Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Vendredi 24 Octobre 2014
9:42
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Actus de Monaco

01/05/2012
Lu par 2132 visiteurs web

Conférences internationales - De nouveaux hôtes à Monaco - Le chien à l'honneur - Des nageurs sud-africains choyés - Pour la Syrie - En voiture, de luxe ou écologique - Pour l'amour des plantes - Des souvenirs


Conférences internationales

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP

actus_monaco_8.mp3 Actus_Monaco.mp3  (349.1 Ko)

Dans le cadre de la présidence britannique du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, une conférence de haut niveau sur l’avenir de la Cour européenne des Droits de l’Homme s'est tenue à Brighton les 19 et 20 avril. (Voir photo) Elle faisait suite à celles d’Interlaken des 18 et 19 février 2010 et d’Izmir des 26 et 27 avril 2011. Elle était présidée par Lord Kenneth Clarke, député, secrétaire d’État à la Justice et chancelier du Royaume-Uni. S.E. Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires, conduisait la délégation de la Principauté de Monaco, accompagné d'Antonella Sampo-Couma, administrateur principal à la direction des Services judiciaires. Il s’est exprimé lors de la première matinée de la Conférence au cours de laquelle intervenaient les chefs des délégation. Le tour de table a été suivi par un échange de vues sur la mise en œuvre de la Convention à l'échelon national, il était animé par Dominic Grieve, Attorney General. La conférence a adopté la Déclaration de Brighton qui contient de nombreuses mesures destinées à renforcer la mise en œuvre de la Convention à l'échelon national, à améliorer le traitement des requêtes, à faire appliquer strictement les critères de recevabilité et à garantir l’autorité et la crédibilité de la Cour entre autres.

Le 23 avril, Jean-François Robillon, président du Conseil national, était l'invité d'honneur de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui tenait à Copenhague, la réunion annuelle de son Bureau. Accueilli officiellement par Petros Efthymiou, président de l'AP OSCE et Spencer Oliver, secrétaire général de l'Organisation, Jean-François Robillon a solennellement invité les chefs des délégations représentant les 56 États membres à prendre part aux travaux de la 21e Session annuelle de l'AP OSCE qui se déroulera en Principauté, du 5 au 9 juillet prochain. Leur disant notamment "J'espère que votre séjour vous permettra de découvrir le vrai visage de Monaco, son histoire, son esprit d'ouverture sur le monde, son dynamisme entrepreneurial, associatif, artistique et créatif, qui composent les véritables richesses de la Principauté". Dans son allocution, il a souligné l'importance du dialogue et des échanges interparlementaires, qui permet de mieux connaître les spécificités et les réalités des pays qui composent la richesse et la diversité de l'AP OSCE. Il a aussi fait part de son attachement à l'idée d'accueillir à Monaco, lors de cette session, le Forum Méditerranéen annuel de l'Organisation. Ce qui est pour lui "une occasion remarquable pour dialoguer avec nos partenaires de la Rive Sud de la Méditerranée et faire un point sur les processus de transition démocratiques engagés dans de nombreux Pays de la région".

De nouveaux hôtes à Monaco

En février dernier, S.A.S. Albert II se rendait en voyage d’État au Mali et Amadou Toumani Touré, président de la République de ce pays, lui offrait sept sept tortues, d’un centre d’élevage situé près de Bamako. Elles sont arrivées par avion il y a une douzaine de jours et ont rejoint l’Institut océanographique de Monaco où un vaste espace leur a été aménagé sur les terrasses. Le 24 avril, la princesse Charlène était présente aux côtés de Robert Calcagno lors de leur présentation et dès le lendemain matin, le public pouvait voir et même toucher les tortues dans leur habitat. Deux mâles et cinq femelles, âgés de deux à trente ans qui appartiennent à l'espèce Centrochelys sulcata, on les trouve en Mauritanie, au Sénégal, Mali, Tchad, Soudan et Éthiopie. Ces tortues sillonnées se complaisent dans un milieu sablonneux avec une végétation sèche. Elles se protègent de la chaleur dans des terriers qu'elles creusent. C'est la plus grosse des tortues terrestres, 80 cm de long, après celle des Galapagos et la tortue géante des Seychelles. Les mâles sont généralement plus gros que les femelles et pèsent jusqu'à 100 kg contre 60 pour les femelles. Leur alimentation se compose surtout d'aliments secs tels que le foin, assortis de quelques herbes sauvages. La femelle pond de 15 à 30 œufs d'une cinquantaine de grammes, jusqu'à 4 fois par an, l'incubation dure une centaine de jours. Malheureusement, c'est une espèce en voie de disparition qui subit la désertification de sa zone de répartition et l'urbanisation progressive ainsi que les captures sauvages. Elle est classée en annexe II de la CITES, Convention on International Trade of Endangered Species ou en français Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Mais les exemplaires accueillis au Musée océanographique sont assurés d'y couler des jours heureux, et de plus, comme indique Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique "Cette île aux tortues de 600m² est à la fois un espace de jeu pour les enfants et de repos pour les parents".
Rappelons que le président Amadou Toumani Touré a été renversé par un coup d'État militaire dans la nuit du 21 au 22 mars dernier. Élu la première fois le 8 juin 2002, il terminait son second mandat et des élections étaient prévues le 29 avril. Le 8 avril, il a démissionné officiellement de ses fonctions présidentielles et se trouve actuellement au Sénégal avec sa famille. Mais Robert Calcagno nous rassure sur le sort des tortues durant ces journées troublées. "Les tortues ont été mises en sécurité dans un trou, comme elles le feraient naturellement. Dès qu’il y a eu une accalmie dans le pays, nous avons fait appel à un intermédiaire spécialisé dans les interventions en pays en guerre pour leur exfiltration. Elles sont arrivées en bonne santé, et ont eu droit à un festin de carottes". Lors de sa visite officielle en Principauté à l’automne dernier, Amadou Toumani Touré, alors président du Mali, avait visité le Musée océanographique de Monaco et avait été vivement impressionné, "Je voudrais adresser mes sincères remerciements et encouragements a la direction et l’ensemble du personnel du Musée pour l’impressionnant travail de recherche, de collecte, de préservation et d’éducation que vous offrez à la communauté scientifique mondiale et aux visiteurs", avait-il déclaré.

Le chien à l'honneur

Cliquez sur l'image pour commander le timbre sur le site officiel d'OETP
Cliquez sur l'image pour commander le timbre sur le site officiel d'OETP
Le 28 avril, en compagnie de son frère, Gareth Wittstock, de Mélanie-Antoinette de Massy et de la baronne Elisabeth-Anne de Massy, respectivement petite-fille et fille de la princesse Antoinette, S.A.S. la princesse Charlène a assisté à l'exposition canine internationale qui s'est tenue les 27 et 28 avril sous le Chapiteau de l'Espace Fontvieille. Manifestation placée sous la présidence d'Elisabeth-Anne de Massy et organisée par la Société canine de Monaco. Le gagnant de ce concours a été un caniche nain noir. Le chien était vraiment honoré dans la région. En effet, dans le cadre de la Semaine canine internationale de la Méditerranée, le 29 avril avait lieu à San Remo l'exposition canine internationale CAC, Certificat d'Aptitude au Championnat de Beauté National et CACIB, Certificat d'Aptitude au Championnat International de Beauté. Le 30 avril, c'est au Palais Nikaïa de Nice qu'était accueillie la même manifestation. L'exposition de Nice, couplée à celles de Monaco et San Remo, permet de gagner le Trophée de la Méditerranée, le titre de champion de la Méditerranée est décerné au chien qui a gagné les 3 CACIB de ces trois villes.

A l'occasion de l'exposition de Monaco, un timbre a été émis, d'une valeur de 0,89 €, c'est l’œuvre de Colette Thurillet, artiste peintre naturaliste et animalier. Elle le dédicaçait, il représente un très beau "Colley".

A propos de philatélie, signalons que du 23 juin au 15 août prochain se tiendra au Havenhuis de Caese de Bruges, bâtiment historique de 1765, une Exposition philatélique consacrée à la collection philatélique de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. A cette occasion, la Principauté de Monaco et la Belgique émettront ensemble un timbre inspiré du tableau "Cabaret au bord de la rivière" du peintre Jan Brueghel. Une vente "Premier Jour" sera organisée sur place le 23 juin en présence de l’Office des émissions de timbres-poste de Monaco et de La Poste belge.

Des nageurs sud-africains choyés

La princesse Charlène de Monaco a invité la sélection olympique de natation d'Afrique du Sud à passer deux semaines en Principauté, du 7 au 22 juillet prochain, afin de préparer les Jeux Olympiques de Londres. C'est ce qu'a déclaré Jace Naidoo, président de la SSA, Swimming South Africa, Fédération sud-africaine de natation. Le comité olympique sud-africain s’occupera du voyage de ses champions, la princesse qui se souvient qu'elle a appartenu à même équipe de natation, leur offrira hébergement, restauration et équipements. L’équipe sud-africaine de natation comprendra certainement Cameron van der Burgh, spécialiste des épreuves de brasse, 50 et 100 m, ainsi que Chad Le Clos, spécialiste des épreuves de papillon et quatre nages (papillon et quatre nages.

Pour la Syrie

Face à la situation préoccupante de la Syrie, le Gouvernement princier vient de débloquer une aide d’urgence en faveur du CICR, Comité International de la Croix-Rouge, afin d'apporter une assistance aux victimes des combats qui, commencés en mars 2011, se sont considérablement intensifiés depuis décembre dernier. Les conséquences sont alarmantes, nombreux morts et blessés et des dizaines de milliers de personnes ont quitté leur domicile, abandonnant tout derrière elles. Le CICR qui est présent en Syrie depuis 1967, en partenariat avec le Croissant-Rouge arabe syrien, aide les civils et les belligérants des deux camps blessés dans les combats et leur apporte les premiers secours quel que soit le lieu. Cette aide humanitaire d’urgence du Gouvernement princier va s'exercer dans deux domaines, respect des droits des civils, des blessés et des prisonniers selon les conventions de Genève et des protocoles additionnels ainsi que soutien des victimes du conflit en matière de soins, d’accès à l’eau et à l’habitat en assurant leur sécurité économique avec la distribution de vivres et de non-vivres.

En voiture, de luxe ou écologique

Photo courtoisie (c) DR
Photo courtoisie (c) DR
La course d'autos d'exception, Classic Serenissima Run, a eu lieu entre Monaco et Venise du 23 au 28 avril. Une quarantaine de voitures y participaient, quelques Bentley, Aston Martin, Bugatti, Alfa Romeo ou autres Maserati. On pouvait aussi y remarquer une Ferrari GTO estimée à 35 millions de dollars, une Isotta Fraschini de 1913. Il s'agissait de parcourir en cinq jours, les 1.400 km qui séparent les deux villes et plutôt que de se livrer à un exercice de vitesse, il fallait s'astreindre à la régularité en respectant une vitesse moyenne de 50 km à l'heure. Ce rallye haut de gamme réunissait des conducteurs d'une quinzaine de nationalités, un Indien, un Australien et de nombreux Américains venus spécialement avec leurs véhicules. Un univers plutôt masculin. Cependant, on notait un équipage de deux Américaines septuagénaires, au volant de la Delahaye de 1938 se trouvait la femme de Peter Mullin, l'homme d'affaires californien plus grand collectionneur de voitures au monde. Au bout de deux jours la Delahaye a une panne de boîte de vitesses, un ami a gentiment dépanné les deux dames en leur prêtant sa Rolls-Royce.

C'est à une tout autre épreuve que se sont attaqués deux Norvégiens. Partis d'Oslo le16 avril, Arnt G. Hartvig et Marius Bornstein se sont dirigés vers Monaco où ils sont arrivés le 20, soit quelque 2160 km. Jusqu'ici rien que de très banal. Mais nos deux hommes étaient à bord de véhicules fonctionnant à l'hydrogène, deux Hyundai iX35 FCEV, fuel cell electric vehicle”. Et s'il se sont arrêtés à Gothenburg, Kiel, Hamburg, Cologne, Karlsruhe, Freiburg et Grenoble, ce n'était certes pas pour apprécier les charmes de ces villes mais bien pour faire le plein, qui l'on s'en doute, ne peut se faire partout ! Et il ne fallait pas être torturé par la hantise de tomber en panne sèche, comme dans cette portion du trajet entre Grenoble et Monaco, sur la route Napoléon où l'on imagine aisément que les pompes distribuant de l'hydrogène sous pression ne doivent pas être légion. Et nos deux intrépides n'étaient accompagnés d'aucun véhicule ravitailleur. Mais ils nous ont prouvé que les voitures à hydrogène peuvent avoir de l'avenir et qu'un jour, peut-être pas si lointain, elles circuleront couramment et seront facilement alimentées. Il se dit même que Hyundai devrait proposer ce modèle expérimental en série à partir de 2015. Et toujours sans émettre une once de CO2, ils sont repartis vers la capitale norvégienne.

Pour l'amour des plantes

Il n'y en a pas que pour le règne animal, le végétal a aussi sa place et la 29e édition de Monaco Expo Cactus s'est tenue au Jardin Exotique le 28 et 29 avril. Ce rendez-vous annuel organisé par la Mairie de Monaco avec le concours de l’AJEM, Association des Amis du Jardin exotique de Monaco, a toujours beaucoup de succès. Il propose chaque année un programme varié, conférences données par des spécialistes le samedi après-midi et aussi un véritable marché aux plantes succulentes, il est unique en son genre par la riche diversité des stands. Les plantes exposées ont produites par des horticulteurs tout prêts sur place à offrir au public une série de conseils pour l'entretien de ces végétaux.

Des souvenirs

21 avril 1921, à l'Opéra de Monte-Carlo, durant la saison de ballets russes de Serge de Diaghilew, représentation de "Les Sylphides", rêverie romantique en 1 acte, de Michel Fokine, musique de Chopin, décors et costumes d'Alexandre Benois. Et "Shéhérazade", drame chorégraphique en 1 acte de Michel Fokine et Léon Bakst, musique de Rimsky-Korsakow. Le ballet Les Sylphides avait été créé à Paris pour les Ballets russes le 2 juin 1909 au Théâtre du Châtelet. Shéhérazade fut créée le 4 juin 1910 à l'opéra de Paris, les interprètes principaux en étaient Tamara Karsavina, Anna Pavlova et Vaslav Nijinski.

24 avril 1897, décès à Stuttgart, capitale du royaume de Wurtemberg, de Florestine Gabrielle Antoinette Grimaldi, princesse de Monaco. Elle était née le 2 octobre 1833 à Fontenay-aux-Roses, alors dans le département de la Seine et actuellement dans celui des Hauts-de-Seine. Elle était la fille du prince souverain Florestan Ier de Monaco, 1785-1856, et de son épouse Caroline Gibert de Lametz,1793-1879. Le 16 février 1863, elle se maria avec le duc Frédéric de Wurtemberg-Urach, 1810-1869, en la chapelle palatine de Monaco.

25 avril 1915, naissance à Paris de l'acteur français Jean Chevrier mort le 13 décembre 1975 dans la capitale française. Il fut l'époux de Marie Bell, et est enterré comme elle au cimetière de Monaco.

26 avril 1911, à l'Opéra de Monte-Carlo, création par les Ballets russes de Serge Diaghilev de Narcisse, poème mythologique en un acte. Décors et costumes de Léon Bakst, musique de Nicholas Tcherepnin, chorégraphie de Michel Fokine.

27 avril 1955, Louise de Vilmorin recevait le prix littéraire Prince-Pierre de Monaco créé en 1951 par Rainier III en hommage à son père. Rainier, encore célibataire pour moins d'un an, lui remettra l'enveloppe contenant un chèque d'un million de francs ainsi qu'une médaille dans un écrin. Au déjeuner, elle sera assise à côté de lui pour partager le repas composé d'éclairs de foie gras, d'œufs pochés au curry, d'un tournedos Mascotte, de cœurs de laitue et d'un pudding diplomate. Puis, elle assistera avec la famille princière à une soirée à l'Opéra où seront créés quatre ballets de Constantin Nepo.

28 avril 1925, à l'Opéra de Monte-Carlo, création par les Ballets russes de Serge Diaghilev de Zéphire et Flore, ballet en trois scènes sur un argument de Boris Kochno. Musique de Vladimir Dukelsky, décors et costumes de Georges Braque, chorégraphie de Léonide Massine.

30 avril 1927, création à l'Opéra de Monte Carlo de la Chatte, ballet en 1 acte, sur un argument de Boris Kochno, d'après un mythe d'Ésope. C'était une commande de Serge Diaghilev, chorégraphie de George Balanchine, musique d'Henri Sauguet, architecture, sculptures et costumes de Naum Gabo et Antoine Pevsner, sous la direction du chef et compositeur monégasque Marc-César Scotto. Olga Spessivtseva, la chatte, et Serge Lifar, le jeune homme, en étaient les principaux interprètes.
30 avril 1991, mort de la princesse Ghislaine de Monaco à Neuilly-sur-Seine. Née le 13 octobre 1900 à Reims, elle avait épousé Louis II de Monaco le 25 juillet 1946. Devenue princesse douairière à la mort de ce dernier le 9 mai 1949, elle se retire plus tard à Paris où elle est inhumée au cimetière de Passy.

Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 2132 fois — Contenu mis à jour le 01/05/2012



Tags : actus, Monaco

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 105











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents