Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Inauguration de l'Espace Léo Ferré - Monaco à l'ONU - Un nouvel ambassadeur - Conférence de presse du gouvernement - Mise au point à Venise - L’État monégasque partenaire institutionnel d’EURECOM - Le Prix AMADE au Festival de Télévision - Monaco au quotidien - Marathon de lecture - Retour d'Afrique du Sud - Au fil des ans


Inauguration de l'Espace Léo Ferré

actusmc_3.mp3 actus_Monaco.mp3  (683.59 Ko)


Le mardi 11 juin à 11 h 30, elle devenait "Espace Léo Ferré" en présence de S.A.S. Albert II et de S.A.R. la Princesse de Hanovre, du ministre d’État Michel Roger, du maire Georges Marsan, et de nombreuses personnalités des plus hautes instances monégasques ainsi que de la famille de l’artiste. On sait que Léo Ferré est né à Monaco le 24 août 1916. Dès le début de la cérémonie, l’orchestre municipal sous la conduite de Charly Vaudano, a interprété l’hymne monégasque. Puis, le maire a prononcé un discours à l’issue duquel le fronton portant l’inscription "Espace Léo Ferré" a été dévoilé sur l’air de "C’est extra!", un grand succès du compositeur. S.A.S. le Prince Souverain et S.A.R. la Princesse de Hanovre ont ensuite visité l’exposition de photographies d’André Villers, présent pour l’occasion, guidés par le maire et Françoise Gamerdinger, son adjointe, représentante du Pôle Culture. Rappelons que dans le cadre de l’hommage qui est rendu à Léo Ferré en 2013, vingt ans après sa disparition le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti, en Toscane, la Mairie de Monaco a mis en place de nombreuses manifestations, concerts, expositions, conférences, qui se dérouleront tout au long de l’été. C'est d'ailleurs dans ce même cadre que le Conseil Communal a souhaité qu’une salle de spectacle de la Principauté portât le nom du ce grand artiste monégasque. Adieu donc à la Salle du Canton qui a vu au cours des ans tant de manifestations diverses, et place à l’Espace Léo Ferré.

Monaco à l'ONU

José Badia, Conseiller de Gouvernement pour les Relations Extérieures et  Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. Photo courtoisie © DR
José Badia, Conseiller de Gouvernement pour les Relations Extérieures et Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU. Photo courtoisie © DR
Dans le cadre des nombreuses festivités que Monaco organise à l’occasion de la célébration du 20e anniversaire de son admission aux Nations Unies, José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures s’est rendu en visite officielle à l’ONU à New York, les 10 et 11 juin. Occasion, pour lui de prononcer un discours, le 10 juin, lors de la réception offerte par cinq États européens devenus membres de l'Organisation des Nations Unies en 1993, Andorre, République de Macédoine, République Tchèque, République Slovaque et Monaco, que le secrétaire général des Nations Unies, S.E. Ban Ki-moon honorait de sa présence. Lors du déplacement de José Badia, plusieurs rencontres étaient également organisées et notamment une entrevue de courtoise avec le secrétaire général des Nations Unies. D’autres rencontres bilatérales ont été programmées avec ses homologues andorran, tchèque et slovaque afin d’évoquer plusieurs dossiers communs à ces petits pays européens.
Rappelons que Gouvernement princier, grâce au département des Relations extérieures, organise une exposition de photos du 7 juin au 4 juillet prochain dans la Galerie du Parking des Pêcheurs. Le 28 mai 1993, la Principauté de Monaco devenait le 193e État membre de l’ONU et il est bon de souligner que tout au long de ces années, Monaco a montré un profond engagement en faveur des causes défendues par l'organisme, notamment dans les domaines de la protection de l'environnement, de la santé, de l'aide humanitaire, de la lutte contre le VIH/Sida, de la promotion des droits de l'homme, de la femme et de l'enfant. C’est le 12 juin, que cette exposition, soutenue par S.A.S. le Prince Albert II, a été inaugurée par José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures, en présence de membres du Palais princier, de membres de Gouvernement ou de leurs représentants, du Conseil national et de personnalités publiques. Les 26 photos exposées sont une illustration de la participation de Monaco aux événements marquants de l’ONU depuis 20 ans. Elles reprennent également des archives issues du fonds des Nations-Unies retraçant plus de 60 ans d'histoire de cette organisation.

Un nouvel ambassadeur

Jeudi 13 juin, S.E. Ivo Goldstein, ambassadeur de la République de Croatie a remis ses lettres de créance auprès de S.A.S. Albert II. Né à Zagreb en 1958, il est diplômé d'histoire de la Faculté des Lettres de l'Université de sa ville natale. Depuis 1980, il enseigne dans cette même Université. En 1981-1982, il a été à Paris l'élève de Jacques Le Goff à l’École des Hautes études en sciences sociales. Et en 1987-1988, à Athènes, il s'est spécialisé dans les Études byzantines. Cette année-là, il a soutenu à l’Université de Belgrade sa thèse de doctorat "Byzance à l'Adriatique du VIe au IXe siècle". Puis, il s'est intéressé à différents aspects de l'histoire croate du XXe siècle et a publié de nombreux ouvrages. Il était chef de la chaire d'histoire croate à l'Université de Zagreb, directeur de l'Institut d'histoire croate et président du Conseil de la Faculté, quand en 2012, le président de la République de Croatie, Ivo Josipović, l'a nommé ambassadeur auprès de la République française ainsi qu’auprès de la Principauté de Monaco. Il est aussi le délégué permanent de la Croatie auprès de l’UNESCO. Signalons qu' Ivo Goldstein a également été chef des études judaïques qui ont commencé à l'Université de Zagreb, pour la première année d'études de premier cycle en 2012. Lors du déjeuner donné par le département des Relations extérieures, ont été évoquées les relations diplomatiques, culturelles et économiques que la Principauté pourrait développer avec la Croatie. Rappelons que le 1er juillet prochain, ce pays deviendra le 28e membre de l'UE.

Conférence de presse du gouvernement

Photo © Charly Gallo / CDP
Photo © Charly Gallo / CDP
Durant la matinée du jeudi 13 juin, le ministre d’Etat, Michel Roger, entouré de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, José Badia conseiller pour les Relations extérieures, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l'environnement et l'urbanisme et Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l'économie, a reçu les médias pour la conférence de presse mensuelle du Gouvernement. Dans le but d’évoquer avec eux plusieurs questions, furent ainsi évoqués la visite en Principauté du groupe A.E.L.E.,Association Européenne de Libre Échange du Conseil de l’Union européenne; la mise en place d’un téléservice par l’IMSEE, destiné aux agents économiques permettant de déclarer en ligne les éléments nécessaires au calcul dU PIB annuel; l’évolution de la situation économique de la Principauté depuis début 2013; les locaux commerciaux des Jardins d’Apolline et de la ZAC Saint Antoine; la politique du logement en faveur des Monégasques; le partenariat de la Principauté avec Eurecom, notamment pour le lancement à Monaco d’un laboratoire sur la sécurité numérique; les négociations engagées pour l’accès au marché communautaire des produits de santé et la célébration du 20e anniversaire de l'admission de Monaco aux Nations Unies. Nos lecteurs ont pu retrouvé d'une manière plus détaillée certains de ces points dans nos colonnes.

Mise au point à Venise

Le 14 juin, une délégation composée de José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures, Laurent Nouvion, président du Conseil national, Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires et Laurent Anselmi, délégué aux Affaires juridiques auprès du Gouvernement, s’est rendue à Venise à l’occasion de la 95e session plénière de la Commission européenne pour la démocratie par le droit, autrement dit la Commission de Venise, organe consultatif du Conseil de l’Europe qui existe depuis mai 1990. Cette délégation a fait état de la position des autorités monégasques à l’égard du projet d’avis de la Commission de Venise dont les rapporteurs s’étaient rendus à Monaco du 10 au 12 avril dernier. Dans le but d'examiner la Constitution. Les représentants monégasques ont dû vivement réagir à la mise en cause du caractère démocratique des institutions de la Principauté, ce qui a contraint le Président de la Commission à demander un vote, fait exceptionnel dans le fonctionnement de cet organisme. L’avis adopté par la Commission de Venise le 14 juin, au terme de débats animés, souligne en conclusion que "le régime constitutionnel de Monaco respecte largement l’État de droit" et que "le rôle du Tribunal suprême en tant que juridiction administrative et constitutionnelle souveraine mérite d’être salué à cet égard". La Commission a par ailleurs relevé que les pouvoirs du Conseil national sont limités et que le Gouvernement n’est pas responsable devant lui, tout en constatant que la pratique constitutionnelle observée depuis plusieurs années rapproche la Principauté des exigences de la démocratie parlementaire. Sur ce dernier point, la délégation monégasque a réaffirmé l’attachement des plus hautes autorités et de la population au maintien du modèle institutionnel actuel, même si l’avis de la Commission invite la Principauté à "constitutionnaliser les principes démocratiques qui ont fini par être acceptés dans la vie politique actuelle de Monaco".

L’État monégasque partenaire institutionnel d’EURECOM

Le 11 juin, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme était à Sophia Antipolis pour sceller le partenariat entre l’État et Eurecom, grande école d’ingénieurs et centre de recherche en systèmes de communications dont l’expertise est reconnue internationalement. Par l'intermédiaire de sa Société nationale de financement, SNF, la Principauté s’est associée au Groupement d’Intérêt Économique d’Eurecom. Ce GIE rassemble des partenaires académiques français et européens de renom, comme les écoles de l’Institut mines Telecom, et des partenaires industriels comme Monaco Telecom, Orange, Symantec. Cette cérémonie se déroulait en présence de S.E. Hugues Moret, ambassadeur de France à Monaco et des élus français de la région, au premier rang desquels Marc Daunis, sénateur-maire de Valbonne, Jean-Pierre Mascarelli, conseiller général des Alpes-Maritimes représentant le député-maire Jean Leonetti. Aux côtés de Marie-Pierre Gramaglia étaient notamment présents pour la Principauté, Isabelle Rosabrunetto, directeur du Budget et du trésor, Jean-Charles Allavena, président de la Commission des Relations extérieures du Conseil national, représentant le président de l'institution, Martin Peronnet, directeur général de Monaco Telecom et Fabienne Guien, secrétaire général du Conseil économique et social, représentant le Président du CES.

Le Prix AMADE au Festival de Télévision

Caroline Diemunsch-Repin, présidente du jury AMADE, Yasmina Farber, réalisatrice et Gabriel Mann, acteur américain. Photo © Thierry Carpico
Caroline Diemunsch-Repin, présidente du jury AMADE, Yasmina Farber, réalisatrice et Gabriel Mann, acteur américain. Photo © Thierry Carpico
Comme chaque année, l'AMADE a remis son Prix Spécial, le 40e, dans le cadre du Festival de Télévision de Monte-Carlo qui s'est déroulé du 9 au 13 juin. Il a été attribué cette fois au documentaire de Yasmina Farber qui est productrice et grand reporter. "Les enfants du seigneur", dévoilent les exactions commises en Afrique centrale par l’Armée de Résistance du Seigneur, Lord’s Resistance Army, LRA, et son chef Joseph Kony. Un Ougandais d'une cinquantaine d'années, visé depuis 2005 par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, CPI, pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Cette situation a profondément touché les membres du jury AMADE, composé de Caroline Diemunsch-Repin, présidente, Jean Kerwat et Jean-Pierre Campana. D’après un rapport des Nations Unies rendu public le 20 mai dernier, la LRA serait responsable de plus de 100.000 morts depuis la fin des années 80 en Ouganda, en République Démocratique du Congo, au sud-Soudan et en République Centrafricaine. Ce rapport évalue en outre entre 60.000 et 100.000 le nombre d'enfants enlevés par la LRA depuis sa création en 1988, et celui de personnes déplacées à cause de ces violences à 2,5 millions. La réalisatrice Yasmina Farber s’est donc rendue dans les régions où sévissent Kony et ses hommes. On estime aujourd’hui que les effectifs de la LRA seraient composés à 80 % d’enfants-soldats enrôlés de force. L’ONU estime qu'aujourd’hui leur nombre s'élève à 250.000 à travers le monde. Enlevés à leurs familles, forcés à tuer, ils sont aussi utilisés comme esclaves sexuels. Les équipes de Yasmina Farber ont retrouvé plusieurs d’entre eux, victimes rescapées de ces massacres et de cet univers de violence, ils tentent difficilement de reprendre le cours de leur vie après leur démobilisation. Cette longue reconstruction est soutenue par le travail des ONG et des associations locales. Au cours des prochaines années, l’AMADE prévoit des soutiens en faveur de la réinsertion sociale des enfants-soldats, notamment en République Démocratique du Congo.
Rappelons que l'AMADE, Association mondiale des amis de l’enfance, a été créée en 1963 à l’initiative de la Princesse Grace, et qu'elle est présidée depuis 1993 par sa fille, S.A.R. la Princesse Caroline de Hanovre. L’AMADE Mondiale œuvre pour le bien-être et la protection des enfants du monde à travers un réseau de 12 antennes nationales. S.A.R. la Princesse de Hanovre a été nommée ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO en 2003. Elle a reçu le Children’s Champion Award de l’UNICEF en 2006, ainsi que le prix Menschen in Europa 2011, en récompense de son engagement personnel pour la protection des enfants. L'AMADE Mondiale est dotée du statut consultatif auprès de l'UNICEF, de l'UNESCO et du Conseil Économique et Social des Nations Unies, ainsi que du statut participatif auprès du Conseil de l'Europe.

Monaco au quotidien

L'Association du Quartier le Rocher rencontre le Conseil national

Le président du Conseil national, Laurent Nouvion, accompagné de Jean-Michel Cucchi, président de la Commission du Logement, a reçu les représentants de l’Association du Quartier le Rocher, A.Q.L.R, Frédéric Courtin, président et Fabienne Guenon, secrétaire générale. Cette rencontre avait pour objet d’analyser l’état actuel de la vieille ville, vitrine et lieu historique de la Principauté ainsi que les principaux moyens d'action. Les observations des membres de l’Association permettront au Conseil national de relayer leurs souhaits auprès du Gouvernement et de la Mairie. L’A.Q.L.R. lutte pour l’amélioration du cadre de vie des résidents en favorisant la protection des sites, des paysages, de l’urbanisme et de l’environnement. A cette occasion, les principaux obstacles au développement du quartier ont été évoqués, la prolifération des établissements de restauration, l’absence de "supérette", de traiteur et de commerce de proximité de qualité, les problèmes liés au stationnement des véhicules, la saleté de quelques ruelles et impasses et le manque de respect de certains habitants. L’Association a également tenu à souligner le non-respect des réglementations et des conditions normales d’hygiène et de sécurité de certains établissements de restauration et a déploré qu’aucun arrêté ministériel en vigueur ne permette à la direction de l’Action sanitaire et sociale, D.A.S.S., de les sanctionner. Ainsi, le président du Conseil national a affirmé son soutien à l’Association et s’est engagé à organiser une réunion entre le Gouvernement, la Mairie, le Conseil national et l’A.Q.L.R. afin de les sensibiliser et de trouver des solutions permettant à la longue de garantir la conservation, l’embellissement, la valorisation et le développement harmonieux, de ce quartier historique, tout en préservant la tranquillité des résidents.

Exercice d'antipollution marine au Larvotto

Le mardi 11 juin, la Direction des Affaires maritimes, en coopération avec la Direction de la Police maritime et aéroportuaire et le Corps des sapeurs-pompiers de Monaco, a organisé un exercice antipollution dans le cadre des actions de prévention que préconise le Gouvernement. Un barrage antipollution a été mis à l’eau à l’extrémité de la digue semi-flottante et remorqué jusqu’aux plages du Larvotto où il a été installé. Et selon Armelle Roudaut-Lafon, directeur des Affaires maritimes "Cet exercice a permis de vérifier le matériel, entraîner les personnels qui seraient amenés à le mettre en œuvre en cas de pollution. Il a permis également d’apporter des améliorations au dispositif et confirmer la bonne coopération entre les différents services de l’État".

Exercice d'état-major Ormose, "Monoïkos 2013"

Le mercredi 12 juin, le Gouvernement princier a organisé un exercice d'état-major dans le cadre du déclenchement simulé du Plan Ormose. Baptisé "Monoïkos 2013", cet exercice avait pour argument les pertes humaines et les dégâts matériels provoqués par un séisme en mer d'une magnitude de 5.5 degrés sur l'échelle de Richter. Dans ce scénario dramatique, l'effondrement d'un immeuble rue Bosio et la dislocation d'une grue dans le quartier de Fontvieille ont nécessité la mobilisation, autour de la Force publique, sapeurs-pompiers et carabiniers du Prince, des services de l’État, des sociétés concessionnaires et de la Mairie. Il convient d'ajouter que Monoïkos ne comprenait aucun engagement de moyens réels sur le terrain, mais constituait une simulation avancée d'une situation de crise aiguë. Il visait à présenter un cas concret de sinistre permettant à chaque intervenant d'acquérir des attitudes réflexes nécessaires et de tester sa capacité à gérer les diverses contraintes d'une crise: urgence, stress, interaction entre services. S.E. le ministre d’État, Michel Roger, et Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, qui ont introduit l'exercice, ont encouragé les participants à mettre en place une session de compte-rendu et d'analyse de l'exercice dans les prochaines semaines.

Le nouveau Port Franc de Monaco - Monaco Free Port

Le lundi 10 juin avait lieu au Salon Bellevue du Café de Paris un petit déjeuner JCEM sur le thème du Monaco Free Port. Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’économie et Claude Valion, directeur de la Société d’Exploitation et de Gestion des Entrepôts de Monaco, S.E.G.E.M., ont présenté les spécificités et les caractéristiques du Monaco Free Port. Le conseiller Castellini a rappelé que sa création répond à une volonté de S.A.S. Albert II, de renforcer l’attractivité de Monaco et fait suite à des demandes particulières de collectionneurs et de nombreux professionnels de la Principauté de Monaco. C'est une structure unique sur le territoire douanier de l’Union européenne, en suspension des droits et taxes pour des marchandises ciblées, soit d’origine non communautaire ou concernant des objets de grande valeur, telles qu'œuvres d’art, objets de collection et d’antiquités, ou articles de bijouterie et de joaillerie. Claude Valion a insisté sur le fait que la clientèle du Monaco Free Port est multiple, galeristes d’art ou d’antiquités, marchands d’art, maisons de ventes aux enchères, bijoutiers et joaillers, fonds d’investissement ou des collectionneurs, et que Monaco est un carrefour international où plus de 119 nationalités cohabitent. Et comme il n'a pas manqué de le préciser, seuls les transitaires en douane agréés à Monaco sont habilités à louer des boxes dans l’entrepôt Monaco Free Port. Cette innovation monégasque répond à un réel besoin et revêt un potentiel de croissance qui se traduit par des chiffres d’ores et déjà prometteurs. Il s’agit d’une occasion également, pour tous les amateurs d’art de la Principauté de Monaco, grâce aux possibilités que cet entrepôt engendre, d'organiser sur le territoire monégasque la venue d’œuvres prestigieuses.

Marathon de lecture

La Fondation Prince Pierre de Monaco vient de lancer le Marathon de lecture annuel, dans le cadre de l'attribution de ses prix littéraires. Cette opération permettra aux amateurs de littérature contemporaine de se familiariser avec les auteurs retenus par le Conseil littéraire pour les sélections 2013 du Prix littéraire et de la Bourse de la découverte. Rappelons que lors de sa session du 14 mai dernier, ce même Conseil littéraire a retenu les écrivains suivants pour le Prix littéraire, Vassilis Alexakis, Hélène Cixous, Philippe Labro, Alain Mabanckou et Yasmina Reza. Pour la Bourse de la découverte, seront en lice "Riefenstahl" de Lilian Auzas paru chez Léo Scheer en août 2012; "Viviane Elisabeth Fauville" de Julia Deck paru aux Éditions de Minuit en septembre 2012; "La théorie de l’information" d'Aurélien Bellanger paru chez Gallimard en août 2012; "La déesse des petites victoires" de Yannick Grannec paru chez Anne Carrière, août 2012; "Potentiel du sinistre" de Thomas Coppey paru chez Actes Sud en février dernier et "Sur la Panaméricaine" d'Alexandre Guyomard paru chez Léo Scheer en octobre 2012. L’ensemble de ces ouvrages est disponible dans les bibliothèques de Monaco et des communes limitrophes participant au Marathon de lecture. Les Prix de la Fondation Prince Pierre seront proclamés le mardi 1er octobre 2013, à Monaco. Souhaitons à tous ces lecteurs beaucoup de joie avec la découverte de nouveaux textes et ceux d'écrivains plus confirmés.

Retour d'Afrique du Sud

Isabelle Bonnal, Directeur de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports entourée des élèves. Photo © Charles Franch / CDP
Isabelle Bonnal, Directeur de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports entourée des élèves. Photo © Charles Franch / CDP
En février dernier, grâce au soutien de la Fondation Turquois, de l’association Children and Future et du Kiwanis Club, 20 élèves du Lycée Albert 1er, particulièrement motivés, se sont rendus en Afrique du Sud durant 11 jours. Voyage qui leur a permis, d'une part, de saisir la dimension culturelle et patrimoniale de cet important pays, d'autre part, de participer à une action humanitaire en faveur des enfants orphelins du Swaziland, État monarchique enclavé dans l'Afrique du Sud. En partenariat avec Waterford, premier établissement multiracial de la région, les élèves ont pu ainsi prendre part au programme de bénévolat de l'établissement, dons de jouets, vêtements, matériel pédagogique, apprentissage de quelques notions d'anglais pour des enfants de 6 à 12 ans, essai d'un sport ou d'un instrument de musique, sensibilisation à l'importance des actions humanitaires et au travail en équipe. Ce fut une expérience particulièrement enrichissante que ne sont pas près d'oublier les élèves qui ont eu la chance de participer à ce voyage. Le mardi 11 juin, au Lycée Albert Ier, ils ont relaté leur expédition et l'ont fait revivre devant leurs camarades grâce à la présentation d’un film et d’une exposition de photographies qu'ils avaient réalisées.

Au fil des ans

8 juin 1892, naissance à Monaco de Marcelle, Madeleine Montalenti, connue sous son nom d'actrice de Marcelle Monthil. Elle triompha au théâtre et au cinéma jusqu'à la fin des années 1940. Elle est morte à Paris le 8 novembre 1950.

11 juin 1910 naissance à Saint-André-de-Cubzac, en Gironde, de Jacques-Yves Cousteau. Officier de la Marine nationale française puis explorateur océanographique, en 1957 il est élu à la direction du Musée océanographique de Monaco. Poste qu'il occupera jusqu'en 1988. Il est mort le 25 juin 1997 à Paris.

12 juin 2012, décès à Paris de l'écrivain français d'origine italo-argentine Hector Bianciotti, qui était né le 18 mars 1930 à Calchin Oeste dans la province de Córdoba en Argentine. En 1992, le prix Prince-Pierre-de-Monaco lui avait été attribué.

15 juin 1897, naissance à Monaco d'Antonio Riberi, mort le 16 décembre 1967 à Rome. Il a occupé plusieurs postes à travers le monde puis a assisté au concile Vatican II en 1962-1965. Il fut créé cardinal par le pape Paul VI lors du consistoire du 26 juin 1967.

15 juin 2000, mort à Vézelay dans le département de l'Yonne de l'écrivain français Jules Roy qui était né le 22 octobre 1907 à Rovigo en Algérie. Il avait reçu le Prix Prince-Pierre-de-Monaco en 1954.
15 juin 2013, première à l'Opéra de Marseille de Cléopâtre, l'opéra en quatre actes de Jules Massenet sur un livret de Louis Payen, créé à l'Opéra de Monte-Carlo le 23 février 1914. Création posthume puisque Massenet était mort le 13 août 1912 à Paris. A Marseille, le rôle-titre est tenu par Béatrice Uria-Monzon, la mise en scène est de Charles Roubaud et la direction musicale de Lawrence Foster. D'autres représentations auront lieu les mardi 18, le jeudi 20 et le dimanche 23 juin.

17 juin 1764, naissance à Monaco de Jean François Bosio, peintre, dessinateur et graveur, qui fut professeur de dessin à l’École polytechnique. Il est mort le 6 juillet 1827 à Paris.
17 juin 1814, fin de l'occupation alliée de Monaco qui avait commencé le 17 mai précédent.

18/06/2013


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :