Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net
23/07/2013

Actus de Monaco


Actualité princière - Point presse du ministre d’État - Les PME allemandes en Principauté - Recapitalisation de la SBM - Moins de délits - Un hôtel d'un nouveau genre à Monaco - Au fil des ans


Actualité princière

S.E. Mme Sophie Thévenoux,  Ambassadeur de Monaco en France, et le Pr Yves  Coppens, paléontologue et paléoanthropologue  français, professeur honoraire au Collège de France et Président du Comité scientifique international du Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco. Photo courtoisie © DR
S.E. Mme Sophie Thévenoux, Ambassadeur de Monaco en France, et le Pr Yves Coppens, paléontologue et paléoanthropologue français, professeur honoraire au Collège de France et Président du Comité scientifique international du Musée d'Anthropologie préhistorique de Monaco. Photo courtoisie © DR

actus_mc.mp3 actus-Monaco-230713.mp3  (286.66 Ko)


Anniversaire de l'avènement de S.A.S. Albert II

Chaque ambassade de Monaco à l'étranger et les missions permanentes auprès des Organisations internationales ont donné une réception pour célébrer cet anniversaire. La cérémonie de l'avènement avait eu lieu le mardi 12 juillet 2005. Ce rendez-vous annuel est l'occasion de convier les hautes autorités des pays où siègent ces ambassades.
L'ambassade de Monaco en France a reçu plus de 500 convives qui se sont retrouvés au Pré Catelan, célèbre établissement du Bois de Boulogne dans le 16e arrondissement de Paris. Étaient présents de nombreux ambassadeurs ainsi que des représentants en France auprès d'Organisations internationales comme l’Organisation internationale de la francophonie, le Bureau international des expositions, l’UNESCO et EUTELSAT, European Telecommunications Satellite Organization, Organisation européenne de télécommunications par satellite. On notait également la présence du professeur Yves Coppens.
L'ambassade de Monaco aux États-Unis avait invité au Metropolitan Club de hauts représentants de la Maison blanche, du secrétariat d’État, du Congrès, du corps diplomatique et de la société civile. Capricia Marshall, chef du protocole des États-Unis, dont le mandat s'achève, avait tenu à honorer la réception de sa présence.
S.E. Carole Lanteri, ambassadeur auprès de la Confédération suisse et de la Principauté du Liechtenstein ainsi qu’auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, accompagnée de collaborateurs de l’ambassade et de la mission permanente, avait organisé la traditionnelle réception annuelle, le 9 juillet à Genève et le 11 juillet à Berne.
Plusieurs représentants du Conseil de l'Europe, parmi lesquels le secrétaire général Thorbjørn Jagland, et de nombreuses autorités militaires, nationales, régionales, départementales et locales, avaient répondu à l'invitation de S.E. Claudette Gastaud, ambassadeur, représentant de la mission permanente de la Principauté de Monaco auprès du Conseil de l'Europe à Strasbourg.
S.E. Robert Fillon, ambassadeur de Monaco en Italie et en République de Saint-Marin, accompagné de Jean-Philippe Bertani, conseiller d'ambassade, ont accueilli 350 invités, hauts fonctionnaires et décideurs politiques, personnalités du monde de l'économie et de la presse, personnalités connues et amis de la Principauté.

Au Palais


Le mercredi 10 juillet, Nicolas Hulot, nommé "envoyé spécial pour la protection de la planète" par le président de la République française le 6 décembre dernier, a été reçu en audience par S.A.S. le Prince Albert II, au Palais princier. Le Souverain, président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, et Nicolas Hulot, président-fondateur de la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme, ont évoqué les actions respectives menées par ces deux organismes pour préserver l'environnement. Ils ont également parlé des questions du droit de la haute mer et des aires marines protégées. Nicolas Hulot avait d'abord créé en 1990 la Fondation Ushuaïa devenue Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme en janvier 1995.
Ce n'est pas la première fois que les deux hommes se concertent. On se souvient que lors de sa visite officielle de deux jours dans les Côtes-d’Armor, terres de ses ancêtres, le Prince s’était accordé le 6 juillet 2012 quelques heures privées en Ille-et-Vilaine durant lesquelles il s'était rendu à Saint-Lunaire, où il avait rencontré Nicolas Hulot.

Le 19 juillet, Borut Pahor, président de la République de Slovénie depuis le 22 décembre dernier, était pour une visite de travail en Principauté. Il s'est entretenu avec S.A.S. le Prince Albert et ils ont évoqué les relations bilatérales existant entre les deux pays, la situation économique internationale ainsi que les questions de coopération entre la Principauté et la Slovénie notamment dans le domaine humanitaire. La Slovénie est membre de l'Union européenne depuis 2004 et de la zone euro depuis le 1er janvier 2007. Danilo Türk, le prédécesseur de l'actuel président, avait effectué une visite officielle en Principauté le 11 janvier 2011, Borut Pahor, était alors Premier ministre, il a remporté l'élection présidentielle du dimanche 2 décembre 2012, recueillant 67,44% des voix, contre son concurrent le chef de l’État sortant.

En Suisse

Le 4 juillet, S.A.S. le Prince Albert II, membre du CIO depuis 1985 et président du Comité olympique monégasque, était à Lausanne et participait à la session extraordinaire du CIO. Étaient aussi présents à cette réunion S.A.R. le Prince héritier Frederik de Danemark et la princesse Haya de Jordanie, en leur qualité de membres du Comité olympique. Les membres du CIO ont voté pour désigner la ville hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2018. Buenos Aires, Glasgow et Medellín, en Colombie, sont candidates. Elles l'ont emporté sur Guadalajara au Mexique et Rotterdam, Poznań en Pologne s'étant retirée de la compétition. Les dossiers des villes candidates aux JO de 2020, Istanbul, Tokyo et Madrid, qui ont supplanté ceux de Bakou et Doha, leur ont également été présentés. Felipe Juan Pablo Alfonso de Todos los Santos de Borbón y Grecia, prince des Asturies était venu en personne défendre la candidature de Madrid. Ont aussi été présentés les six candidats en lice pour la présidence du CIO, en remplacement du comte Jacques Rogge qui ne peut se représenter, il a été anobli par le roi Albert II de Belgique en 2002. Il s'agit du Portoricain Richard Carrión, du Singapourien Ng Ser Miang, de l'Allemand Thomas Bach, du Taïwanais Ching-Kuo Wu, du Suisse Denis Oswald et de l'Ukrainien Sergey Bubka. Les élections se dérouleront lors de la 125e Session du CIO qui se tiendra à Buenos Aires du 4 au 10 septembre prochain.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence

Samedi 20 juillet, S.A.S. Albert II inaugurait à Annot, commune d'un millier d'habitants, la Maison d'Amélie, un projet de l'association Monaco Disease Power qui a été concrétisé grâce aux fonds récoltés par des actions caritatives. Depuis sa création en juin 2007, elle se consacre à l’aide aux enfants ou aux adultes qui souffrent de handicaps mentaux ou physiques. Cette Maison d'Amélie est un gîte d'accueil pour handicapés qui va pouvoir recevoir 19 personnes, enfants de 5 à 20 ans et leurs familles, dans un bâtiment de près de 500 m2 . "C'est un lien de plus entre la commune d'Annot et Monaco. La Principauté peut une nouvelle fois rimer avec solidarité. Avec la Maison d'Amélie, on doit avoir moins d'appréhension et plus de compréhension envers ceux qui sont un peu différents, je lui souhaite longue vie" a déclaré le Prince lors de cette inauguration qui réunissait entre autres Patricia Willaert, préfet des Alpes-de-Haute-Provence, Gilbert Sauvan, président du Conseil général, Jean Ballester, maire d'Annot, Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé ainsi que Georges Marsan, maire de Monaco. Ils ont tous salué l'initiative de Muriel Natali-Laurela présidente de l'association Monaco Disease Power. Après les discours, une visite des lieux a permis à chacun de découvrir le gîte, opérationnel depuis quelques semaines.


Point presse du ministre d’État

Photo © CDP
Photo © CDP
Le vendredi 19 juillet, S.E. Michel Roger, entouré de Paul Masseron, conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur, Stéphane Valeri, conseiller de Gouvernement pour les Affaires sociales et la santé, José Badia conseiller pour les Relations extérieures, Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l'environnement et l'urbanisme, Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l'économie, a reçu les médias lors de la conférence de presse mensuelle du Gouvernement. Il a évoqué quelques sujets d'actualité tels que le projet de loi sur la garde à vue; Monaco Channel pour le lancement de la chaîne thématique "Monaco dans le Monde"; la politique en faveur des jeunes, ceci en rapport avec le haut niveau et la diversité de l’enseignement et les excellents résultats aux examens de 2013; cette même politique en ce qui concerne la lutte contre l’alcoolisation des jeunes; la politique en faveur d’une haute qualité de vie, à noter que la lutte contre l’accidentologie porte ses fruits; l’accès au marché communautaire des produits de santé; la visite officielle du Commissaire européen à l’Union douanière le 12 juillet; les chiffres du tourisme à la fin juin 2013; les services Paypal à Monaco ainsi que les travaux sur la voie publique pendant la période estivale. 

Les PME allemandes en Principauté

Photo courtoisie © DR
Photo courtoisie © DR
Du 17 au 19 juillet, une délégation du BVMW, Bundesverband Mittelständische Wirtschaft, était conviée à Monaco dans le but de rencontrer les acteurs économiques monégasques. Invités par Jean Castellini, conseiller de Gouvernement pour les Finances et l’économie, ainsi que par S.E. Claude Giordan, ambassadeur de Monaco en Allemagne, les représentants de cette association ont eu l’honneur de rencontrer S.A.S. Albert II lors d’un cocktail organisé à l’hôtel Hermitage le 17 juillet. La délégation allemande a ensuite pris part à un dîner présidé par Jean Castellini. Le 18 juillet, de 10 à 15 h était organisée une réunion de présentation de la Principauté, à laquelle étaient présents S.E. Claude Giordan, S. E. Henri Fissore, ambassadeur en mission auprès du ministre d’État chargé de l’attractivité, Guillaume Rose, directeur du Tourisme et des congrès, Michel Dotta, président de la Chambre de développement économique, ainsi que Vincent Lozza, directeur général développement et services aux adhérents de la CDE et Bernard Rousselot, président de la Commission pour la promotion de la place financière de Monaco à l’Association monégasque des activités financières.
BVMW est une organisation créée en 1975 dont le siège est à Berlin, elle compte plus de 150.000 membres, sociétés et entrepreneurs indépendants allemands, répartis en 220 bureaux régionaux à travers le pays. Chaque année, une trentaine de représentations assurent l’accès des entrepreneurs à une gamme diversifiée de services à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Recapitalisation de la SBM

Dans un communiqué, la SBM révèle que "L’État monégasque, en sa qualité d'actionnaire majoritaire du groupe Monte-Carlo SBM, a donné son accord à la société pour étudier les modalités de réalisation d'une augmentation de capital de 180 millions d'euros à 250 millions d'euros visant à financer ces projets". Il s'agit en effet de projets d'importance, dont la rénovation de l'Hôtel de Paris. Et cette même source de préciser que "l'État monégasque resterait évidemment l'actionnaire majoritaire de la société". La SBM indique que le lancement de ces projets dépend de l'obtention des permis de construire, du déclassement d'une parcelle du domaine public et de la levée effective du financement. Le groupe avait avoué en juin dernier être à la recherche d'une solution pour financer la rénovation de l'Hôtel de Paris et la transformation du site actuellement occupé par le bâtiment du Sporting d'Hiver. Cette rénovation doit porter sur l'ensemble de l'établissement, tout en préservant sa façade historique. La capacité d'hébergement ne devrait pas être modifiée, mais la superficie des chambres et le nombre de suites devraient être augmentés. Quelques innovations importantes sont prévues, telles la création d'une cour-jardin au centre de l'établissement et une mise en valeur des toits où se situeront notamment des suites d'exception et une "villa sur le toit" avec jardin et piscine privés. Les travaux commenceront fin 2014, simultanément avec ceux du Sporting d'Hiver, et devraient durer quatre ans. D'après la société, il est envisagé de mener les travaux de façon que l'hôtel reste toujours partiellement ouvert à la clientèle. En ce qui concerne le projet d'urbanisme sur l'emplacement du Sporting d'Hiver, la SBM a retenu la proposition du cabinet londonien Rogers Stirk Harbour + Partners, connu pour de nombreuses réalisations prestigieuses dans le monde entier. A la place de l'actuel Sporting d'Hiver devrait donc s'élever un complexe immobilier où se mêleraient commerces, résidences haut de gamme, bureaux, espaces de loisirs et de culture. Mais l'ancien Sporting d'Hiver réalisé par les architectes Charles Letrosne et son fils Daniel et inauguré en 1932, ne disparaîtra pas complètement puisque la Salle des Arts, qui en est le fleuron, doit être reconstruite à l'identique à l'intérieur de ce complexe moderne.

Moins de délits

Une baisse significative des délits de voie publique a été constatée pour la période du 1er janvier au 16 juillet 2013. Les faits concernés sont passés de 752 à 724, pour la même période, entre 2012 et 2013, soit une baisse de 3,7 %. Ces résultats reflètent une importante diminution des délits de voie publique qui sont passés de 191 en 2012, à 159, pour l’année 2013, ce qui représente une baisse de 16,7 %. Les baisses les plus substantielles ont été enregistrées pour les délits de voie publique tels que les vols à la roulotte qui ont chuté de 29 en 2012 à 7 en 2013, soit moins 75,9 %; les vols de deux-roues, passés de 38 en 2012 à 15 en 2013, soit moins 60,5 %; les cambriolages dans les locaux industriels et commerciaux pour lesquels aucune plainte n’a été enregistrée en 2013, contre de 8 en 2012. Les cambriolages de locaux d’habitation connaissent également une baisse puisque 15 faits avaient été constatés entre le 1er janvier et le 16 juillet 2012, contre seulement 6 faits pour la même période de cette année, soit une baisse de 60 %. Toutefois, malgré ces statistiques favorables du 1er semestre 2013, il est à relever que sur les 6 cambriolages de locaux d’habitation constatés, 4 l’ont été au cours de ces dernières semaines. Les enquêtes conduisent à privilégier l’action de personnes qui profitent de la facilité d’accès aux appartements, tous situés au 1er ou 2e étage, et parfois même de fenêtres laissées ouvertes par les occupants, plutôt que d’une recrudescence des cambriolages. La réponse de la Sûreté publique à ces derniers cambriolages de locaux d’habitation a été immédiate et s’est traduite par une optimisation des patrouilles de surveillance; une redynamisation des effectifs de nuit; une communication accrue entre les équipes d’investigation et les personnels en tenue, pour mieux cibler et orienter les recherches; un travail d’investigation basé, notamment, sur l’intervention systématique des techniciens de police scientifique pour la recherche des traces et indices, afin de permettre l’identification des auteurs de ces délits; une action de sensibilisation et de prévention auprès des syndics d’immeubles, des intendants et des concierges, rappelant la nécessité de protéger les accès des édifices et des appartements, et les consignes élémentaires de prudence en la matière.

Un hôtel d'un nouveau genre à Monaco

Illustration © DR
Illustration © DR
On savait depuis longtemps qu'il existait des hôtels et même des palaces pour chiens et chats, mais de là à penser qu'un jour il pourrait en exister pour les insectes… Cette structure existe pourtant et c'est la direction de l’Aménagement urbain qui vient de nous le prouver. En effet, en partenariat avec l’Office national des forêts français, elle a installé un hôtel à insectes pollinisateurs dans les Jardins Saint-Martin, situés entre le Palais Princier et le musée Océanographique et qui datent du règne d'Honoré V. Selon Jean-Luc Puyo, directeur de l’Aménagement Urbain, "Il s’agit d’un "logement" dans lequel des casiers ont été construits afin de reproduire les lieux de vie spécifiques à certaines espèces, comme les abeilles sauvages, favorisant l’installation de ces insectes pollinisateurs". L’hôtel à insectes de l’O.N.F. a été développé pour trois raisons, offrir un logement à ces insectes, étudier et suivre la vie des insectes butineurs comme les abeilles sauvages, observer leur vie parfois mal connue. Cet hôtel accueille plus particulièrement trois espèces d’abeilles, les abeilles rubicoles qui recherchent des tiges de plantes emplies de moelle suffisamment tendre pour pouvoir y creuser facilement leurs nids; les abeilles charpentières qui exploitent le bois mort en le creusant, par exemple des branches et des charpentes non entretenues; les abeilles tapissières qui nichent dans des cavités comme du bois perforé par d’autres insectes ou des fissures de rochers. Les premiers hôtels à abeilles ont été développés par l’O.N.F. dans la région parisienne et dans les Vosges.

Au fil des ans

12 juillet 2005, avènement de S.A.S. Albert II de Monaco. La cérémonie commence par une messe célébrée en la cathédrale par Mgr Bernard Barsi, elle a été suivie d'un Te Deum. Les festivités se sont poursuivies dans la soirée par une réception et un cocktail dinatoire offerts par le Prince aux 6.000 Monégasques. Réunion suivie par un concert classique dans la cour d'honneur du Palais. Puis, vers 22 h 30, un grand bal populaire était ouvert à tous les résidents. Un feu d'artifice clôtura cette journée de fête. A cette occasion, l’Office des Émissions de Timbres-Poste a émis un carnet autocollant à valeur permanente, tarif Écopli, illustrant le blason de la famille Grimaldi.

14 juillet 1993, interprétation dans le cadre des concerts du Palais princier de “Monaco Fanfares, pour instruments à vent et batterie”, "Monaco Fanfares, Op. 8", de Lorin Maazel, sous la direction du compositeur à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. L’œuvre avait été composée la même année.

16 juillet 1997, première audition mondiale de "Constellations" du compositeur américain Benjamin Lees. L’œuvre était interprétée dans le cadre des concerts du Palais princier, sous la direction de James DePreist, à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo dont il était directeur musical depuis juillet 1994, il le restera jusqu'en 1998. Rappelons que James DePreist né le 21 novembre 1936 à Philadelphie, est mort le 8 février dernier à Scottsdale en Arizona.

17 juillet 1967, la famille princière visite le Pavillon de Monaco à l’exposition universelle de Montréal qui s'est tenue du 27 avril au 29 octobre 1967 sur le thème de "Terre des Hommes". Créé sur l’Ile de Notre-Dame, ce Pavillon comportait un cinéma, un jardin et plongeait les visiteurs dans l’atmosphère de la Principauté.

19 juillet 2013, dans le cadre du Festival de musique de Radio France et Montpellier, Languedoc Roussillon, était donné, en version de concert, dans la grande salle du Corum de Montpellier, l'opéra-comique en trois actes Madame Sans-Gêne. Œuvre du compositeur italien Umberto Giordano sur un livret de Renato Simoni d'après l’œuvre de Victorien Sardou et Étienne Émile Moreau. La création avait eu lieu le 25 janvier 1915, au Metropolitan Opera de New York sous la direction d'Arturo Toscanini avec Geraldine Farrar dans le rôle de Caterina Hubscher. Le 19 mars 1916, la première représentation de l’œuvre avait lieu à l'Opéra de Monte-Carlo sous la direction de Léon Jehin, dans une mise en scène de Raoul Gunsbourg et des décors d'Antoine-Alphonse Visconti.

20 juillet 1723, décès de Maria Teresa ou Marie-Thérèse Grimaldi qui était née le 4 septembre 1648. Fille d'Hercule Grimaldi et Aurelia ou Aurélie Spinola, sœur de Louis Ier, elle avait épousé en 1671 Sigismondo IV d'Este, Marquis di San Martino.
20 juillet 1997, création de "A Sainte Dévote, patronne de Monaco, martyre et bienheureuse" cantate de Marcel Landowski, sous la direction de Jean-Claude Casadesus à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo dans la cour du Palais princier. Cantate dédiée au Prince Rainier III, elle fut redonnée le 14 décembre 2004 à l’auditorium Rainier III dans le cadre du concert marquant le 1700e anniversaire du martyre de sainte Dévote. En juin 2010, l'oeuvre était donnée à Lille et le 23, Jean-Marie Duhamel de La Voix du Nord en rendait compte "une rareté… cette courte et très belle pièce de Marcel Landowski, A Sainte Dévote, patronne de Monaco, martyre et bienheureuse, créée en 1997 par Jean-Claude Casadesus avec l'orchestre de Monaco. Une appellation qui fait craindre l'eau bénite, à l'écoute, une œuvre passionnante, accords pleins et entiers, jeux des cuivres avec les cordes".

21 juillet 1988, inauguration du nouveau Café de Paris en présence de la famille princière.

23 juillet 1933, décès à Vence dans les Alpes-Maritimes, du compositeur, violoncelliste et pédagogue monégasque Louis Abbiate appelé aussi parfois Luigi Abbiate. Il était né à Monaco le 4 janvier 1866. A partir de 1922, il dirige l'École municipale de musique qui venait d'être créée, il reste à ce poste jusqu'à sa mort.


Par (dernière modification le 23/07/2013)



Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: ragondin, raie, raton laveur... Ragondin...



Le Podcast Journal sur :