Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Dimanche 21 Septembre 2014
14:07
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)

Actus de Monaco

24/07/2012
Lu par 2434 visiteurs web

Autour des J.O. de Londres - Le Prince aux Baux-de-Provence - Réceptions annuelles - D'agréables soirées d'été - Avis de recherche - Anniversaires de cette fin du mois de juillet


Autour des J.O. de Londres

Photo (c) Getty Images
Photo (c) Getty Images

jeux_olympiques.mp3 Jeux_Olympiques.mp3  (836.45 Ko)

A l’occasion des XXXe Jeux Olympiques d’été, LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène sont partis pour Londres afin de participer à plusieurs manifestations officielles. En tant que président du Comité olympique monégasque et membre du Comité international olympique, le Prince prend part à la session du CIO qui a commencé le 23 juillet. Le même jour, le couple princier a assisté à la soirée de gala de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques à Buckingham Palace*, puis au Royal Opera House. Le 25 juillet, le Prince se rendra à la soirée de gala l’Association mondiale des Olympiens, dont il est le président honoraire. Enfin, le 27 juillet, LL.AA.SS. assisteront à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques au Stade Olympique.

* Vidéo ci-dessous



Le Prince aux Baux-de-Provence

Cet été est vraiment pour S.A.S. Albert II celui du souvenir, puisque après son récent déplacement sur les terres bretonnes du pays de Matignon, il s'est rendu le 21 juillet aux Baux-de-Provence dans le département français des Bouches-du-Rhône. Auprès du Prince on remarquait notamment Michel Fenard, maire des Baux, Michel Vauzelle, président de la région PACA, Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille et Bernard Reynès, député de la circonscription. Mais l'accueil le plus chaleureux, il l'a reçu de la population locale qui se souvenait que les 5 et 6 juin 1982, le jeune prince héréditaire,marquis des Baux, était venu avec sa mère la Princesse Grace et les clés de la ville lui avaient été remises. De nombreux Baussencs alors présents sont revenus pour cette nouvelle visite. Le Prince a visité l’exposition de photographies "D’un rocher à l’autre" organisée en hommage à la Princesse Grace par l’hebdomadaire Paris-Match. Elle se partage en plusieurs lieux historiques des Baux, entre autres la Cour et la galerie de l'Hôtel de Manville, l'Hôtel de Porcelet, l'église Saint-Vincent dont les magnifiques vitraux réalisés par le maître-verrier Max Ingrand avaient été offerts par le Prince Rainier III en 1962, la Porte d'Eyguières qui arbore les armoiries de la Maison Grimaldi et l'Hostellerie de la Reine Jeanne, anciennement Hôtel de Monte-Carlo. Cette exposition présente des clichés dont la plupart proviennent de Paris Match. Olivier Royant, directeur de la rédaction du magazine précise "On a été enthousiasmé par cette proposition des Baux, du fait qu'on voulait faire entrer la photo dans la ville. "Match", ce sont des photos qui racontent quelque chose, on est à une époque où Monaco est en train de se créer, et on assiste à un conte de fées, Grace devient une ambassadrice extraordinaire de la Principauté. Avec Rainier, ils vont ouvrir leur palais et ça donne des moments vrais qu'on a pu capter. Ces photos sont rares, c'était l'époque bénie du photojournalisme, tout était spontané, il y avait de la candeur, alors que maintenant avec le showbiz, c'est devenu très organisé". Puis le Prince a inauguré une place baptisée du nom de son père, "Prince Rainier III".
Le marquisat des Baux a été donné par le roi de France Louis XIII au Prince Honoré II de Monaco pour son fils Hercule, ceci en application de l’article IX du traité signé à Péronne le 14 septembre 1641.

Réceptions annuelles

Autour de S.E. Madame Claudette Gastaud, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, représentant permanent auprès du Conseil de l’Europe, Mme la Secrétaire Générale adjointe, Maud de Boer-Buquicchio et M. le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland. Photo (c) DR
Autour de S.E. Madame Claudette Gastaud, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, représentant permanent auprès du Conseil de l’Europe, Mme la Secrétaire Générale adjointe, Maud de Boer-Buquicchio et M. le Secrétaire Général, Thorbjørn Jagland. Photo (c) DR
Elles ont toutes les cinq, célébré l'anniversaire de l’avènement de S.A.S. le Prince Albert II. C'est en effet le 12 juillet 2005, à l'issue de la période de deuil officiel, S.A.S Rainier III était décédé le 6 avril précédent, que la cérémonie eut lieu.

Le 5 juillet à Strasbourg, la Représentation permanente de la Principauté de Monaco auprès du Conseil de l’Europe donnait une réception au jardin du restaurant "Buerehiesel", situé dans le parc de l’Orangerie. Les autorités ecclésiastiques et militaires ainsi que les nationales, régionales, départementales et locales, les présidents de juridictions, magistrats et professeurs d’université se sont retrouvés dans une atmosphère chaleureuse. On pouvait y côtoyer Thorbjørn Jagland, secrétaire général, Maud de Boer-Buquicchio, secrétaire général adjoint, Gianni Buquicchio, président de la Commission de Venise, les secrétaires exécutifs du Greco et de Moneyval, du Centre Nord-Sud, de l’APES, les hauts fonctionnaires du Conseil de l’Europe, les ambassadeurs et leurs épouses, les consuls généraux du Japon, de Chine, de Tunisie, du Mexique et leurs épouses, de nombreux juges à la Cour, Marie-Pascale Boisson et Régis Bergonzi, qui participaient à des réunions de Moneyval et du CPT étaient venus accompagnés de leurs collègues représentants de différents pays. Les participants ont exprimé leurs souhaits de santé et de bonheur à l’intention du Prince Souverain, de la Princesse Charlène et de la famille princière.

Le 6 juillet à Rome, une autre réception traditionnelle se déroulait dans les jardins et les salons de la résidence de l’ambassade de Monaco en Italie où S.E. Philippe Blanchi et son épouse accueillaient 200 invités. On y remarquait notamment Stefano Ronca, ministre plénipotentiaire, chef du protocole diplomatique de la République; des représentants du ministère des Affaires étrangères; Giuseppe Pecoraro, préfet de police de Rome; de nombreux ambassadeurs accrédités en Italie et auprès de la F.A.O. Il y avait aussi S.E. Jean-Claude Michel, ambassadeur de Monaco près le Saint-Siège et son épouse; LL.AA.RR. le duc et la duchesse de Castro; le prince et la princesse Sforza Ruspoli; la princesse Elettra Marconi Giovanelli; donna Edoarda Crociani ; Marisa Monti Riffeser; Claudio Gorelli, président du Club nautico di Roma; M. Claudio Della Porta, vice-président du même club et son frère Giancarlo; S.E. Franco Mistretta et son épouse; le marquis Fabrizio Di Giura, président honoraire de l’Association Dante Alighieri de Monaco; Enrico Malizia comte di Venosa, conseiller à la présidence du Conseil; l’ancien sénateur Francesco D’Onofrio; les consuls de Monaco en Italie et Roumanie accompagnés de leurs épouses. Dans le cadre de cette réception était présentée une exposition conjointe de peintures d’Annie G. Blanchi et Karen Thomas, professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Rome. La veille, S.E. Philippe Blanchi avait réuni à l’ambassade le corps consulaire de Monaco en Italie et Roumanie. Au cours de cette réunion, il avait exposé la situation intérieure de Monaco et les derniers développements de la politique extérieure conduite par S.A.S. Albert II. Ce fut aussi l’occasion, pour chacun des consuls présents, de présenter son action au service de la Principauté.

Le 10 juillet à Genève, la Mission permanente de la Principauté de Monaco près l'Office des Nations Unies et les autres Organisations internationales ayant leur siège à Genève, organisait sa traditionnelle réception. A cette occasion, S.E. Robert Fillon, ambassadeur, représentant permanent près les Nations Unies à Genève, et son épouse accueillait plus de 200 invités. Étaient aussi présents Carole Lanteri, ministre-conseiller, représentant permanent adjoint, Gilles Realini et Martine Garcia, diplomates à la Mission permanente, François Rumpf, consul de Monaco à Genève, ainsi que le personnel de la Mission à Genève et à l'ambassade de Berne. Les représentants des Autorités genevoises, de nombreux chefs de mission diplomatique et d'organismes internationaux avaient également été conviés. Dans son allocution S.E. Robert Fillon a évoqué l'actualité internationale récente, et plus particulièrement la vive préoccupation que suscite le conflit interne en Syrie. Le Conseil des droits de l'Homme, qui siège à Genève, a été extrêmement actif à propos de cette question; il devrait pouvoir contribuer, avec le Conseil de sécurité et avec la mission confiée à M. Kofi Annan, à faire évoluer la situation dans le sens du rétablissement de la paix civile et de la transition vers un gouvernement reconnu et accepté dans sa légitimité par toutes les parties en présence. L'ambassadeur a ensuite évoqué l'engagement constant et déterminé de S.A.S. Albert II en faveur de la préservation de l'environnement et de l'évolution vers une "économie verte".

Le même jour, à Madrid, dans le jardin de la Résidence pavoisé aux couleurs monégasques, Patrick Van Klaveren, ambassadeur de Monaco et son épouse, accompagnés du personnel de l’ambassade et du corps consulaire de la Principauté, accueillaient plus de 350 invités. Parmi les nombreuses personnalités du monde politique, économique, financier, médiatique, artistique et diplomatique on remarquait S.A.R. la Princesse Maria de Vidin de Bulgarie, S.A.I. le grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie et une délégation du corps de la noblesse de la Principauté des Asturies. Lors de son discours, S.E. Patrick Van Klaveren a adressé ses vœux de bonheur au couple princier de Monaco à l’occasion du premier anniversaire de son mariage. Il a particulièrement remercié toutes les personnes qui ont permis d’amplifier le réseau de relations de l’ambassade visant à faciliter les rapports entre les deux pays et à présenter des actualités monégasques dans la presse espagnole. La veille de cette réception, l’ambassadeur avait tenu une réunion avec le corps consulaire monégasque pour faire le point sur les diverses activités, d’établir une feuille de route notamment sur la médiatisation et la communication ainsi que sur l’organisation des visites des personnalités espagnoles en Principauté.

Le 13 juillet à Berne, c'est dans le cadre du restaurant Schöngrün du Centre Paul Klee qu'avait lieu la non moins traditionnelle réception de l'ambassade de Monaco en Suisse et au Liechtenstein. A cette occasion, S.E. Robert FILLON et son épouse recevaient plus de 200 invités, parmi lesquels la plupart des ambassadeurs en poste dans la capitale fédérale, de nombreux représentants du Département fédéral des Affaires étrangères, des ministères techniques avec lesquels l'ambassade de Monaco est en contact ainsi que des amis de la Principauté présents en Suisse. Le Conseil fédéral suisse était représenté par Isabelle Marti, chef du protocole du Département fédéral des Affaires étrangères, elle était accompagnée de ses collaborateurs. La représentation diplomatique de la Principauté en Suisse existe depuis plus d'un demi-siècle et les deux pays entretiennent des relations suivies, fondées sur un certain nombre de centres d'intérêts communs et de similitudes. Ils sont membres du Conseil de l'Europe sans être membres de l'Union Européenne et ont cherché à développer leur secteur financier dans le plein respect des règles internationales. Sur le plan international, ils ont placé l'action humanitaire et les préoccupations environnementales au premier rang de leurs priorités. Dans son message de bienvenue, S.E. Robert Fillon a indiqué qu'il serait appelé prochainement à quitter le territoire helvétique. Il a particulièrement remercié les autorités fédérales pour leur compétence et leur disponibilité de tous les instants sur les différents sujets. Il a également assuré de sa reconnaissance tous ses collègues diplomates en poste auprès de la Confédération suisse ainsi que toutes les personnalités présentes qui ont marqué de leur empreinte la relation avec l'Ambassade de Monaco en Suisse.

D'agréables soirées d'été

Ce sont celles qu'a programmées cette année le Festival International du Cirque de Monte-Carlo, les désignant sous le nom de "Circus Dinner Show Monte-Carlo". Du 19 juillet au 19 août 2012, des dîners-spectacles placés sous le thème du cirque auront lieu au Chapiteau de Fontvieille. Ces soirées comportant un dîner-spectacle divertissant ne peuvent que ravir les petits et les grands, gastronomie et cirque y sont célébrés. Certains se demanderont si les deux sont bien compatibles et si les repas servis à des centaines de spectateurs au regard braqué sur une scène méritent bien le qualificatif de gastronomiques. Qu'ils se rassurent, nous leur répondrons tout de suite qu'un tel défi est possible. Il suffit de s'adresser à un grand chef qui sait adapter son talent aux circonstances. Le choix s'est porté sur Philippe Joannès, Meilleur ouvrier de France 2000, qui est devenu ces derniers mois chef cuisinier de l'Hôtel Fairmont Monte-Carlooù il a succédé à Maryan Gandon. Il a donc réussi le pari en préparant un dîner composé de 4 plats pour le service traiteur "Private Dining by Fairmont Monte Carlo". Deux entrées, un plat, viande ou poisson qui ne demande pas à être servi particulièrement chaud, et un dessert, appelés "Lever de rideau, Ambiance, Spectacle et Grand final". Un menu par semaine a été prévu, les jeudi, vendredi, samedi et dimanche, ainsi on est sûr qu'une personne qui sera sous le chapiteau le jeudi 26 juillet, ne retrouvera pas dans son assiette le même repas le samedi 11 août. On notera la qualité des produits, pour le repas de la première semaine, le saumon était exceptionnel, et le loup extrêmement fin, aux dires de ceux qui ont préféré la volaille, elle était remarquable. Un service très efficace, effectué dans la bonhomie que requiert l'atmosphère détendue de la soirée, ce qui n'exclut ni la rigueur ni le savoir-faire. Le défilé d'une vingtaine de serveurs* portant leurs plats et se glissant entre les tables est fort réussi et digne de certaines mises en scène théâtrales. Tout au long de ces soirées, des artistes de renommée internationale se succèdent. On remarque particulièrement l'acrobate russe Elena Larkina, championne de hula-hoop, Kris Kremo, gentleman-jongleur qui étourdit le spectateur dans un tourbillon de chapeaux, Charly Borra le roi des pick-pockets que l'on n'aimerait pas avoir pour voisin dans le métro aux heures de pointe, il est vrai qu'il restitue à la fin les objets dérobés... Quant aux trois frères Castors, ils aident à leur façon, peu conventionnelle, la brigade de serveurs patentés. Carmino d’Angelo, à la tête de son orchestre de 10 musiciens anime la soirée.

* Ambiance vidéo par Eva Esztergar

Avis de recherche

Nicole Kidman. Photo (c) DR
Nicole Kidman. Photo (c) DR
"Grace of Monaco", le film du réalisateur Olivier Dahan, verra enfin le jour, on en est certain cette fois et si l'on sait que le rôle de la princesse Grace sera tenu par l'actrice australienne Nicole Kidman, on vient d'apprendre que l'équipe du tournage recherche maintenant deux enfants pour interpréter le prince Albert et la princesse Caroline enfants. Deux petits rôles qui ne sont toujours pas pourvus. Une fillette de six ou sept ans, petite et brune aux yeux bleus parlant couramment anglais et un garçonnet blond aux yeux bleus, âgé de quatre à cinq ans. Ils devront jouer dans les scènes de famille pendant une quinzaine de jours. "Nous ne cherchons pas des enfants comédiens. Les enfants qui joueront ont très peu de dialogues, ce sera surtout de la présence à l'image dans des scènes de famille" indique-t-on. Le tournage commencera le 15 septembre 2012 et durera jusqu'au 20 décembre prochain.
 Le film se déroule en 1962 au moment de la crise franco-monégasque et le rôle que joua alors la Princesse y est évoqué.
Pour participer au casting, envoyez les photos, date de naissance, taille et coordonnées complètes de votre enfant par mail, en cliquant sur l'image.

Anniversaires de cette fin du mois de juillet

14 juillet 1993, mort de Gilles-Henri-Alexis Barthe qui fut évêque de Monaco de 1953 à 1962. C'est lui qui a marié Grace Kelly et le Prince Rainier le 18 avril 1956. Nommé évêque de Fréjus et Toulon en 1962, il se retira en 1983. Il était né le 4 juin 1906.

20 juillet 1723, décès de Teresa Maria Grimaldi, fille d'Hercule Grimaldi et Maria Aurelia Spinola et donc sœur de Louis Ier.

23 juillet 1890, Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Wąż-Kostrowicki, jeune élève de 8e au Collège saint-Charles recevait de très nombreux prix lors de la distribution qui avait lieu sous la présidence de Monseigneur Theuret, évêque de Monaco. Il en fut ainsi jusqu'à celle du 21juillet 1895, ensuite l'adolescent s'en alla poursuivre ses études à Nice et à Cannes. Né le 26 août 1880 à Rome, il était arrivé en Principauté avec sa mère et son frère le 4 mars 1887. On aura reconnu le futur poète Guillaume Apollinaire qui mourut le 9 novembre 1918.
23 juillet 1933, décès à Vence dans le département français des Alpes-Maritimes de Louis Abbiate, appelé aussi Luigi Abbiate. Ce violoncelliste composa de la musique de chambre et des œuvres pour orchestre. Après une carrière internationale, il revient à Monaco où il est le premier directeur de l’École municipale de musique récemment créée, il la dirigera jusqu'à sa mort e 4 janvier 1866. Cet établissement deviendra en 1956 l'Académie de Musique - Fondation Prince Rainier III ou plus couramment Académie Rainier III.

25 juillet 1642, naissance de Lodovico Grimaldi, fils d’Hercule Grimaldi. Il fut prince souverain de Monaco sous le nom de Louis Ier. Il était le fils d’Hercule Grimaldi et d’Aurelia Spinola. Il épousera Charlotte Catherine de Gramont le 30 mars 1660, à Pau. Le prince remet en vigueur le droit de péage sur les bateaux de commerce qui passant au large de Monaco étaient tenus d'acquitter un droit de 1 % sur la cargaison. Il mourut à Rome le 3 janvier 1701 alors qu’il était ambassadeur du roi de France Louis XIV auprès du Saint-Siège.
25 juillet 1881, mort à Moûtiers dans le département français de Savoie de Marie (Charlotte) Blanc, née Hensel, veuve de François Blanc. Elle était née le 23 septembre 1833 à Friedrichsdorf dans la région de Francfort, et fut l'épouse de François Blanc, le fondateur de la Société des bains de mer de Monaco.
25 juillet 1946, Louis II de Monaco épouse la comédienne française Ghislaine Dommanget qui avait fait une honorable carrière théâtrale. Née le 13 octobre 1900 à Reims, elle mourut 30 avril 1991 à à Neuilly-sur-Seine et est inhumée au cimetière de Passy.

27 juillet 1877, mort de François Blanc à Loèche-les-Bains dans le canton suisse du Valais, où il était venu soigner une affection respiratoire. C'est à sa veuve Marie qu'il incombera de diriger les florissantes affaires qu'il laissa à Monte-Carlo puis à sa mort en 1881, ce sera au tour de leur fils aîné Camille Blanc jusqu'en 1923. François Blanc était né le 12 décembre 1806 à Courthézon dans le département français du Vaucluse.
27 juillet 1948, mort à Belle-Île-en-Mer de l'ingénieur français sorti de l’École centrale des arts et manufactures en 1896. Cet inventeur d'hélicoptères était né à Paris le 14 décembre 1873. Il fut recruté en 1899 par la Société des bains de mer de Monte-Carlo. Le 14 février 1901, il déposa une demande de brevet pour un "hélicoptère ou appareil volant dirigeable plus lourd que l'air mû par des hélices".

28 juillet 1982, la Loi n°1.048 crée un régime de prestations sociales géré par la Caisse d’assurances maladie des travailleurs indépendants qui qui couvre les dépenses de santé des personnes exerçant en Principauté, quel que soit leur lieu de résidence.

29 juillet 1845, mort à Paris du sculpteur monégasque François Joseph Bosio. Artiste officiel sous le Premier Empire et la Restauration, il fut peintre, dessinateur et graveur, et également professeur de dessin à l'École polytechnique. Il était né à Monaco le 19 mars 1769.

30 juillet 1981, le siège épiscopal de Monaco est élevé à la dignité de siège archiépiscopal par la bulle Apostolica haec du pape Jean-Paul II en date du 30 juillet, sa forme est celle d'un Traité International. Ceci en compensation de la renonciation du Prince au droit de patronat et de collation qu'il exerçait jusqu'alors.

31 juillet 1998, mort à Boulogne-Billancourt du danseur et pédagogue français Serge Golovine. Il était né à Monaco le 30 octobre 1924. Il danse au Ballet de Monte-Carlo pendant la Seconde Guerre puis rejoint le Nouveau Ballet de Monte-Carlo, il entre à l'Opéra de Paris en 1947 et danse au Grand Ballet du Marquis de Cuevas à partir de 1951.

Par — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 2434 fois — Contenu mis à jour le 24/07/2012



Tags : actus, Monaco

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 104











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents