Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
22/01/2013

Actus de Monaco


Visites princières - Radio Monaco invite la Princesse Charlène - Mécontentement au Palais - Nouvelles du ministère d’État - Mouvements diplomatiques - Au cirque - Culture au Grimaldi Forum - La Principauté soutient les réfugiés syriens - Du nouveau à l’Académie Rainier III - Au fil des ans


Visites princières

Photo (c) Charly Gallo / CDP
Photo (c) Charly Gallo / CDP

actus_monaco_22_01_13.mp3 actus-Monaco-22-01-13.mp3  (433.59 Ko)


Le 21 janvier, Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur et Richard Marangoni, directeur de la Sûreté publique ont accueilli S.A.S. Albert II, S.E. le ministre d’Etat et de nombreuses personnalités pour la traditionnelle cérémonie des vœux de la Sûreté publique. A cette occasion, Richard Marangoni, qui sera remplacé le 1er février prochain par le commissaire divisionnaire Régis Asso, a rappelé les priorités de la politique de sécurité en Principauté, prévention, protection de la jeunesse, coopération internationale en matière judiciaire et formation continue des agents. Il a présenté les chiffres clés de l’année écoulée, -7,21% de délinquance générale et -7,56% de délinquance sur la voie publique. Richard Marangoni a également souligné les actions de contrôle menées tout au long de l’année. C'est ainsi que sur 108.000 véhicules circulant quotidiennement en Principauté, 3.000 sont contrôlés, 1.724 avis de contravention ont été émis et 1.072 observations verbales ont été effectuées.

Vendredi 18 janvier, le ministre d’État a accueilli S.A.S. Albert II pour la visite du Centre national de gestion de crise, CNGC, désormais dans ses nouveaux locaux de 285 m2, situés au sein du Conseil national. Le CNGC a été officiellement mis en œuvre à la fin du mois de novembre dernier. Il succède au PC Ormose situé auparavant dans la caserne des Carabiniers et permet à l’État de disposer d'un organe de commandement faisant face à une situation de crise majeure en Principauté. Étaient présents notamment, Didier Gamerdinger, conseiller au cabinet princier, Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme, le colonel Fringant, commandant supérieur de la Force publique, Richard Marangoni, directeur de la Sûreté publique, le lieutenant-colonel Tony Varo, chef de corps des sapeurs-pompiers et Patrice Cellario, directeur général au département de l’Intérieur.

Le 17 janvier, LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène assistaient à la cérémonie de bénédiction par Mgr Barsi, du nouvel orgue de l'église Sainte Dévote. Étaient aussi présents S.E. Antonio Morabito, ambassadeur d'Italie à Monaco, S.E. Michel Roger, ministre d’État, les conseillers de Gouvernement Paul Masseron et José Basia et des membres du clergé. Cet instrument a été offert par la communauté italienne de la Principauté au couple princier à l'occasion de son mariage. Ceci grâce à un don du COMITES, Comité des Italiens à l’étranger, dont le directeur Niccolo Caissotti di Chiusano a déclaré: "Pour les Italiens de la Principauté, le symbole est fort, il montre leur attachement à la famille princière". L'orgue a été réalisé par la manufacture Zanin installée à Udine, dans le Frioul. Un concert inaugural, ouvert au public avec entrée libre dans la limite des places disponibles, y sera proposé le 27 janvier à 20h30.

Radio Monaco invite la Princesse Charlène

Vendredi 18 janvier à 18 h, sur Radio Monaco, la princesse Charlène était l'invitée de l'émission GMT+ animée par Jean-Christophe Dimino. Pendant une heure, elle a répondu en toute simplicité et franchise aux questions du rédacteur en chef de la station, évoquant sa vie et son engagement humanitaire. La Princesse a parlé de son enfance à Bulawayo au Zimbabwe où elle a résidé jusqu'à l'âge de douze ans, quand ses parents sont allés s'installer à Benoni, en Afrique du Sud. Elle est revenue sur le strict entraînement qu'elle a dû suivre pour atteindre le niveau lui permettant de participer aux Jeux olympiques. Ce qui fut fait en 2000 à Sydney. C'est un peu cet esprit que l'on retrouve dans la fondation qu'elle a créée, elle souhaite ainsi faire passer les valeurs que le sport lui a communiquées et permettre aux athlètes qui n'ont pas de de ressources suffisantes de pouvoir réaliser leur ambition. Maintenant sa vie est en Principauté et elle se consacre entièrement à sa tâche de princesse.

Réécoutez l'émission intégrale en cliquant sur la flèche verte dans le lecteur ci-contre!

Mécontentement au Palais

LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlene ont obtenu gain de cause dans l'action en justice qu'ils avaient engagée contre le Sunday Times, un des principaux journaux britanniques paraissant le dimanche, propriété de Rupert Murdoch. Le lendemain du mariage princier, le journal avait publié un article "La malédiction des Grimaldi" où étaient distillées des rumeurs faisant état d'un "mariage arrangé". Le couple avait immédiatement saisi la justice par l'intermédiaire de son avocat Me Mark Thomson. "Aucune de ces allégations n'est vraie", a-t-il fait valoir devant le juge David Eady de la Haute cour de justice de Londres. Un arrangement à l'amiable a eu lieu entre les deux parties. Me Mark Thomson a rapporté que le Sunday Times avait admis sa responsabilité et le caractère diffamatoire des écrits. Le journal a présenté des excuses et s"est engagé à verser des dommages et intérêts à LL.AA.SS. pour un montant, selon le tribunal, devrait encore être évalué. Cependant The Guardian pense qu'il s'agirait de 300.000£ soit quelque 360.000€. Le Sunday Times prendra aussi en charge les frais de justice.

Nul n'ignore que le réalisateur Olivier Dahan vient de terminer le tournage de Grace of Monaco avec l'actrice australienne Nicole Kidman dans le rôle-titre et que le film doit sortir fin 2013. Et l'on apprenait ces jours-ci que la famille princière de Monaco avait pris ses distances à l'égard de ce biopic. Le producteur Pierre-Ange Le Pogam indique que le film est "une fiction qui dresse le portrait d'une femme exceptionnelle à une époque précise de sa vie" et d'ajouter que "Le film n'a pas vocation à raconter la véritable histoire de la Principauté". Pour le Prince Albert II et ses sœurs les princesses Stéphanie et Caroline, le film "ne constitue en aucun cas un biopic mais une page, réécrite et inutilement glamourisée, comportant d’importantes inexactitudes historiques et une série de scènes purement fictionnelles". On sait que le film se situe en 1962 lors de la crise politique qui éclata entre la Principauté et la France du général de Gaulle. A l'époque aussi où la princesse Grace avait été sollicitée pour revenir au cinéma, avec Alfred Hitchcock pour le film "Pas de printemps pour Marnie", le rôle fut du fait de son refus, attribué à Tippen Hidren. Olivier Dahan soutient que le Palais était d'accord, un communiqué de ce dernier répond que "Le Palais princier ne peut admettre que la production de ce film laisse aujourd'hui entendre, pour des raisons commerciales, que leurs altesses le cautionneraient d'une quelconque manière". Le prince Albert et la princesse Caroline avaient lu le scénario du film qui "avait suscité beaucoup d'étonnement". Des changements avaient été effectués, mais pas suffisantes, semble-t-il. Il n'est nullement question d'interdire le film et selon Me Thierry Lacoste, avocat du prince Albert II, "Nous jugerons le film après montage".
Voir également notre publication précédente

Nouvelles du ministère d'État

Michel Roger et José Manuel Barroso (c) DR
Michel Roger et José Manuel Barroso (c) DR
Rencontre à Bruxelles

Lundi 14 janvier, S.E. Michel Roger, a rencontré José Manuel Barroso, président de la Commission européenne. Cette réunion s’est déroulée dans le cadre de la décision du Conseil Européen du 20 décembre 2012 d’approfondir la réflexion sur le rapprochement entre l’Union européenne et les petits États tiers européens. A ce stade, il s’agit d’un premier contact. Les spécificités de la Principauté, seule ville-État européenne, ont bien entendu été rappelées. La Commission européenne a bien conscience des singularités monégasques qui appelleront des solutions imaginatives qui seules permettront le rapprochement avec l’Union européenne. Assistaient à cette rencontre Michael Karnitschnig, chargé des questions des petits États tiers européens au Cabinet de José Manuel Barroso, GL Grippa, chef de division au Service européen d’action extérieure, SEAE ainsi que, venus de la Principauté, José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures et S.E. Gilles Tonelli, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Monaco en Belgique.

Visite des locaux de Monachem

Jeudi 17 janvier, S.E. Michel Roger a visité les locaux de Monachem, entreprise de production de principes actifs pharmaceutiques située rue du Gabian. Il était accompagné de Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’économie et de Serge Pierryves, directeur de l’Expansion économique. Implantée en Principauté depuis 1973, Monachem, qui emploie 32 collaborateurs, est dirigée par le docteur Philippe Dellis et fait aujourd’hui partie du groupe israélien TEVA, leader mondial du médicament générique. Le ministre d’État poursuit ainsi sa série de rendez-vous avec les acteurs industriels de la Principauté commencée il y a plusieurs mois dans le cadre d’une démarche visant à valoriser les filières d’activité et les compétences existantes dans le bassin d’emploi monégasque et susciter l’installation de nouveaux investisseurs et de nouvelles activités en Principauté.

Mouvements diplomatiques

Le mardi 8 janvier, à Berne, c'était S.E. Carole Lanteri, nommée ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Principauté auprès du Conseil fédéral suisse, par Ordonnance souveraine N°4069 du 11 décembre 2012, qui présentait ses lettres de créance à S.E Ueli Maurer, président de la Confédération helvétique Ueli Maurer depuis le 1er janvier. La cérémonie avait lieu au Palais Fédéral, siège du gouvernement, en présence de Corina Casanova, chancelière de la Confédération, ainsi que de plusieurs fonctionnaires du Département fédéral des Affaires étrangères. A cette occasion, S.E Carole Lanteri était accompagnée de Gilles Réalini, deuxième secrétaire de l’ambassade de Monaco en Suisse. Cette cérémonie, qui officialise la nomination du nouvel ambassadeur, a donné lieu à un entretien au cours duquel S.E. Ueli Maurer a rappelé les bons rapports qui existent entre les deux pays, lesquels entretiennent des relations diplomatiques depuis 1959. Le président et le nouvel ambassadeur ont déclaré vouloir renforcer cette coopération sur de nombreuses questions d’intérêt mutuel, dans le respect des valeurs partagées par les deux pays.

Mardi 15 janvier 2013, S.E. Ali Ahani, ambassadeur de la République islamique d'Iran et S.E. Ric Lawson Wells, ambassadeur d'Australie ont remis leurs Lettres de créance auprès de S.A.S. le Prince Souverain. Docteur en gestion, S.E. Ali Ahani a commencé sa carrière comme rédacteur de la rubrique économique du journal République Islamique. Il intègre ensuite le ministère des Affaires étrangères au sein duquel il effectue son parcours professionnel. Ambassadeur d'Iran en France depuis le 13 janvier 2012, il a également été ambassadeur en Italie, accrédité à Malte, en Belgique, au Luxembourg, et auprès de la Communauté européenne.
Diplômé de l'Université de Sydney, S.E. Ric Lawson Wells a intégré le Département des Affaires étrangères du commerce extérieur en 1990, après avoir été notamment premier secrétaire à l'ambassade d'Australie en Indonésie. Secrétaire général adjoint au ministère australien des Affaires étrangères et du commerce extérieur, il est également ambassadeur de la Coopération économique Asie-Pacifique. Le déjeuner donné par le Département des Relations extérieures, a été l'occasion d'évoquer les relations diplomatiques, culturelles et économiques que la Principauté pourrait développer avec l'Australie, S.E. Ali Ahani n'avait pu y assister.

La Principauté soutient les réfugiés syriens

Le Gouvernement princier et la société civile monégasque, par l'intermédiaire des associations Mission Enfance, Amitié Sans Frontières, les Amis du Liban à Monaco et la Croix-Rouge monégasque (CRM), se mobilisent pour porter assistance aux victimes du conflit syrien. Ce qui se traduit par une contribution financière au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés et à la Fédération Internationale de la Croix-Rouge, ainsi qu’une assistance en faveur de 450 familles réfugiées au Liban. On connaît la situation humanitaire dramatique du pays, plus de 60.000 morts, 2,5 millions de personnes sinistrées et plus de 500.000 personnes réfugiées dans les pays voisins, depuis le début des combats en mars 2011. l’achat de colis alimentaires et de vêtements chauds pour 200 familles réfugiées dans les centres d’accueil de Mission Enfance au Liban en partenariat avec le Gouvernement Princier. Avec le soutien de la CRM et de ses donateurs privés, Mission Enfance a soutenu 200 familles au Liban et en Syrie et elle scolarise et nourrit actuellement 120 enfants réfugiés au Liban pour une période de 6 mois la prise en charge, pendant 6 mois, de 250 familles réfugiées au Liban à travers l’achat de biens de première nécessité (hygiène, literie, chauffage …). Ce projet, soutenu par le Gouvernement Princier et la CRM, est porté par l’association les Amis du Liban et son partenaire local l’association Tahaddi. Par ailleurs, l’association monégasque soutient les activités de l'Office des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et du HCR au Liban.
Rappelons qu’en début d’année 2012 le Gouvernement Princier et la CRM avaient déjà répondu à l’appel d’urgence du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) pour porter assistance aux victimes des affrontements en Syrie.

Au cirque

Le jeudi 17 janvier, à 20 h, avait lieu la première représentation de la 37e édition du Festival International du Cirque de Monte-Carlo, sous le chapiteau de Fontvieille. En présence de LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène et de la Princesse Stéphanie. La fanfare des Carabiniers du Prince s'est produite avant le l'éblouissant défilé des artistes et de céder la place à l'orchestre. Les quatorze numéros qui se sont succédé étaient annoncé par Petit Gougou alias Monsieur Loyal toujours disert avec un entracte qui a permis aux spectateurs qui le souhaitaient de se restaurer dans les multiples établissements jouxtant le chapiteau. Il serait bien difficile de dire quel numéro était plus brillant qu'un autre, tant la qualité est grande. On notera cependant les Diabolos du cirque de Pékin où la grâce le disputait à l'agilité. Et les sauteurs aux cerceaux du même cirque. On pourrait dire aussi son admiration devant l'équilibriste Anait Seyranyan, le jongleur Koblykov ou les funambules las Navas. La facétie ne manquait pas puisque les Clowns Club-House nous ont amusés à plusieurs reprises. Quand au ballet du Cirque de Minsk, il était particulièrement scintillant. Le numéros animaliers étaient particulièrement réussis, la Haute école espagnole du grand cirque Mundial avec les jumelles Natalia y Noelia González Papadopaulos qui nous amènent un peu d'atmosphère andalouse, Le numéro de chevaux lancés à toute allure sur la piste nous emporte presque dans la puszta hongroise avec un Jean-François Pignon audacieux. Le groupe mixte de tigre et de lions de Kid Bauer est presque touchant lorsque les animaux forment un extraordinaire portrait de famille avec sa majesté le lion dominant tout le groupe. Il était possible le samedi 19 de 14 h 30 à 16 h, de s'initier sous le chapiteau aux secrets du dressage à l’Open Door Show. Les éléphantes du grand cirque Mundial, Bully, Kato, Susi et Janie malgté leur quarantaine d'années avaient un petit air facétieux en exécutant de bonne grâce leur numéro sous la houlette d'Aurori Papadopulo.
Et si l'on aime le cirque ou si tout simplement on a été conquis par ce 27e Festival, il sera possible d'en retrouver le charme lors de la 2e édition du Festival "New Generation". Elle aura lieu les 2 et 3 février prochain, elle aussi sous le chapiteau de Fontvieille.
Voir également nos publications précédentes

Culture au Grimaldi Forum

Le jeudi 17 janvier, au Grimaldi forum, à partir de 17 h 30, se déroulait un événement en deux actes. Le premier concernait la signature d'un partenariat renouvelé entre le Grimaldi Forum et la Compagnie monégasque de banque, CMB. Organismes représentés par Jean Pastorelli, président du Grimaldi forum et Étienne Franzi, président de la CMB. Étaient aussi présents Sylvie Biancheri, directeur général du Grimaldi forum et Werner Peyer, administrateur-délégué de la CMB.
Durant la seconde partie de la réunion furent dévoilés les grands moments du Grimaldi Forum sur lesquels nous reviendrons plus longuement en temps utile. Retenons cependant:
Récital de Cecilia Bartoli le 6 mars
Les Sérénissimes de l'humour du 27 au 31 mars
Version restaurée du film de Jacques Demy "La baie des Anges", le 20 mars
Salon Art Monaco 13 du 25 au 28 avril
Choré de Jean-Christophe Maillot du 25 au 28 avril
Monaco fête Picasso du 12 juillet au 15 septembre
Concert Les violons de l'espoir le 5 mai
L'histoire de Manon par le Ryal Ballet du 27 au 29 juin
West Side Story du 9 au 13 juillet

Du nouveau à l’Académie Rainier III

Elle propose une formation portant sur la découverte du monde du cinéma. "Cinéma, jeu devant la caméra" est un programme ouvert aux élèves inscrits ou non à l’Académie. Il commence les 26 et 27 janvier et se déroule durant trois week-ends de janvier à avril. La participation aux trois sessions est obligatoire. Cette formation, dirigée par l'acteur et réalisateur Daniel Cling, a pour but de découvrir et approfondir les jeux de caméra, mais également d’enrichir sa culture cinématographique. Elle se déroulera La réalisation de séquences vidéo en fin de programme concrétisera cet enseignement qui sera dispensé au Département Théâtre: Foyer Sainte Dévote - 3, rue Philibert Florence, Monaco-Ville.
Les personnes intéressées peuvent encore s’inscrire, dans la limite des places disponibles,auprès de l’Académie en retournant le formulaire qui leur sera remis en mains propres ou adressé par e-mail, ainsi qu’une lettre de motivation. Il faut remplir deux conditions, être âgé de 16 ans au minimum et acquitter des frais d’inscription s'élevant à 20€.
Renseignements et inscription: (+377) 93 15 28 91

Au fil des ans

11 janvier 2010, Stéphane Valeri est nommé conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé. Trois jours auparavant, il avait démissionné du Conseil national dont il avait été réélu président le 14 février 2008.

13 janvier 1793, le prince Honoré III est destitué. Il y eut d'abord la régence d'une Convention nationale, présidée par Joseph Barriera jusqu'au 24 février 1793. Puis l'annexion à la France, sous le nom de Fort-d'Hercule. Il faudra attendre le Traité de Paris du 30 mai 1814, pour que Monaco recouvre son indépendance et retrouve la protection de la France avec le début du règne d'Honoré IV.
13 janvier 1902, naissance d'Auguste Médecin qui fut élu président du Conseil national les 24 mars 1968 et le 11 février 1973. Il avait été directeur du laboratoire du Centre Hospitalier Princesse Grace et du Centre de transfusion Sanguine. Il meurt le 8 décembre 1982.

15 janvier 1858, création au Théâtre-Lyrique à Paris de l'opéra-comique en trois actes de Charles Gounod, Le Médecin malgré lui, livret de Jules Barbier et Michel Carré, d'après la pièce éponyme de Molière. Le 8 février 1890 eut lieu la première représentation à l'Opéra de Monte-Carlo. Le 5 janvier 1924, avait eu lieu au même endroit la première représentation de la version qu'Erik Satie avait arrangée en 1923.
15 janvier 1959, mort de Jean Marsan qui fut élu président du Conseil national le 16 juin 1929. Il était né le 16 août 1867. Il avait été directeur du Service d’hygiène publique.

16 janvier 1863, ordonnance fixant les statuts de l'Ordre de Saint-Charles qui avait été créé le 15 mars 1858 par le prince Charles III.
16 janvier 1947, sur proposition du Quai d’Orsay, Léon Blum, président du gouvernement provisoire de la République française confère au prince héréditaire Rainier la croix de Chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire.
16  janvier 1961, création  du Festival international  de  télévision de Monte-Carlo. Marcel  Pagnol est président  de cette première édition.
16 janvier 1986, mort à Paris,de l'écrivain et critique d'art Jean Cassou. Il était né le 9 juillet 1897 à Bilbao. Le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco lui fut remis en 1967.

17 janvier 1942, Ghislaine Dommanget, actrice de son état est l'Aiglon pendant une tournée dans la Principauté. Elle se remarie le 25 juillet 1946 avec Louis II de Monaco et mourut le 30 avril 1991 à Neuilly-sur-Seine.
17 janvier 1958, loi n° 644 sur la retraite des travailleurs indépendants. Elle faisait suite à celle, n° 636 du 11 janvier 1958, tendant à modifier et à codifier la législation sur la déclaration, la réparation et l'assurance des accidents du travail. Et à celle, n° 637, du même jour, tendant à créer et à organiser la médecine du travail.

18 janvier 1910, naissance à Montpellier d'Henri Carol. Ce chanoine français fut aussi organiste, chef de chœur, compositeur, professeur d'orgue, chef d’orchestre et musicologue. En janvier 1946, il fut nommé directeur de la maîtrise de la cathédrale de Monaco, où il succédait au chanoine Aurat. Pendant onze ans, il enseigna à l’Académie de musique Fondation Prince Rainier III de Monaco. En 1968, il devient organiste titulaire du grand orgue de la cathédrale de Monaco où il succède à Émile Bourdon. Henri Carol mourut le 23 septembre 1984 à Montélimar.
18 janvier 1949, naissance à Wilmington dans le Delaware de Franz-Olivier Giesbert, connu aussi sous le sigle FOG. Parallèlement à son métier de journaliste, il a mené une carrière littéraire et a obtenu en le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco en 1997.

19 janvier 1924, création au Théâtre de Monte-Carlo du ballet en un acte Les Fâcheux, d'après Molière. Commande de Serge de Diaghilev, musique de George Auric, chorégraphie de Bronislava Nijinska, décors, costumes et rideau de Georges Braque.

22 janvier 2000, mort à Montréal de la Québécoise Anne Hébert, écrivain et scénariste qui naquit le 1er août 1916 à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Elle reçut en 1976 le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco.
22 janvier 2009, mort à Paris de l'écrivain français Marcel Schneider, né le 11 août 1913 à Levallois-Perret. Le prix littéraire Prince-Pierre-de-Monaco lui fut remis en 1980. 


Par (dernière modification le 22/01/2013)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :