Connectez-vous S'inscrire
Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Mercredi 22 Octobre 2014
1:58
 


Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur l'écran avec fond noir ou blanc (icône imprimante ci-dessous)
Joseph Etoaa

CAMEROUN: JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME

10/03/2010
Lu par 5843 visiteurs web

Égalité des droits, égalité des chances, progrès pour tous, le combat des ouvrières qui inspira Clara Zetkin, avance au Cameroun lentement mais sûrement.


La femme ne saurait se limiter à une seule journée sur les 365 de l’année, pour être fière de son important apport dans la société

Défilé du 8 mars à Yaoundé
Défilé du 8 mars à Yaoundé
La première dame du Cameroun madame Chantal Biya a présidé le 8 mars un défilé riche en couleurs sur le boulevard du 20 mai, au coté de la ministre de la Promotion de la femme et de la famille, Marie Thérèse Obama. La journée internationale de la femme est une occasion pendant laquelle les femmes entendent s’unir avec le reste de la communauté à travers quelques manifestations culturelles, sociales et sportives et surtout avec un thème précis, celui de cette année est «Égalité des droits, égalité des chances : progrès pour tous».
A la veille de cette grande parade le Pr. Marie Thérèse Obama déclarait en effet que la femme ne saurait se limiter à une seule journée sur les 365 de l’année, pour être fière de son important apport dans la société. La femme doit se montrer à la hauteur de ses responsabilités tous les jours, avant, pendant et après le 8 mars.
Lors de cette importante manifestation qui a regroupé plus de 5000 femmes de différents milieux socioprofessionnels, le «sexe faible» a démontré une fois de plus que, ce pourquoi elles se bat à savoir : L’égalité des droits, et l'égalité des chances est réellement un progrès pour tous. Le passage d’une dame conduisant un Caterpillar du ministère des travaux public a particulièrement ému plus d’un homme et arraché une salve d’ovations de la gent féminine et masculine au boulevard du 20 mai en ce 8 mars.

Les origines du 8 mars

Une femme conduit un caterpillar
Une femme conduit un caterpillar
L’origine de cette fête remonte à 1857. Mais en 1908, 15 000 ouvrières du textile de New York firent grève pour de meilleurs conditions de travail et pour la hausse de leurs salaires sous le slogan «Bread and roses» (Du pain, pour symboliser la sécurité financière, et des roses, pour une meilleure qualité de vie). Elles furent brutalement dispersées par la police. Deux années plus tard, en mars 1859, elles fondaient leur premier syndicat.
La création d’une journée des femmes a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par la communiste Clara Zetkin, et s’inscrivait dans une perspective révolutionnaire. La date n’est tout d’abord pas fixée, et ce n’est qu’à partir de 1917, avec la grève des ouvrières de Saint-Pétersbourg, et sous l’impulsion de Lénine en 1921, que la tradition du 8 mars se met en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde, mais par contre, c’est depuis 1986 que la journée internationale de la femme se célèbre au Cameroun.

Constat de la condition des femmes dans le monde

Danse traditionnelle lors du défilé du 8 mars
Danse traditionnelle lors du défilé du 8 mars
Selon quelques enquêtes sur les ménages au Cameroun, la production agricole à 80% toutes denrées confondues est l’œuvre des femmes rurales, et leur taux d’activité économique est supérieur à celui des hommes et par ailleurs elles s’occupent aussi de l’éducation des enfants et de l’entretien du ménage. Les femmes rurales sont les plus nombreuses qui ignorent leurs droits et vivotent.
Selon un rapport de l’OCDE paru lundi, les femmes dans les pays riches gagnent en moyenne 18% de moins que les hommes. Le texte confirme aussi qu’elles continuent à s’occuper davantage des enfants et autres parents que les hommes, ce qui les enferme dans des emplois à temps partiel ou à moindre statut. Un autre rapport, de l’ONU, révèle que les inégalités entre les sexes en Asie sont parmi les pires au monde. Ce texte indique notamment que près de la moitié des pays d’Asie du Sud et plus de 60% de ceux du Pacifique n’ont aucune législation en matière de violence domestique.

Focalisé autour du fameux pagne, du défilé et agapes, l’incompréhension dans la célébration du 8 mars va crescendo

Panorama du défilé
Panorama du défilé
De part le monde le 8 mars suscite une prise de conscience totale sur la condition de la femme. Au Cameroun, les 3/4 de femmes ignorent les véritables raisons de cette commémoration. Pour beaucoup d’entre elles, la fête du 8 mars ne se limite qu’au port du pagne du 8 mars, défilé et agapes. La prise de conscience s’avère urgente et les risques socio-économiques nombreux, pour le prix de l’incompréhension et de l’inertie des pouvoir publics en matière communicationnelle.


journee_femme_cameroun.mp3 Journee_Femme_Cameroun.mp3  (640.41 Ko)


Par Joseph Etoaa — Nombre de lectures web de cet article (hors podcasts, smartphones et tablettes): 5843 fois — Contenu mis à jour le 10/03/2010




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Veuillez respecter la nétiquette.
Connectez-vous pour communiquer et faire partie du réseau du Podcast Journal! Tous les articles, commentaires, annonces, sujets de forum seront podcastés après une éventuelle modération: nous n'acceptons pas les contenus contraires aux Conditions Générales d'Utilisation, comportant des propos intraduisibles, ayant un aspect militant, incitant à la haine ou à une quelconque discrimination.
L'abonnement aux flux ainsi que l'inscription au Podcast Journal sont gratuits.


Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 37











Partager ce site


Publicité


Vous pouvez visualiser nos articles sur fond blanc aussi, sur www.podcastjournal.net




visiteurs différents