Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

C.V.

BAN KI-MOON APPELLE À DES RÉFORMES ET À LA FIN DE LA RÉPRESSION


La semaine dernière, le secrétaire général de l'ONU a appelé les dirigeants du Maghreb et du Mashrek à accepter l'idée de réformer leurs pays et de ne pas envisager systématiquement la répressions policière contre les manifestants.


Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Photo (c) Yaiza Gómez
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. Photo (c) Yaiza Gómez
"Je vais le redire : la situation appelle à des réformes courageuses, pas à la répression. Le progrès durable ne peut s'enraciner que dans des lieux où les peuples sont autonomes, où les gouvernements sont réactifs, où la croissance est inclusive", a déclaré Ban Ki-moon, lors d'une
conférence de presse au siège de l'ONU, à New York.

"Dans de nombreux pays, les transitions ont été initiées et les réformes promises. Il est cruciale que les dirigeants tiennent leurs promesses et que les processus de réformes soient bâtis sur un dialogue transparent et ouvert à tous, en impliquant les partis politiques et la société civile", a-t-il encore ajouté. S'il est évident que chaque pays est unique et que chaque situation est différente, "des défis communs dans la région" lient le Maghreb et le Mashrek.

"Durant toute cette période, l'ONU a été claire et constante en défendant les droits de l'homme et les libertés. Par-dessus tout, nous insistons sur le respect des droits des manifestants pacifiques, la liberté de réunion, la liberté de la presse et la liberté d'accès à l'information", a précisé Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a qualifié la situation à Bahreïn de "profondément troublant", ajoutant que "la violence contre les manifestants pacifiques et les journalistes ne devraient pas être utilisée". "Cela doit cesser. Les responsables doivent être traduits en justice", a-t-il martelé. Les autorités ont un devoir, celui de respecter les droits de l'homme.
Après Bahreïn, l'Egypte. Le chef de l'ONU a salué les engagements pris par les autorités d'organiser rapidement des élections libres et transparentes. "Ces engagements doivent être tenus, il ne doit pas y avoir de retour en arrière", a souligné Ban Ki-moon. "La responsabilité relève à la fois des dirigeants et des citoyens de travailler ensemble, maintenant. Les Nations Unies se tiennent prêtes à les aider.
aider si cela est nécessaire", a conclu le Secrétaire général de l';ONU.

podcastjouraledito220211_1.mp3 onu_afrique_nord.mp3  (7.07 Mo)



23/02/2011








Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :