Connectez-vous S'inscrire
Loading

Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Lundi 22 Décembre 2014
9:26
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)
J.N.B.L.

Bahreïn: Malgré les réformes, persistance des violations

Communication de notre partenaire

22/04/2012
Lu par 1113 visiteurs web

La réaction du gouvernement bahreïnite aux conclusions d'une commission d'enquête internationale s'avère insuffisante compte tenu des violations des droits humains continuant à être commises, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport rendu public mardi 17 avril.


Ce document de 58 pages, intitulé "Flawed Reforms: Bahrain fails to achieve justice for protesters", dénonce des réformes parcellaires n'ayant pas permis de rendre justice aux victimes de violations des droits fondamentaux, bien que le gouvernement soutienne qu'il tirera des enseignements des événements de février et mars 2011.

"Alors que les regards se braquent sur Bahreïn, qui accueille le Grand prix de Formule 1, il ne faut pas se bercer d'illusions: la crise des droits humains n'est pas terminée dans ce pays"
, a signalé Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International. "Les autorités essaient de projeter l'image d'un pays sur la voie de la réforme, mais nous continuons à recevoir des informations faisant état du recours à la torture et à une force injustifiée et excessive contre les manifestants. Leurs réformes ne font qu'effleurer le sujet. (...) Les énormes sommes investies par le gouvernement dans le recrutement d'experts internationaux censés l'aider à mener une réforme auront été déboursées en pure perte s'il ne fait pas preuve d'une réelle détermination à prendre des décisions difficiles – et en particulier: à amener de hauts responsables des forces de sécurité accusés de violations à rendre des comptes ; à libérer des prisonniers d'opinion ; et à lutter contre les discriminations sous-jacentes à l'égard de la population chiite, majoritaire dans le pays."

Après la diffusion, en novembre 2011, du rapport de la Commission d'enquête indépendante de Bahreïn – parfois également désignée sous le nom de "Commission Bassiouni" –, Amnesty International a estimé qu'en dépit de quelques réformes, notamment institutionnelles, la réaction du gouvernement était globalement insuffisante.

bahrein_7.mp3 Bahreïn.mp3  (431.14 Ko)



Par J.N.B.L. — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 1113 fois — Contenu mis à jour le 21/04/2012




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 28










Partager ce site





Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents