Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Brésil: une loi d'amnistie protégeant des auteurs de violations?

Communication de notre partenaire


Vendredi 26 août, Amnesty International a engagé les autorités brésiliennes à abroger une loi empêchant que les responsables présumés de centaines atteintes aux droits humains fassent l'objet d'enquêtes et soient poursuivis.


La Loi d'amnistie de 1979, entrée en vigueur le 28 août de cette année-là, met les responsables du recours généralisé à la torture, aux exécutions extrajudiciaires, aux disparitions forcées et aux viols sous le régime militaire de 1964-1985 à l'abri de poursuites pour ces crimes.
"L'existence de cette loi est scandaleuse; elle n'accomplit rien d'autre qu'entraver la justice", a déclaré Susan Lee, directrice du programme Amériques d'Amnesty International. "En conservant une loi permettant que des crimes tels que la torture et le meurtre restent impunis, le Brésil prend du retard sur d'autres pays de la région déployant de grands efforts pour régler ces questions".

Depuis le retour à la démocratie, les gouvernements qui se sont succédé ont soutenu ce texte, même s'il a récemment été contesté sur le plan juridique. En avril 2010, une requête formée par une association brésilienne d'avocats dans le but de contester l'interprétation actuelle de cette loi a été rejetée par la Cour suprême fédérale. Dilma Rousseff, la présidente, et Celso Amorim, le ministre de la Défense, ont publiquement rassuré l'armée, déclarant la loi "intouchable". Une proposition de création d'une Commission vérité, qui serait chargée d'enquêter sur les crimes commis sous le régime militaire brésilien, doit encore être soumise au Congrès même si d'après les discussions préliminaires cette instance ne sera pas habilitée à engager de poursuites.

La Cour inter-américaine des droits de l'homme a déterminé l'an dernier, dans l'affaire Gomes Lund c. Brésil, que la loi d'amnistie de 1979 n'était pas conforme aux obligations du Brésil aux termes du droit international, et que celui-ci doit "adopter toutes les mesures qui s'imposent pour abroger" cette loi.
"La Loi d'amnistie du Brésil va à l'encontre de tous les engagements pris par le gouvernement tant sur le plan national qu'international concernant la protection des droits humains. Elle doit être déclarée caduque et les responsables présumés de violations des droits humains doivent être traduits en justice sans délai", a conclu Susan Lee.

bresil_1.mp3 Brésil.mp3  (340.13 Ko)



03/09/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 13





Dans nos blogs :

Le parcours inverse d'un steak

L'association de défense des animaux PETA révèle dans une nouvelle vidéo, la transformation "de l'élevage à l'assiette", montrant comment...

Abécédaire animal en vidéo - R

La série du Podcast Journal Animal présente les animaux à travers des vidéos. Avec la lettre R: renard, requin, rhinocéros... Renard roux...

La ville des chiens schtroumpfés

L'histoire des petits hommes de Peyo est imaginaire, tandis que celle des animaux devenus bleus est bel et bien moche et tristement réelle!...



Le Podcast Journal sur :