilés de la Compagnie des Carabiniers du Prince sous les ordres du maréchal des logis-chef Jean-Marc Toscan, de la Compagnie des Sapeurs-Pompiers sous les ordres du lieutenant Patrice Longuet et des forces de la Sûreté Publique sous les ordres du brigadier-chef de police Pascal Létang-Joubert. Ensuite, le couple princier est apparu au balcon pour la plus grande joie du public et particulièrement des Monégasques qui peuvent alors lui manifester leur attachement. La journée s'est terminée par une soirée au Grimaldi Forum où se donnait pour les invités l'opéra en un prologue, quatre actes et un épilogue d'Arrigo Boito, Mefistofele, dans une mise en scène de Jean-Louis Grinda, directeur de l'Opéra de Monte-Carlo. Mefistofele fut d'ailleurs donné pour la première fois à l’Opéra de Monte-Carlo le 23 février 1895. C'est une œuvre de la jeunesse du compositeur que l'on connaîtra surtout par la suite pour ses livrets écrits à l'intention de Verdi, Catalani ou Ponchielli. Arrigo Boito avait un frère Camilo, auteur de Senso, une très courte nouvelle qui a inspiré à Lucchino Visconti en 1956, une superbe fresque sur fond des luttes de la Vénétie contre les occupants autrichiens dans les années 1860.

Protection des enfants

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le 16 novembre a eu lieu en Principauté le lancement officiel de la campagne du Conseil de l’Europe contre la violence sexuelle à l’égard des enfants, "un sur cinq". Cette dernière peut se manifester de diverses manières, inceste, pornographie, prostitution, traite, corruption et sollicitation par le biais d’Internet. Et la campagne est destinée à sensibiliser les enfants, les familles et les personnes s’occupant d’enfants. Elle repose sur une règle simple "on ne touche pas ici" que les parents sont encouragés à enseigner aux enfants de 4 à 7 ans. Un spot télévisé sera diffusé, notamment sur Monaco-Info, et des produits de sensibilisation du Conseil de l’Europe seront distribués au public et aux professionnels, ils se composent d'un livre pour enfant, un ouvrage sur les nombreux aspects des violences sexuelles, des affiches et de cartes postales. La campagne "un sur cinq" sera relayée dans l’ensemble des établissements scolaires et de santé de Monaco. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme "Construire une Europe pour et avec les enfants", dont la stratégie 2012-2015 a été examinée lors de la conférence "Construire une Europe adaptée aux enfants: changer une vision en réalité", qui s'est déroulée au Grimaldi Forum, les 20 et 21 novembre, sous la présidence de S.A.R. la Princesse de Hanovre. Lors de sa séance d’ouverture, le 20 novembre, Journée mondiale de l'enfance, en présence notamment de S.E. Michel Roger, ministre d’Etat, Maud de Boer-Buquicchio, secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe et Mevlüt Çavusoğlu, président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, de nombreux ministres, des parlementaires, des défenseurs des enfants et des représentants de la société civile, S.A.R. la Princesse de Hanovre a rappelé que "s’assurer aujourd’hui de l’épanouissement des enfants est la condition sine qua non d’un avenir meilleur". Elle a poursuivi "Au-delà de mon engagement personnel dans la protection de l’enfance, celle-ci constitue l’une des priorités fondamentales de l’action nationale et internationale de Monaco et de ses Princes. C’est ainsi que le Prince Albert II poursuit une politique très active et engagée dans le domaine de la protection de l’enfance tant sur le plan politique intérieur que sur la scène internationale, dans les grandes instances multilatérales et par le biais de la Coopération monégasque au développement". La Princesse a enfin annoncé que Monaco ratifiera prochainement la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels, signée à Lanzarote en 2007. Son texte est le premier instrument international à s'attaquer à toutes les formes de violence sexuelle dont les enfants sont victimes, y compris les abus commis au sein de la famille.

Monaco à Berlin

Le ministère des Affaires étrangères et le Parlement allemands ont organisé une visite de haut niveau à Berlin, pour Monaco, Andorre et Saint Marin. L'objectif était d’intensifier les relations des petits Etats et de l’Allemagne. Participaient à ce déplacement Mireille Pettiti, directeur général du Département des Relations extérieures et Jean-Charles Gardetto, président de la Commission des Relations extérieures du Conseil national. Ce fut l’occasion pour la délégation monégasque de rappeler la situation et les spécificités institutionnelles et économiques de la Principauté. A l’occasion de ces différentes rencontres, l’Allemagne a noté positivement l’évolution des petits Etats européens en ce qui concerne les standards internationaux relatifs à la transparence fiscale de l’OCDE et a fait part de sa volonté de collaborer avec eux pour intensifier leurs relations avec l’Union européenne. Outre les représentants monégasques, on notait la présence de Gilbert Saboya Sunyé, ministre des Affaires étrangères de la Principauté d’Andorre et Meritxell Mateu, vice-présidente du Comité des Affaires étrangères. Quant à Antonella Mularoni, ministre des Affaires étrangères et le Dr GianFranco Terenzi, président du Comité des Affaires étrangères, ils constituaient la délégation de la République de Saint-Marin.Tous ont pu échanger entre autres Werner Hoyer, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Stefan Kapferer, secrétaire d’Etat à l’Economie et la technologie et Erik Reinhard, secrétaire d’Etat du ministre des Finances. Enfin, les délégations ont participé à la conférence sur "l’Etat d’Europe", donnée par le Président de la Commission européenne, José Manuel BArroso et le président du Parlement allemand, Norbert Lammert.

Philatélistes de tous les pays, préparez-vous!

En effet, du 2 au 4 décembre prochain, MonacoPhil 2011, événement philatélique international placé sous le haut patronage de S.A.S. le Prince Albert II, se tiendra en trois endroits des Terrasses de Fontvieille. Le Musée des Timbres et des Monnaies présentera 100 raretés philatéliques, dont celles de S.M. la Reine Elizabeth II, de S.A.S. le Prince Albert II, de dix musées postaux et des membres du Club de Monte-Carlo. Dans l’enceinte du Monaco Top Cars Collection, seront exposées des pièces exceptionnelles, certaines en exclusivité, autour du thème "Le Royaume-Uni et ses colonies". On pourra y admirer des pièces provenant des collections de S.M. la Reine Elizabeth II et de la Royal Philatelic Society London. Salle du Canton, les 80 stands d’administrations postales et négociants internationaux permettront au public de découvrir les dernières nouveautés philatéliques ainsi que des timbres classiques du monde entier, en somme tout ce qui peut satisfaire les collectionneurs et amateurs les plus passionnés. Le 2 décembre, l’Office des émissions de timbres-poste émettra un bloc spécial reprenant une photo du mariage de S.A.S. le Prince Albert II avec Mademoiselle Charlène Wittstock. Ce bloc et sa version non dentelée seront vendus dans un encart en tirage limité et numéroté. Les philatélistes pourront se procurer le "passeport philatélique" qui réserve plusieurs avantages, une participation à la tombola qui offrira des lots prestigieux, des accès gratuits au Musée des Timbres et des Monnaies, entre autres. Sans oublier les séances de signatures d’artistes ayant dessiné ou gravé les derniers timbres monégasques. Enfin, cet Office soutiendra le Téléthon 2011 par la mise en vente d’enveloppes illustrées et numérotées comportant le timbre émis le 2 décembre, pour commémorer la 25e édition de l’événement. Les bénéfices seront reversés à l’Association de promotion et d’organisation du Téléthon Monaco.

Des calculs inattendus

Le bilan carbone des événements et des festivités organisés à l’occasion du mariage princier a été réalisé par la Fondation Prince Albert II de Monaco dans le cadre de son programme "Monaco Carbon Offsetting", MC02, lequel permet aux particuliers et aux entreprises de compenser volontairement leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce bilan, réalisé selon la méthodologie, les outils et les facteurs d’émission du Bilan Carbone de l’ADEME, Agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, donne un total d’émissions de 4.008 tonnes équivalent CO2. Les déplacements aériens et terrestres des personnalités invitées au mariage ont été pris en compte dans le calcul et représentent 98,3% du montant total des émissions. Les autres postes concernent les dépenses énergétiques pour 1,2% et le dîner offert par le couple princier le 2 juillet pour 0,4%. Depuis l’avènement de S.A.S. le Prince Albert II, toutes les émissions de ses déplacements aériens sont compensées par le programme MCO2. Ainsi a-t-il souhaité que les émissions générées par son mariage soient également compensées. Pour cette compensation, le programme MC02 utilise exclusivement des crédits carbone de type CER, Certified emission reduction. Ils concernent des projets réalisés exclusivement dans des pays en développement ou en transition, provenant du programme MDP, Mécanisme de développement propre, tous certifiés par le Secrétariat de l’UNFCCC, United Nations Framework Convention on Climate Change ou Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Pour le mariage princier, le choix de ces CER s’intéresse à quatre projets différents, méthanisation soit récupération du méthane émis par des décharges d'ordures dans l’Etat brésilien du Pará dont la capitale est Belém. Hydraulique gravitaire dans l’Himachal Pradesh au nord de l'Inde, captage de rivière en Chine dans le Yunnan et une ferme éolienne dans le Jiangxi au sud-est de ce pays. Lors des festivités du mariage princier tout avait été mis en oeuvre pour limiter au minimum l’impact environnemental, fourniture d’électricité verte par le programme "EDENERGIE" de la SMEG, Société monégasque de l’électricité et du gaz et traitement rigoureux des déchets pyrotechniques ou l’approvisionnement en produits locaux pour le dîner par exemple.

Une exposition à Genève

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le 10 novembre a été inaugurée au siège de l'Office des Nations Unies à Genève, une exposition consacrée aux laboratoires de l’environnement marin de l’Agence internationale de l’énergie atomique, AIEA. Ceci pour célébrer le 50e anniversaire de leur installation à Monaco. C’est en effet en 1961 que cet établissement y a été installé, deux ans après la tenue en Principauté, sous l’impulsion du Prince Rainier III, d’une conférence internationale concernant le rejet en mer de substances radioactives. Ces laboratoires témoignent donc de l’engagement constant de la Principauté en faveur de l’acquisition et de la diffusion des connaissances dans le domaine océanographique, suivant ainsi la voie tracée par le Prince Albert 1er. Cette exposition s'adresse à tous les publics, elle comporte d'ailleurs des ateliers pour les étudiants et les scolaires. A l'occasion de son inauguration, une réception a été offerte par la Mission de Monaco près l’Office des Nations Unies à Genève. En accueillant les participants au nom du directeur général de l’Office des Nations Unies, Kassym-Jomart Tokayev, David Chikvaidze, chef du Service de la documentation et des bibliothèques des Nations Unies à Genève s'est exprimé. Il a souligné l’importance des activités conduites par l’AIEA dont les laboratoires de Monaco sont un maillon important, pour la défense des valeurs de paix et de sauvegarde de l’environnement que promeut l’Organisation des Nations Unies. S.E. Robert Fillon, ambassadeur, représentant permanent de Monaco près l’Office des Nations Unies à Genève, a ensuite rappelé le rôle pionnier des travaux du Prince Albert Ier dans le domaine de l’océanographie et a précisé que le partenariat mis en place entre le Gouvernement monégasque et l’AIEA s’inscrit pleinement dans cette démarche. Enfin, Maria Betti, directrice des laboratoires de l’AIEA à Monaco, a évoqué leurs différentes activités, la diversification croissante de leurs missions, leur rôle formateur auprès de jeunes chercheurs et les possibilités de partenariat qu’ils offrent aux Etats membres de l’AIEA.

In memoriam

Odile Remik Adim qui fut ambassadeur de France à Monaco d'avril 2008 à jusqu'à juillet dernier est décédée le 14 novembre au terme d'une longue maladie. Le Gouvernement princier a manifesté sa tristesse à l'annonce de cette nouvelle et a adressé ses plus sincères condoléances à la famille de la défunte et à l'ensemble des personnes touchées par ce deuil. Tous ses membres ont rappelé combien ils avaient apprécié la compétence professionnelle du diplomate et ses immenses qualités humaines ans le cadre de ses missions à Monaco. Ils ont rappelé qu'elle avait rempli ses fonctions avec une volonté et une efficacité reconnues par tous en Principauté et avait fait preuve d'un très grand courage face à la maladie. Née le 19 août 1957, diplômée de l'Institut d'études politiques puis de l'ENA, promotion 1984 "Louise Michel", elle avait d'abord travaillé à l'administration centrale du ministère français des Affaires étrangères, avant d'intégrer, en 1995, le corps des conseillers et secrétaires. De 2002 à 2007, elle fut consul général de France à Turin et à Gênes et assure en septembre 2007 le secrétariat général de la délégation française à la 62e Assemblée générale de l'ONU à New York. En octobre 2007, elle est ambassadeur en Azerbaïdjan où elle ne fait qu'un court séjour. Elle est alors nommée à Monaco où elle succède à Eric Danon. Un registre de condoléances était ouvert le jeudi 17 novembre de 9 h à 14 h à l'ambassade de France.

22/11/2011


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :