Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Actus de Monaco


Le Prince Albert II reçoit le Prix international Zayed - Le ministre d’État sur les ondes françaises - Monaco international - Monaco culturel - Brèves diverses - Cuisine et gastronomie princières - Monaco pratique - Au fil des ans


Le Prince Albert II reçoit le Prix international Zayed

actus_monaco_130514.mp3 actus-Monaco-130514.mp3  (337.47 Ko)


Le mercredi 7 mai, à Dubaï, dans les Émirats arabes unis, S.A.S. Albert II de Monaco a reçu le Prix International Zayed pour l’environnement. Il lui a été remis par S.A. le Cheikh Mohammed ben Rachid al Maktoum, vice-président, Premier ministre des E.A.U. et émir de Dubaï, pour son engagement en faveur de l’environnement et des actions menées dans ce domaine par sa Fondation. Ce prix, devenu l’un des plus prestigieux au monde, a été créé en 1999 dans le but de reconnaître et d’encourager les actions exemplaires en faveur de la préservation de l’environnement. S.A.S. Albert II est la quatrième personnalité à recevoir le Prix Zayed après Jimmy Carter, ancien président des États-Unis de 1977 à 1981, en 2001; Gro Harlem Brundtland, qui fut ministre d’État, ou premier Ministre, de Norvège et Lee Myung-Bak, président de la République de Corée de 2008 à 2013. Dans son allocution, le Prince a souligné que "la défense de l’environnement est une cause à la fois trop importante et trop vaste pour que l’on puisse jamais se reposer avec le sentiment du devoir accompli". Par ailleurs, à l’occasion de ce déplacement, le Prince Souverain s’est entretenu avec S.E. Dr Rashid Ahmed Bin Fahad, ministre de l’Environnement et de l’eau des E.A.U, ainsi qu’avec S.E. Razan Khalifa Al Mubarak, secrétaire générale de l’Agence de l’environnement d’Abu Dhabi. Un mémorandum d’accord a également été signé entre la Fondation Prince Albert II de Monaco et la Fondation international Zayed pour l’Environnement.


Le ministre d'État sur les ondes d'une radio française

Dans son émission quotidienne, du lundi au vendredi, à 8h30, Yves Calvi s'entretenait mercredi 7 mai, sur l'antenne de R.T.L. avec S.E. Michel Roger, ministre d’État. Après quelques mots de présentation pour préciser les attributions de son invité, les deux hommes ont évoqué la transparence financière de la Principauté et ses efforts pour se détacher de son image de paradis fiscal. "Une fausse image qui ne correspond plus à la réalité. Aujourd'hui Monaco n'est plus perçu comme un paradis fiscal, il ne l'a d'ailleurs jamais été". Il a également insisté sur le fait que "depuis l'avènement du prince Albert II en 2005, la ligne du gouvernement, voulue par lui, est la parfaite transparence et la conformité aux règles internationales". Et de préciser que la Principauté n'a "pas besoin d'argent caché", car "le budget est à l'équilibre et nous n'avons pas de dette publique". S.E. Michel Roger n'a pas manqué de rappeler que Monaco a toutefois accusé un budget déficitaire plusieurs années de suite, par suite de la crise, l'obligeant à réduire ses dépenses. Il a mentionné que la Principauté travaille à la normalisation de ses relations avec les règles internationales. Il veut notamment se conformer aux règles de l'Union européenne pour "permettre à l'économie de Monaco de se développer dans l'avenir sans se heurter à la réglementation européenne". A ce jour, Monaco a déjà signé 29 conventions bilatérales relatives à l'échange de renseignements en matière fiscale dont 24 sont entrées en vigueur. 
Le ministre d'État insiste également sur les bonnes relations entre Monaco et l'Organisation de Coopération pour le Développement Économique, OCDE, avec laquelle la Principauté devrait prochainement "signer une convention multilatérale" en matière de coopération fiscale. Le Comité des affaires fiscales de l'OCDE a retiré Monaco de la liste des juridictions non coopératives en mai 2009. Le ministre d’État a profité de cette occasion pour revenir sur l'odieuse fusillade de Nice qui a grièvement blessé Hélène Pastor et son chauffeur majordome (consultez nos publications précédentes en cliquant ici). Il assurait les familles de toute sa sympathie pour cette circonstance douloureuse et encore ne savait-il pas à ce moment que le chauffeur de l'héritière monégasque de l'empire Pastor allait laisser sa vie dans ce traquenard meurtrier.
S.E. Michel Roger qui était membre titulaire du tribunal suprême de Monaco depuis 2007, a été nommé ministre d'État le 29 mars 2010. Il est né le 9 mars 1949 dans le département de la Vienne. Il a d'abord été avocat au barreau de sa ville natale puis inspecteur général de l’Éducation nationale affecté aux disciplines de sciences économiques et sociales. Michel Roger a une connaissance approfondie des cabinets ministériels dans lesquels il a effectué différentes missions, justice, éducation nationale entre autres. Il a notamment été conseiller pour la Jeunesse, l'éducation nationale, l'enseignement supérieur et la recherche au sein du cabinet de Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre. Rappelons que le souverain monégasque n'est plus tenu de nommer un Français à ce poste depuis le traité signé par Jacques Chirac et entré en vigueur en 2005. Le ministre d’État est assisté de cinq conseillers de Gouvernement: Relations extérieures et la coopération; Finances et l’économie; Intérieur; Équipement, l’environnement et l’urbanisme; Affaires sociales et santé.

Monaco international

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Monaco accueille des journalistes européens

Un groupe de dix journalistes correspondants établis à Bruxelles et spécialistes de l’Union européenne, s'est rendu à Monaco, à l'occasion d'un voyage de presse de deux jours. A l’invitation de S.E. le ministre d’État. Parmi les médias représentés, il y avait notamment Le Monde, Libération, LCI, BFM TV, Radio France, RTL, Les Échos. Le riche programme qui leur a été proposé, a permis à ces journalistes de découvrir les réalités de la Principauté. Au cours d’un déjeuner qui s’est déroulé en présence des conseillers de Gouvernement et de S.E. Gilles Tonelli, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Monaco en Belgique et chef de la mission de Monaco auprès de l'UE, le ministre d’État a rappelé que sur les 2 km² qui constituent la Principauté vivent près de 120 nationalités et 37.000 habitants, dont seulement 8.600 Monégasques. Il est également revenu sur l’un des thèmes principaux de ce voyage de presse, à savoir les relations entre Monaco et l’UE. Si le Gouvernement princier partage le souhait d’un approfondissement de ses relations avec l’UE, sa priorité est de préserver l’existence de sa communauté nationale, minoritaire sur son propre territoire. Des spécificités qui nécessitent une approche adaptée, unique, pour que l’existence même de Monaco ne soit pas mise en péril. S.E. le ministre d’État a rappelé combien il est important d’engager un approfondissement des relations avec l’UE, sans que la Principauté envisage une intégration, ni à l’UE, ni à l’espace économique européen, mais reste toutefois ouverte à un dialogue à un accord d’association.

L'environnement toujours

Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de Gouvernement pour l’Équipement, l’environnement et l’urbanisme, participe aujourd'hui 13 mai, à la Conférence ministérielle de l’Union pour la Méditerranée dédiée à l’environnement et au changement climatique qui se tient à Athènes. Elle est accompagnée de Cyril Gomez, directeur de l’Environnement et de Chloé Petruccelli, secrétaire des Relations extérieures à la Direction des Affaires internationales. Placée sous les auspices de la co-présidence de l’Union pour la Méditerranée, UPM, et de la présidence grecque du Conseil de l'Union européenne, cette réunion de haut niveau porte notamment sur l’Initiative Horizon 2020 pour la dépollution de la mer Méditerranée, le changement climatique et la consommation et production durables.

Dialogue à Genève

Une délégation monégasque conduite par S.E. Carole Lanteri, ambassadeur, représentant permanent de Monaco auprès de l’Office des Nations Unies à Genève et composée de Mireille Pettiti, directeur général du Département des relations extérieures et de la coopération, Justine Ambrosini, secrétaire des Relations extérieures, Patrice Cellario, directeur général du Département de l'Intérieur, Éric Bessi, directeur de Travail, Johannes de Millo Terrazzani, conseiller auprès de S.E. Carole Lanteri et Virginie Cotta, directeur général du Département des Affaires sociales et de la santé et de représentants du Département des Relations extérieures et de la coopération, du Département des Affaires sociales et de la santé ainsi que du Département de l’Intérieur, a participé, le 2 mai, à un Dialogue avec le Comité des droits économiques, sociaux et culturels des Nations Unies. Ce Dialogue faisait suite à l’examen par le Comité des 2e et 3e rapports périodiques de la Principauté, remis en 2011, sur la mise en œuvre du Pacte relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, ratifié par Monaco en 1997. Les membres du Comité ont ainsi pu poser un certain nombre de questions complémentaires aux informations transmises à l’ECRI, Commission européenne contre le racisme et l'intolérance, par le Gouvernement princier, afin d’avoir une vision globale de la mise en œuvre du Pacte par la Principauté.

Délégation monégasque au FCS

La délégation de Monaco auprès de l'OSCE a pris part, lundi 5 mai, à la première réunion de la troïka annuelle 2014 du Forum pour la Coopération en matière de Sécurité, FCS. Marquant ainsi de façon officielle sa prise de fonction dans le cadre de sa présidence à venir. Représentée par Cédric Braquetti, premier secrétaire d'ambassade, la Principauté a pris part aux discussions relatives aux travaux du FCS, joignant ainsi la délégation moldave, présidence en cours, et la délégation maltaise, présidence sortante. Monaco assumera la présidence du Forum de septembre à décembre 2014, orientant ses travaux vers la préparation de la Conférence ministérielle annuelle de l’OSCE qui se tiendra les 6 et 7 décembre prochain en Suisse, à Bâle. La Principauté achèvera définitivement son mandat le 30 avril 2015, après avoir participé à la troïka du Forum en tant que présidence sortante. Organe autonome de l'OSCE, le FCS traite des questions de sécurité politico-militaire dans la zone de compétence de l'organisation. Son activité s’est récemment vue renforcée par la crise ukrainienne et la mise en œuvre du traité de Genève, signé le 17 avril dernier, engageant la désescalade dans les nombreuses zones de tension.

Délégation monégasque à Vienne

Le 6 mai, José Badia, conseiller de Gouvernement pour les Relations extérieures et la coopération, accompagné de S.E. Claudette Gastaud, ambassadeur, représentant permanent de Monaco auprès du Conseil de l’Europe, a pris part à la 124e session du Comité des ministres du Conseil de l’Europe, qui s’est tenue à Vienne. La situation en Ukraine y a été largement évoquée. José Badia a rappelé dans son intervention que la Principauté, par sa politique de neutralité active, avait toujours soutenu la recherche de solutions pacifiques et équitables dans les conflits. Il a ainsi appelé à l’instauration d’un dialogue entre les parties, sous médiation des Organisations internationales et a rappelé l’attachement de Monaco au droit international et à ses principes fondamentaux. Par ailleurs, lors de cette session du Comité des ministres, a été présenté le premier rapport élaboré par le Secrétaire général du Conseil de l’Europe sur la situation des droits de l’homme, de l’état de droit et de la démocratie en Europe. Ce rapport s’inscrit dans une réflexion globale visant en particulier à renforcer l’efficacité des mécanismes de suivi de l’Organisation. En marge de cette session, une réception a été organisée le 5 mai, pour célébrer le 65eanniversaire du Conseil de l’Europe.

Monaco culturel

Vous pouvez consulter l'agenda de Monaco en cliquant ici

Une précision pour le concert de l'OPMC du 6 juin prochain

Pour des raisons techniques, le concert de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo du vendredi 6 juin prochain, à 20h30 à l’Auditorium Rainier III est avancé d'une journée. Il aura donc lieu le jeudi 5 juin, au même endroit, à la même heure. Concert dirigé par Gianluigi Gelmetti, directeur artistique et musical de l’Orchestre Philharmonique de Monte‐Carlo, au cours duquel on entendra le grand pianiste roumain Radu Lupu interpréter le Concerto pour piano n°27 de Mozart. Le programme comprend également la Symphonie n°9 "La Grande" de Schubert. Le "Concerto n°27 pour piano et orchestre en si bémol majeur", K. 595, de Mozart, Allegro Larghetto et Allegro Rondo, a été achevé le 5 janvier 1791. La "Symphonie no 9 en ut majeur", D. 944, de Franz Schubert est connue sous le nom de "Grande Symphonie", Allegro ma non troppo, Andante con moto, Allegro vivace, et en Finale Allegro vivace, est la dernière à avoir été terminée par le compositeur. Elle fut créée le 21 mars 1839 à Leipzig.
Avant le concert, à 19h30, "Présentation des œuvres" par André Peyrègne, directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice. L'entrée est libre.
Pour le concert tarif plein de 16€ à 50€, tarif étudiant de 6€ à 18€. Renseignements et réservation +377 98 06 28 28 et sur www.opmc.mc

Exposition autour du F1

Du 19 mai au 15 juin prochain, Paquita Colado expose une sélection d’œuvres à Monaco. C'est un événement, à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 de Monaco, on y verra des sculptures totalement inédites dans un cadre prestigieux, le Métropole Shopping Center, en plein cœur du Carré d’Or à Monaco. Paquita Colado est née à Paris d’une mère andalouse et d’un père cubain. Elle quittera la France pour le nord de l'Écosse, puis elle vivra à Glasgow, Londres et, de nouveau, Paris. Elle réside aujourd’hui sur la Côte d’Azur. En 2001, elle crée sa première collection d’éventails qui fait renaître cet accessoire, symbole pour elle de séduction, d’élégance et de féminité. Artiste autodidacte, ses premières œuvres artistiques, sont exposées en 2007 au Centre d'Affaires de l'Aéroport Nice Côte d'Azur, des tableaux où elle mêle peinture et sculpture, des formes sculptées dans du bois. Passionnée par l’automobile, elle donne naissance en 2009 à des œuvres où la technologie et l’art deviennent des œuvres uniques à partir de pièces mécaniques F1 et de prototype d’endurance, telles que collecteurs d’échappement, disques de freins, écrous, flasques, mécanismes d’embrayage.

Brèves diverses

Légende et nostalgie

Du 9 au 11 mai, s'est tenu le 9e Grand Prix de Monaco historique. L’épreuve qui a lieu tous les deux ans, est organisée depuis 1997 par l’Automobile Club de Monaco. Elle avait été lancée pour célébrer les 700 ans du règne de la famille Grimaldi. Et met à l’honneur des voitures de course construites avant 1979, regroupées en sept catégories et composées en grande partie de F1. Si d'habitude, les légendaires Bugatti, Alfa Romeo, Maserati, Ferrari, Lotus, Jaguar, Aston Martin sont pilotées par les propriétaires qui les collectionnent, l'édition de cette année a attiré quelques pilotes prestigieux qui n'ont pas hésité çà se déplacer et Renault avait confié quelques-unes de ses F1 turbo historiques à de grands noms du sport automobile. Alain Prost s'est ainsi retrouvé au volant d’une RE40 de 1983, avec laquelle il avait couru cette année-là à Monaco. Jean-Pierre Jabouille pour sa part pilotait la RS01 de 1977, la première F1 turbo. Quant à Damon Hill, il a fait quelques tours de piste avec une monoplace suralimentée de la marque française et Jacky Ickx roulait en Auto Union Type C de 1936.

Soutien au Mali

Dans le cadre de son aide humanitaire d’urgence le Gouvernement princier, par l'intermédiaire du Consulat de Monaco au Mali, a renouvelé son appui aux populations du nord de ce pays. L’aide d’urgence du Gouvernement, d’un montant de 50.000 €, a permis de distribuer des kits alimentaires à 483 familles déplacées, d’approvisionner en intrants agricoles 117 unités de production dans les régions de Tombouctou et de Gao et d’accompagner le retour de 45 familles. Cette opération d’urgence, réalisée en partenariat avec deux associations locales, Amassa Afrique Verte et ADDA, a été mise en œuvre entre la fin 2013 et le début de l’année 2014. Ce projet, conçu par le coordinateur technique national de la Direction de la coopération internationale au Mali, permet d’acheter les aliments et les intrants directement auprès des commerçants des régions concernées, ce qui permet ainsi de relancer l'économie locale. L’appui de Monaco est comptabilisé dans les aides qui ont permis de faire passer le taux de couverture des besoins en assistance alimentaire de 35% en juillet 2013 à 55% au 31 décembre suivant. Rappelons qu’en 2013, le Gouvernement princier avait déjà alloué une aide de 40.000 € pour distribuer des kits alimentaires en faveur de 10.000 personnes déplacées à Bamako, la capitale, et ses environs.

Un anniversaire radiophonique

Le jeudi 8 mai, la Princesse Stéphanie célébrait en direct au Lycée technique et hôtelier de Monaco, les 5 ans de son émission Jungle Fight consacrée au VIH. Émission unique en son genre et qui rencontre un vif succès, elle est diffusée sur les ondes de Radio Monaco. Cet anniversaire a donné lieu à une émission spéciale de deux heures, animée naturellement par sa créatrice qui menait les débats. Pour cette occasion, outre Mahler Franck Hermann et Hervé Aeschbach, coordinateur de Fight Aids Monaco, elle était entourée de nombreux invités, dont le docteur Bruno Taillan, vice-président de Fight Aids Monaco et chef du département hématologie-oncologie au GHPG et Robert Ghenassia, proviseur du Lycée technique et hôtelier de Monaco. Tous ont une fois encore, fait le point sur les avancées, les recherches et les derniers traitements mis au point. L'endroit était propice et on n'est guère surpris d'apprendre qu'une pièce de pâtisserie confectionnée par les élèves de l'établissement est venue clôturer cette réunion.

Défilé de mode

Le 17 mai, sur la Place du Palais, en présence de la famille princière, Nicolas Ghesquière présentera sa seconde collection réalisée pour la maison Louis Vuitton. Après la cour du Louvre en février dernier, c'est à Monaco que Nicolas Ghesquière dévoilera sa première collection croisière. Cette maison française est intimement liée à la Principauté depuis plus d'un siècle. Cela a commencé en 1904, lorsque Louis Vuitton réalisa pour la famille princière un porte-habit en crocodile. Et en 1997, c'était la célébration des 700 ans de la dynastie monégasque avec le sac Malicieux, en hommage au surnom de François Grimaldi. L'évènement du 17 mai est à suivre en direct le à partir de 19h sur www.louisvuitton.fr. Précisons qu'une collection croisière est une sorte de présentation intermédiaire, une pré-collection que beaucoup de maisons organisent, après les défilés de printemps-été et avant ceux d'automne-hiver.

Café festif à l’École Saint-Charles

Dans le cadre des échanges entre la Principauté de Monaco et la Finlande, 18 élèves de la section primaire du Lycée franco-finlandais d'Helsinki ont été les hôtes de l’École Saint-Charles. Ils ont été accueillis par les 27 élèves, participant à ce projet. Arrivés en Principauté le 6 mai, les jeunes Finlandais ont découvert la vie de l’École Saint-Charles et visité de nombreux sites de la Principauté, notamment le Palais princier, le Conseil national, le Musée océanographique, le Jardin exotique, ainsi que les paddocks du Grand Prix Historique. Pour clôturer d'une façon conviviale leur séjour en Principauté, les élèves participant à ce projet ont animé un "café festif" qui leur a permis de présenter les ateliers auxquels ils ont participé, les créations artistiques communes ainsi que les visites de monuments et les excursions qui leur ont été proposées. Isabelle Bonnal, directeur de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports, Rainier Boisson, consul honoraire de Finlande à Monaco et Ulla Ladau-Arjulin, présidente de l'Association Monaco-Finlande ont assisté à cette manifestation qui terminait une semaine bien remplie d'échange et de partage.

Cuisine et gastronomie princières

Il y a quelques semaines, paraissait chez Hachette cuisine, l'ouvrage de Véronique André "Palais de Monaco: A la table des princes" abondamment illustré des magnifiques photos de Donald van der Putten. Véronique André est journaliste gastronomique au Figaro et à Valeurs actuelles, elle a l'habitude de ce genre d'ouvrage puisqu'elle s'était déjà introduite en 2012 dans les cuisines du Palais de l'Élysée. Pour cette nouvelle aventure, elle a collaboré avec Christian Garcia, chef des cuisines du Palais princier depuis 1987.
Tout au long des 220 pages de "Palais de Monaco: A la table des princes", on peut découvrir les cuisines et les goûts culinaires des membres de la famille princière à travers les siècles. Mais pas seulement, on y trouve aussi un bref historique de la Principauté, on peut effectuer une visite du Palais, on fait également la connaissance de ceux que l'auteur appelle les artisans de l'ombre, on sait où ils s'approvisionnent, on visite la belle propriété de Roc Agel dont les produits sont utilisés dans les préparations de Christian Garcia. Et si le lecteur se sent à la hauteur, il peut reproduire les recettes historiques qui sont mentionnées, il revivra le goûter donné en l'honneur de la reine de Saxe le 15 mai 1896 ou le buffet servi le 1er avril 1910. Et pourquoi ne pas vouloir ressusciter le faste du déjeuner servi à l'occasion de l'avènement de S.A.S. Rainier III le 12 avril 1950? Dans un registre plus intime, on peut souhaiter reproduire le repas servi le jour du baptême du jeune prince héréditaire Albert le 20 avril 1958 ou beaucoup plus tard au brunch de son mariage le 3 juillet 2011.
Et on apprend notamment que c’est le prince Rainier III qui a dessiné les plans des actuelles cuisines du Palais. Que le dimanche, par beau temps, la famille princière aime déjeuner dans les jardins du Palais et se régaler de petits pains bagnats. Que les enfants de la princesse Caroline adorent le quatre quart au citron de Menton. Que la Princesse Charlène a communiqué des recettes sud-africaines au chef qui en réalise régulièrement. Que le Prince Albert II est membre du Club des cent, un célèbre club de gastronomes.
Comme toujours lorsqu'il s'agit d'interroger les archives, Thomas Fouilleron, leur directeur de la Bibliothèque du Palais princier, nous livre "À la fin du XIXe siècle, Pierre Lacam, qui fut chef cuisinier du prince Charles III avait déjà publié un livre de recettes" et de nous dire à propos de cet ouvrage "Ce n'est pas seulement un livre de cuisine mais un livre qui se place en perspective dans l'histoire de la dynastie des Grimaldi".

Monaco pratique

Fermeture de tunnel

Jusqu'au 16 mai, le tunnel de Monaco est interdit à la circulation de nuit dans les deux sens depuis l’échangeur de Laghet. Ceci en raison de travaux de maintenance de la sécurité. Des déviations ont été mises en place. Bien entendu de jour, soit de 6 à 21h, la circulation s'effectue normalement.
Donc de 21h au lendemain 6h, la circulation s'effectuera ainsi:
Dans le sens Monaco / Nice, depuis la RM 6007, pour les véhicules de moins de 19t de PTAC, par la RM 37 puis RD 37 pour les véhicules dont la longueur est supérieur à 8m, par la RD 51, puis par la RD 2564 et 2204a, via l’échangeur n°57, La Turbie. Pour les véhicules de plus de 19t de PTAC, place Max Barel, boulevard Saint Roch, boulevard Riquier, pénétrante du Paillon, carrefour Garigliano et l’accès à l’autoroute A 8 par l’échangeur n°55, Nice Est. 
Dans le sens Nice / Monaco, pour les véhicules de moins de 19t de PTAC, sortie échangeur n°57, La Turbie, par les RM 2204a et 2564, puis par les RD 51, par les RM 37 et RD 37, pour les véhicules dont la longueur est supérieur à 8m. Pour les véhicules de plus de 19t de PTAC, sortie autoroute A8 par l’échangeur n°55, Nice Est, pénétrante du Paillon, boulevard Riquier, boulevard Saint Roch, place Max Barel et RM 6007 vers Monaco.

Passerelle piétonne

Rappelons qu'après le communiqué diffusé le 16 avril dernier, annonçant les travaux pendant la période de vacances scolaires, la passerelle et l’escalier mécanique reliant l’allée Honoré II aux jardins de l’UNESCO sont ouverts au public depuis le vendredi 9 mai à 8h. Cette liaison a été installée afin de faciliter la circulation piétonne entre la gare et le quartier de Fontvieille.

Stationnement gênant

La Direction de la Sûreté publique, chargée de la gestion des mises en fourrière, avait informé les usagers de la route qu’un service spécialisé fonctionnait du vendredi 9 mai à 0h au lundi 12 mai à 8h, pour le 9e Grand Prix historique de Monaco. Ce service a procédé à l’enlèvement des véhicules en infraction, notamment en stationnement gênant. Les contrevenants, dont les véhicules ont été enlevés, devaient se présenter, pour régler les formalités de restitution, dans le hall d’entrée du Centre administratif, sis 8, rue Louis-Notari, pendant les horaires suivants, le vendredi 9 mai, de 6 à 20h, le samedi 10 mai, de 6 à 20h et le dimanche 11 mai, de 7 à 20h. En dehors de ces horaires, les contrevenants devaient se rendre au Poste de garde de la Direction de la Sûreté publique, sis 9, rue Suffren-Reymond à Monaco. On ose espérer que lesdits contrevenants sont allés chercher leur véhicule mais si certains ne l'avaient pas encore fait…, on peut supposer que ces données restent valables… Il vaut mieux cependant téléphoner au +377 93 15 30 15.

Au fil des ans

3 mai 1967, une convention signée à Monaco instaure l'OHI, Organisation hydrographique internationale. Elle entre en vigueur en 1970. Le Bureau hydrographique international, BHI, qui en est l'organe principal, est à Monaco.

7 mai 1929, création à l'Opéra de Monte-Carlo, par les Ballets russes de Serge Dighilev du ballet en deux tableaux "Le Bal", musique de Vittorio Rieti, sur un livret de Boris Kochno d'après le roman du comte Vladimir Sollogub, costumes et décors de Giorgio de Chirico, chorégraphie de George Balanchine.

8 mai 1454, fin du règne de Jean Ier de Monaco, Giovanni Grimaldi, seigneur de Monaco, il avait débuté en novembre 1436. Ce même 8 mai 1454, lui succède son fils Catalan, Catalano Grimaldi, né en 1422 qui règnera jusqu'en juillet 1457.
8 mai 1675, Mgr Maur Promontorio, évêque de Vintimille consacrait la Basilique Saint- Michel Archange de Menton, ville qui faisait alors partie de la Principauté de Monaco. Y assistait le Prince Louis Ier. La première pierre en avait été posée le 27 mars 1619 en présence du Prince Honoré II et de Mgr Nicolò Spinola, évêque de Vintimille. L'édifice avait été ouvert au culte en 1653.
8 mai 2001, décès de homme politique français Marcel Dufriche qui était né le 16 octobre 1911 à Monaco. Communiste, il fut notamment maire de Montreuil, près de Paris, de 1971 à 1984.

9 mai 1949, décès de Louis II de Monaco. Son règne avait commencé le 26 juin 1922 à la mort de son père Albert Ier. Sa mère était la première épouse de ce dernier, Mary Victoria Hamilton. Ce 9 mai 1949 lui succéda son petit-fils, fils de la Princesse Charlotte et de Pierre de Polignac, S.A.S. Rainier III. Le 25 juillet 1946, Louis II avait épousé l'actrice Ghislaine Dommanget. Ce même 9 mai 1949, s'achèvent les fonctions de Pierre Blanchy comme ministre d’État, elles avaient commencé le 4 janvier 1949. Elles seront renouvelées le 9 mai 1949 ce et se termineront le 12 juillet 1949.

10 mai 1866, naissance à Grodno en Biélorussie du peintre et décorateur de théâtre Léon Bakst, mort à Paris le 27 décembre 1924. On put apprécier ses décors à plusieurs reprises à l'Opéra de Monte-Carlo.
10 mai 1913, première représentation au Théâtre des Champs-Élysées de "Pénélope", poème lyrique en 3 actes et 20 tableaux de Gabriel Fauré sur un livret de René Fauchois, d'après Homère. La première avait eu lieu le 4 mars 1913 à l'Opéra de Monte-Carlo, sous la direction de Léon Jehin, dans une mise en scène de A. Durec et Raoul Gunsbourg, dans des décors d'Antoine-Alphonse Visconti.

11 mai 1397, fin de la troisième occupation génoise qui avait commencé le 19 décembre 1395. Ce même 11 mai 1397, débute le règne de Louis de Monaco, Lodovico Grimaldi, seigneur de Monaco, ils de Charles Ier de Monaco et de Lucchina Spinola, qui règnera jusqu'au 5 novembre 1402.

12 mai 1842, naissance à Montaud qui est devenu aujourd'hui un quartier de Saint-Étienne, du compositeur Jules Massenet. Mort le 13 août 1912 à Paris. Plusieurs de ses œuvres furent créées à l'Opéra de Monte-Carlo, telles "Le Jongleur de Notre-Dame" le 18 février 1902, "Chérubin" le 14 février 1905, "Thérèse" le 7 février 1907, "Don Quichotte" le 19 février 1910, "Roma" le 17 décembre 1912, "Cléopâtre" le 23 février 1914 ou "Amadis" le 1er avril 1922.
12 mai 1965, décès de Louis Aureglia qui était né le 14 mai 1892. Ce juriste participa aux travaux de la Commission chargée d’élaborer la réforme de la Constitution de 1911. Il fut maire de Monaco de 1933 à 1944 et membre du Conseil de la Couronne. Élu à plusieurs reprises au Conseiller national, il en fut le président à partir du 8 janvier 1950 et du 27 novembre 1955. En 1919, il proposa en vain l’électorat et l’éligibilité pour les femmes au Conseil national, décision qui ne sera retenue qu’en 1962.

13 mai 1912, première au Théâtre Municipal du Châtelet à Paris par les Ballets Russes de Serge Diaghilev, du ballet en un acte "Le Dieu bleu", musique de Reynaldo Hahn, livret de Jean Cocteau et Frédéric de Madrazo, chorégraphie de Michel Fokine, décors et costumes de Léon Bakst. L’œuvre sera reprise à l'Opéra de Monte-Carlo le 22 avril 1913.
13 mai 1914, représentation à l'Opéra de Paris de l'opéra en un acte "Le vieil aigle" de Raoul Gunsbourg, orchestré par Léon Jehin, sur un livret du compositeur d'après Maxime Gorki. La première avait eu lieu le 13 février 1909 à l'Opéra de Monte-Carlo.

13/05/2014


Tags : actus, Monaco


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :