Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Publicité

Dimanche 20 Avril 2014
20:24
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Actus de Monaco

12/06/2012
Lu par 1694 visiteurs web

Retour aux sources - Une marraine prestigieuse - Une réunion de grande importance - Sauver les océans - Coopération Monaco-Tunisie - Le 52e Festival de Télévision en images - Des tournées toujours couronnées de succès - En faveur des enfants malades - Survolons cette première décade de juin


Retour aux sources

Jacobus Ier. Portrait à l'huile datant du XVIIIe siècle, par Nicolas de Largillière.
Jacobus Ier. Portrait à l'huile datant du XVIIIe siècle, par Nicolas de Largillière.
Cette fois, c'est officiel et les habitants du pays de Matignon, dans le département français des Côtes-d'Armor, en Bretagne, s'en réjouissent à l'avance. S.A.S. Albert de Monaco s'y rendra les 5 et 6 juillet prochain. Matignon, Plévenon et Saint-Cast-le-Guildo seront les étapes de ce déplacement et le Prince y retrouvera ses racines bretonnes. En juillet dernier, lors du mariage princier, les cloches de huit communes matignonnaises avaient résonné, ce qui prouve qu'elles n'ont pas oublié cette parenté. Nous avons déjà évoqué Jacques IV de Goÿon-Matignon, fils de Jacques III de Goÿon-Matignon qui se maria avec Louise-Hippolyte Grimaldi, fille d'Antoine Ier et de Marie de Lorraine qui régna à peine un an jusqu'au 29 décembre 1731. A la mort de son épouse, il devint prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier et régna jusqu'au 7 novembre 1733, date de la majorité de son fils Honoré III. Il y a quelques mois, Roland Petit, maire de Matignon et de la communauté de communes du pays de Matignon, avait fait porter au prince Albert Il une invitation par Anne-Marie et Didier Marsaudon, deux érudits locaux. Pour l'édile "C'est une visite privée mais qui doit être traitée comme une visite officielle".

Une marraine prestigieuse

Insigne 17e régiment du génie parachutiste
Insigne 17e régiment du génie parachutiste
Le 29 juin, S.A.R. la princesse Caroline de Monaco,princesse de Hanovre, deviendra à Montauban, dans le département français du Tarn-et-Garonne, la marraine du 17e RGP, régiment du génie parachutiste. Ceci à l'occasion de la passation de commandement entre le colonel Poitou et son successeur le lieutenant-colonel Vales. Cette initiative est née à l'automne dernier, elle est due à Christian Venard, aumônier du régiment qui connaît depuis longtemps la princesse Caroline. Le colonel Poitou a par la suite, officiellement sollicité la Princesse qui a accepté "avec joie et fierté" de devenir la marraine du régiment. Dans un message adressé à tous les militaires du régiment, Caroline de Monaco déclare "En devenant officiellement votre marraine, j'intègre un régiment prestigieux et je suis heureuse de contribuer à son rayonnement. Le 29 juin prochain, je serai parmi vous à Montauban pour vivre la passation de commandement du 17". La princesse Caroline, sensibilisée depuis longtemps à de nombreuses causes humanitaires, a su apprécier les qualités de ce corps d'élite.

Une réunion de grande importance

La 21e session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, Organization for Security and Co-operation in Europe, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, se tiendra au Grimaldi Forum du 5 au 9 juillet prochain. A l'invitation de la Principauté de Monaco pour laquelle on s'en doute, c'est un événement important, d'autant plus que les thèmes abordés ne sont pas de moindre importance, reprise économique, programme nucléaire iranien, démocratie dans le monde arabe, coopération militaire, et les droits de l’homme, en particulier en Biélorussie, en Russie et en Ukraine. Durant ces 5 jours de réunion, quelque 500 personnes dont 270 parlementaires représenteront 55 États membres. Parmi les temps forts, on remarquera l'adoption de la "Déclaration de Monaco", synthèse des travaux des 3 Commissions et des résolutions présentées par les parlementaires; l'élection d'un nouveau président de l'Assemblée parlementaire le 9 juillet, pour succéder au président sortant, le Grec Petros Efthymiou et l'organisation le 6 juillet, d'un Forum méditerranéen présidé par le Monégasque Jean-Charles Gardetto, sur le thème "Le partenariat méditerranéen de l’OSCE dans une région de changements: l’impact des élections depuis les événements de 2011".

Sauver les océans

Monaco préside la 22e Réunion des États Parties à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, dont on célèbre cette année le trentième anniversaire. S.E. Isabelle Picco, ambassadeur, représentant permanent de la Principauté de Monaco auprès de l’Organisation des Nations Unies, assure cette présidence. La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer a été adoptée le 10 décembre 1982 à Montego Bay, à la Jamaïque et compte 162 Parties, dont Monaco. Elle détermine la délimitation des eaux territoriales et reconnaît l’existence des ZEE, zones économiques exclusives où l’État dispose notamment d’un droit d’exploration et d’exploitation des fonds marins et des sous-sols. Sous son égide, le Tribunal international du droit de la mer, l’Autorité internationale des fonds marins et la Commission des limites du plateau continental ont été créés et des mécanismes de lutte contre la pollution maritime ont été mis en place. L’élection de Monaco à la présidence de cette Réunion marque la reconnaissance de la politique constante de la Principauté en faveur de la protection des mers et des océans et manifeste la confiance que l'on accorde à sa capacité à diriger des travaux de cette ampleur. Cette compétence avait notamment été reconnue lorsque Monaco avait présidé la 6e Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies à l’automne 2010.
Le 8 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan qui coïncidait avec le trentième anniversaire de la Convention de Montego Bay, Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU, a évoqué le lien de cette Réunion avec le sommet "Rio+20" qui s’ouvrira le 20 juin. Il a déclaré que "la protection des océans et des littoraux est l’un des principaux objectifs de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable" et a rappelé que la Convention de Montego Bay contribuait à la réalisation de ces objectifs par ses dispositions, notamment en matière de préservation du milieu marin, de recherche scientifique marine et de transfert des techniques marines.

Coopération Monaco-Tunisie

En partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de l’environnement tunisien et l’Agence française de développement, la Coopération monégasque soutient un projet visant à promouvoir au Parc national du Chaâmbi protection de la nature et développement local. Projet qui permettra notamment d’améliorer les conditions de vie de quelque 6.000 familles riveraines de ce Parc situé dans le centre-ouest de la Tunisie. D'une superficie de près de 7.000 hectares, il a été créé en 1980 pour assurer la protection de la faune et de la flore caractéristiques de l’Atlas tunisien. Dès 1977, c'était une réserve de la biosphère retenue par l’UNESCO. Il faut noter cependant que si aujourd'hui, le Parc a atteint son but en matière d'environnement, sa création s’est accompagnée d’importantes restrictions d’accès aux ressources naturelles. Ce qui a contraint une grande partie des familles à quitter leur village et a accru la précarité de celles qui sont restées. L’objectif du projet est donc de réconcilier le Parc avec les populations riveraines, réparties en 8 villages, sur la base d’un partage des avantages économiques de la conservation et d’une compensation des conséquences des restrictions d’accès aux ressources naturelles.
La Tunisie compte actuellement 8 Parcs nationaux présentant des caractéristiques identiques. En se basant sur l’expérience pilote du Parc National de Chaâmbi, il sera possible de revoir le cadre réglementaire des autres Parcs nationaux. Le financement de la Coopération monégasque s’élève à 386.500 €.

Le 52e Festival de Télévision en images


Des tournées toujours couronnées de succès

La Compagnie des Ballets de Monte-Carlo a donné les 2 et 3 juin à 19 h 30, deux représentations couronnées d'un vif succès à l’Opéra de Cologne. 3.000 personnes ont pu ainsi apprécier les qualités des danseurs et des chorégraphies de Jean-Christophe Maillot. Gioia Masala, soliste de la Compagnie, a dansé pour la dernière fois d'une brillante carrière qu'elle termine, le rôle de Lady Capulet dans "Roméo et Juliette". Gioia Masala a étudié la danse à l’École du Teatro alla Scala de Milan et à la School of American Ballet, puis a été soliste au Ballet Royal des Flandres de Belgique et au Staatstheater de Wiesbaden en Allemagne. En août 2000, elle a rejoint les Ballets de Monte-Carlo en qualité de soliste. Elle s'est très vite fait remarquer par l'interprétation qu'elle a donnée des chorégraphies de Jean-Christophe Maillot, tels la Marâtre dans "Cendrillon", la Reine dans "La Belle", Quince dans "Le Songe" ou encore la Pieuvre dans "Œil pour Œil". Dorénavant, elle va mettre toute son expérience au service des jeunes danseurs dont elle parfera la formation. La Compagnie poursuit sa tournée. Elle sera à Oviedo et Vittoria, en Espagne, avec "Cendrillon" de Jean-Christophe Maillot, les 13 et 15 juin. Au Bolchoï de Moscou, avec "Daphnis et Chloé" de Jean-Christophe Maillot (voir vidéo), les 29 et 30 juin. A Vaison-La-Romaine pour l'ouverture du Festival de "Vaison Danses" avec "Roméo et Juliette" de Jean-Christophe Maillot, les 9 et 10 juillet. A Perpignan pour l'ouverture du Festival des "Estivales de l’Archipel" avec "Roméo et Juliette" de Jean-Christophe Maillot, le 13 juillet.

En faveur des enfants malades

En mars dernier, l'AMADE Monaco a signé une convention de partenariat avec le Centre hospitalier Princesse Grace pour une action au sein des urgences pédiatriques. Grâce à l'action d'un groupe de bénévoles encadrés par un responsable, les SMILEYS. Leur mission est de contribuer au bien-être des enfants et de leur entourage. Les bénévoles fournissent un soutien ludique aux enfants, les distraient et les aident à surmonter les bouleversements psychologiques et affectifs liés à leur passage dans le service des urgences. Ceci en étroite collaboration avec le personnel soignant. Dans le cadre de leur action, les SMILEYS offriront à chaque enfant une petite poupée en tissu personnalisable, sur laquelle il leur sera possible d'écrire, notamment l'expression de leur douleur. L'association, représentée par Jean-Pierre Campana, président de l'AMADE Monaco et Joëlle Bacrot-Bardos, responsable du groupe SMILEYS, remettra officiellement les poupées au Centre hospitalier Princesse Grace, le 20 juin.

Survolons cette première décade de juin

1er juin 1885, à 11 h, funérailles de Victor Hugo qui était décédé d’une congestion pulmonaire le 22 mai précédent. Le lendemain 2 juin, celui qui deviendra Albert Ier le 10 septembre 1889, en rend compte à son père Charles III dans une lettre.
1er juin 1988, depuis cette date, le Festival Télévision de Monte-Carlo,est présidé par S.A.S. le Prince Albert.

2 juin 1944, par une ordonnance princière datée de ce jour, le prince souverain Louis II nomme son petit-fils Rainier prince héréditaire.

4 juin 1814, le titre de pair à vie, est octroyé par ordonnance de Louis XVIII, roi de France, à Honoré IV, titre confirmé à titre héréditaire par l'ordonnance du 19 août 1815 du même monarque. Louis XVIII lui accordera le titre de duc-pair héréditaire par ordonnance du 31 août 1817.

6 juin 1969, en compagnie de leurs trois enfants et sous la conduite de Marcel Kroenlein, directeur du Jardin exotique, LL.AA.SS. le Prince Rainier III et la Princesse Grace inaugurent le Pavillon monégasque aux Floralies internationales de Paris. C'étaient les troisièmes organisées dans le capitale française. A cette occasion, avait été créé le parc floral de Paris situé dans le Bois de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris.


Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1694 fois — Contenu mis à jour le 12/06/2012



Tags : actus, Monaco

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.














Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents