Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Le Prince Albert II à l'honneur - Une autre récompense - En mémoire d'une princesse défunte - Pour favoriser l'emploi - Un nouveau Sporting - En piste à Fontvieille et sur les cimaises - Un compositeur fort apprécié - Le Centre Pompidou s'expose à Monaco


Le Prince Albert II à l'honneur

Cliquez sur l'image pour accéder au site officiel
Cliquez sur l'image pour accéder au site officiel
S.A.S. le Prince Albert II de Monaco succède à Juan Antonio Samaranch décédé le 21 avril 2010, comme Patron de l’AMO, Association mondiale des olympiens. Ceci sur proposition de Joël Bouzou, qui avait été élu président de cette association lors de l'Assemblée générale qui s'était tenue à Lausanne en novembre dernier. L'AMO fondée par Juan Antonio Samaranch en 1994, est une organisation internationale regroupant l’ensemble des 100.000 athlètes ayant un jour participé à un événement olympique. Cette proposition de Joël Bouzou a été acceptée par le Prince, les membres du Comité exécutif de l’AMO et par Jacques Rogge, président du CIO, Comité International Olympique. Il n'est pas beaucoup de chefs d’État qui comme le Prince, peuvent dire qu'ils ont participé à cinq Jeux Olympiques en bobsleigh ou qu'ils sont membres du CIO depuis 1985. Joël Bouzou a d'ailleurs souligné que "C’est un immense honneur pour l’Association mondiale des olympiens d’avoir un Patron comme S.A.S. le Prince Albert II de Monaco"... "Il est à la fois un olympien et un véritable humaniste, profondément convaincu que les valeurs du sport ont le pouvoir de changer une vie et de rendre la société meilleure. Son implication et ses capacités de persuasion nous permettront d’accroître notre influence et de convaincre de nouveaux acteurs que les olympiens, partout dans le monde, peuvent et doivent contribuer à améliorer le monde dans lequel nous vivons. Je ne le remercierai jamais assez pour son soutien". Par ailleurs, la Suédoise Pernilla Wiberg, championne de ski de descente et ancien membre du CIO, a également été nommée membre du Comité Exécutif de l’AMO.

Une autre récompense

Actus de Monaco
Président du Comité Olympique monégasque membre du Comité international olympique, S.A.S le Prince Albert II s'est rendu à Innsbruck, du 13 au 15 janvier. A l’occasion des Premiers Jeux Olympiques d’hiver de la jeunesse qui réunissent jusqu'au 22 janvier, un millier d'athlètes de 70 pays, âgés de 14 et 19 ans. Ils s'affrontent dans les mêmes disciplines que les "adultes". Cette manifestation a été décidée lors de la 119e session du CIO, tenue à Guatemala city du 4 au 7 juillet 2007. Le 13 janvier, à 15 h 30, au centre de Conférence de la capitale du du land duTyrol, le Prince était présent à la cérémonie d’inauguration du 75e Congrès de l’AIPS, Association Internationale de la Presse Sportive. Il a reçu un "Power of Sport Award" en reconnaissance de son engagement exceptionnel pour le sport au service de la paix et du progrès social à travers le monde. Le trophée lui a été remis par le Gianni Merlo, président de l’AIPS. Ont également été distingués S.A.R le Prince Faisal de Jordanie et l’athlète italien Fabrizio Macchi. Puis, S.A.S. Albert II a participé à 18 h 30, au Tremplin de Bergisel, à la cérémonie au cours de laquelle Heinz Fischer, président de l'Autriche a déclaré les Jeux ouverts. Ensuite, il a assisté à la réception offerte par Jacques Rogge, président du CIO. Le 14 janvier, S.A.S le Prince Albert suivait les épreuves sportives et particulièrement la descente du skieur monégasque Brian Pelassy. Le 9 janvier, il avait présenté les trois jeunes Monégasques, Bryan Pelassy, 16 ans, pour le ski alpin, Rudy Rinaldi et Jérémy Torre, 18 ans, pour le bobsleigh. Le premier est lycéen de l'établissement François d'Assise Nicolas Barré et les deux autres sont élèves au Lycée hôtelier. Et le Prince qui a participé à cinq Jeux Olympiques en bobsleigh, Calgary en 1988, Albertville en 1992, Lillehammer en 1994, Nagano en 1998 et Salt Lake City en 2002, avait déclaré "Je formule le vœu que Bryan Pelassy, Rudy Rinaldi et Jérémy Torre puissent vivre pleinement cette expérience inoubliable et exaltante. Je leur souhaite de se construire pleinement sur ce qu'ils apprendront aux JOJ, de continuer de développer cet esprit de joie et de dépassement de soi, de poursuivre leur entraînement et la compétition à l'avenir".

En mémoire d'une princesse défunte

La princesse Charlène honorera la mémoire de la princesse Grace le 11 mars prochain à la galerie d’art de Bendigo, ville d'environ 76.000 habitants, au centre de l’État de Victoria à 150 km au sud de Melbourne. Lors du vernissage d'une exposition consacrée à celle qui fut une actrice et une princesse inoubliables, "Grace Kelly: Style Icon" (ci-contre la vidéo de l'exposition originale, archives d'Eva Esztergar, 2007), organisée par le Victoria & Albert Museum de Londres et le Grimaldi Forum de Monaco. Elle s'est précédemment tenue à Londres où elle a attiré quelque 200.000 visiteurs avant d'être présentée en différents lieux. La garde-robe de l’actrice sera présentée parallèlement à son parcours, on passera des costumes des films d’Alfred Hitchcock aux créations des grands couturiers, une centaine de pièces jalonneront ainsi l’histoire de l’actrice devenue princesse. Andrew Cannon, consul honoraire de Monaco à Melbourne, précise qu'au décès de la princesse Grace, c'est l'Australie qui a adressé le plus grand nombre de lettres de condoléances à la famille princière, aussi prévoit-il que cette exposition sera très appréciée. La princesse Charlène accomplira seule ce déplacement ou peut-être en compagnie d'un membre de la famille princière. Le Prince ne sera pas libre à ce moment, étant retenu par une invitation que lui a faite Nicolas Sarkozy. Ce dernier l'a en effet convié à une conférence sur l’eau à Marseille, et l'on connaît l'intérêt que porte Albert II de Monaco à ces questions.
Une autre façon d'évoquer la princesse Grace existe, c'est le biopic, genre qui va actuellement de succès en succès. Aussi, rien d'étonnant à ce qu'un réalisateur ait souhaité porter à l'écran des épisodes de cette vie extraordinaire. Olivier Dahan pourrait aborder le sujet. Le film serait produit par Pierre-Ange Le Pogam avec un budget de 15 millions de dollars et Arash Amel en signerait le scénario. Dahan serait en train de rechercher l'actrice incarnant le mieux la princesse de Monaco. Le film devrait se dérouler en 1962, au moment où le président de Gaulle demande à la Principauté de réformer sa politique fiscale. La princesse Grace ne connaît alors que ses obligations et le film montrera tout ce qu'elle fit pour aider sa nouvelle patrie dans la résolution de cette affaire compliquée.

Pour favoriser l'emploi

Un "Après-midi découverte professionnelle" de certains secteurs d’activités porteurs d’emplois en Principauté était proposé le 13 janvier à tous les élèves des classes de terminales, de BTS et à ceux préparant le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion. A l'initiative de la Commission d’insertion des diplômés, sous la tutelle du Département des Affaires sociales et de la santé, en collaboration avec le Département de l’Intérieur, par l'intemédiaire de la Direction de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Dans le cadre du lycée Albert 1er, en présence de Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, et d'Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Quelque 500 élèves ont ainsi pu découvrir les secteurs d’activités porteurs d’emplois en Principauté que leur présentaient des intervenants professionnels de l'hôtellerie, la santé, la comptabilité ou le yachting. Après une introduction des deux conseillers de Gouvernement, 11 intervenants professionnels se sont succédé pour présenter les divers métiers et fonctions que ces secteurs dynamiques génèrent. Et pour inciter ces jeunes gens à choisir, en étant pleinement informés, leur future orientation. La Commission d’insertion des diplômés joue un grand rôle en matière de soutien à la recherche d’emploi des diplômés, ce qui a déjà permis de placer une cinquantaine de jeunes Monégasques au sein des plus importantes entreprises de la Principauté.


Un nouveau Sporting

Photo (c) SBM
Photo (c) SBM
La Société des Bains de Mer vient de présenter son projet de bâtiment destiné à remplacer le Sporting d’Hiver, d’ici à 2020. Cette présentation s'est faite devant le ministre d’État, y assistaient aussi le président du Conseil national et les élus du Parlement monégasque, le conseiller de Gouvernement pour les Finances et l'économie, le conseiller de Gouvernement pour l'Equipement, l'environnement et l'urbanisme, le secrétaire général du ministère d’État, ainsi que les membres du Conseil d'administration de la S.B.M. et les architectes du projet. Lequel semble faire l'unanimité et plaire à ceux qui souhaitent maintenir l’attractivité du quartier, en ce qui concerne le secteur hôtelier, touristique et commercial. On devrait commencer en 2012 par la construction des nouveaux bureaux administratifs de la S.B.M., dans le prolongement des Thermes marins, afin de libérer les espaces du Sporting d'Hiver et commencer la construction du nouveau complexe en 2016, pendant environ 4 ans. Le complexe immobilier accueillera des appartements de 250 à 800 m² ouverts sur les jardins du Casino, des surfaces de bureaux de grand standing, plus de 4.500m² de surfaces dédiées aux boutiques de luxe et un espace de congrès qui réintégrera les plus beaux éléments de style art déco de la Salle des Arts de l'actuel Sporting d'Hiver. Par ailleurs, un espace de 800 m² sera consacré à l'art et aux expositions ainsi qu'à des restaurants et des cafés. Est aussi prévu un parking de 500 places relié à celui des Boulingrins. Le coût de cette opération devrait excéder celui de la construction du Monte-Carlo Bay qui a coûté 220 millions d'euros, compte tenu de l'ampleur et de la qualité du chantier. Selon la S.B.M., un plan de financement sur 10 ans est retenu. Ce projet est l’œuvre du cabinet Rogers Stirk Harbour & Partners, créé par Lord Richard Rogers. Lauréat de la Biennale de Venise en 2006 et du Prix Pritzker en 2007, c'est est un des grands noms de l'architecture et de l'urbanisme contemporains. On lui doit notamment le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou en collaboration avec Renzo Piano, le Dôme du Millénaire à Londres ou l'hotel Hesperia Tower à L'Hospitalet de Llobregat près de Barcelone. L'architecte monégasque Alexandre Giraldi est chargé de coordonner le projet.

En piste à Fontvieille et sur les cimaises

On sait que le XXXVIe Festival international du cirque de Monte-Carlo se déroulera du 19 au 29 janvier. Mais en attendant, on peut s'y préparer avec "Le cirque autour du monde", une exposition collective à laquelle participent 5 artistes venus de plusieurs pays et qui en présentent leur vision personnelle. Elle est accueillie à la Maison de l’Amérique latine de Monaco jusqu'au 28 janvier, tous les jours de 15 à 20 h, sauf le dimanche. Le vernissage a eu lieu le 11 janvier à 19 h. On y retrouvera donc Marcos Marin, récemment nommé académicien à l’Académie des Beaux Arts du Portugal, cet artiste brésilien vit à Monaco depuis quelques mois. Il est connu pour sa sculpture du Prince Rainier à Fontvieille ou encore pour ses nombreux portraits optiques. Pauline Fillioux est une jeune artiste française qui vit et travaille actuellement à Paris. Son travail de l’image par superposition de couches de scotch, lui a valu en 2010, le 1er prix du concours "Jeunes Talents" organisé par la FIAC. Daniel You est un artiste français d’origine vietnamienne très apprécié pour son dessin et de ses peintures. Diogo Navarro, né au Mozambique, vit et travaille au Portugal. Il est aujourd’hui très présent sur le marché portugais et International. Renato Rodyner, né au sud du Brésil et naturalisé portugais, vit et travaille aujourd’hui au Portugal. Il a acquis très vite une grande notoriété par la richesse et la variété de sa technique.
Pour plus d'info, consultez l'agenda interactif de Monaco en cliquant ici

Un compositeur fort apprécié

On célèbre cette année le 100e anniversaire de la mort de Jules Massenet, décédé à Paris le 13 août 1912. On pourrait d'ailleurs aussi évoquer 170e anniversaire de sa naissance à Saint-Étienne, le 12 mai 1842. Les rapports du compositeur avec l'Opéra de Monte-Carlo ont été très étroits et il séjourna à plusieurs reprises en Principauté où il rencontra le Prince Albert Ier. La première de sept de ses opéras a été donnée Salle Garnier, "Le Jongleur de Notre-Dame" le 18 février 1902, "Chérubin" le 14 février 1905, "Thérèse", le 7 février 1907, "Don Quichotte", le 19 février 1910 avec la grande basse russe Fiodor Chaliapine et enfin "Roma", le 17 février 1912. Après la mort du compositeur, on créa à Monte-Carlo "Cléopâtre", le 23 février 1914 et "Amadis", le 1er avril 1922. A ces créations posthumes on pourrait ajouter "Jérusalem", pièce en 5 actes, en prose, de Georges Rivollet, avec une musique de scène composée par Massenet et dont Monte-Carlo eut la primeur le 17 janvier 1914. Son buste figure actuellement en bonne place devant l'Opéra. Rien d'étonnant donc après tous ces rappels que la deuxième œuvre au programme de la saison 2011-2012 et la première de la nouvelle année soit un hommage à ce compositeur. Et Jean-Louis Grinda a choisi une œuvre peu connue et qui ne ne peut être taxée de mièvre comme on en fait parfois le reproche à Massenet. "La Navarraise", d'après un livret de Jules Claretie et Henri Cain inspiré de la nouvelle "La Cigarette" de Jules Claretie, fut créée au Covent Garden de Londres, le 20 juin1894. Elle se déroule au pays basque espagnol durant la troisième guerre carliste entre 1872 et 1876. Ces différents conflits opposaient la branche des Bourbons qui se disait légitime à celle tout aussi légitime mais ayant à sa tête la reine Isabelle II. Le directeur de l'Opéra de Monte-Carlo a situé l'action durant la guerre civile qui ravagea l'Espagne de 1936 à 1939. Excellente transposition. Cette production fut donnée pour trois représentations dans la ville natale de Massenet, à l'Opéra Théâtre de Saint-Étienne, pour trois représentations, en novembre dernier, avec une distribution différente de celle qui sera présente à Monte-Carlo les 20, 22, 25 et 27 janvier. "La Navarraise" comporte deux actes assez courts, aussi était-elle accompagnée à Saint-Étienne par "Cavalleria rusticana" de Pietro Mascagni, œuvre avec laquelle elle a quelques points communs. A Monte-Carlo, c'est "L'Enfant et les sortilèges" qui complètera le spectacle. Peu de rapport évidemment avec "La Navarraise", cependant on notera que l’œuvre de Maurice Ravel sur un livret de Colette fut créée le 25 mars 1925 à l'Opéra de Monte-Carlo.

Le Centre Pompidou s'expose à Monaco

L'été prochain, se produira à Monaco un évènement qui devrait attirer de nombreux amateurs d’art qui ne veulent pas aller à Paris en cette saison. Il aura lieu à l'Espace Ravel du Grimaldi forum du 13 juillet au 9 septembre 2012. Le Centre Pompidou y sera à l'honneur. Cette exposition, "Extra Large", fruit d’une étroite collaboration entre l'établissement parisien et le Grimaldi Forum Monaco, présentera une quarantaine d’œuvres choisies parmi les plus imposantes de la collection du Musée national d’art moderne. Il s'agira d'acquisitions récentes ou jamais exposées en Europe, des grands noms de l’art du XXe siècle, Joan Miró, Jean Dubuffet, Roberto Matta, Pierre Soulages, Frank Stella, Sam Francis ou encore Yan Pei-Ming, mais aussi des sculptures, installations et environnements de Jean Tinguely, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Daniel Buren en passant par Sol LeWitt, Anish Kapoor, ou Bill Viola. Voilà qui pourra faire oublier quelque peu l’annulation de la grande exposition Jeff Koons qui était prévue. Le prix d'entrée est fixé à 12 €, réduit à 8 pour les étudiants de moins de 25 ans, les personnes de plus de 65 ans et les groupes à partir de 10 personnes. La prévente par Internet a déjà commencé sur www.grimaldiforum.com, au tarif unique 8 €. L'entrée est gratuite pour les moins de 18 ans.

17/01/2012


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :